jeudi 1 novembre 2018

Timochenko la barre à droite toute !

Ioulia Timochenko est connue pour ses frasques financières (pour lesquels elle a été condamnée et incarcérée) et ses dérapages verbaux révélant son idéologie fasciste et sa personnalité psychopathe. Et pourtant, celle que les occidentaux considèrent comme l'égérie de la Révolution Orange de 2004 est aujourd'hui la mieux placée dans le course présidentielle ukrainienne pour détrôné un Porochenko impopulaire, fatigué par l'alcool, les menaces des nationalistes et le bilan désastreux d'une gouvernance lamentable et criminelle téléguidée par Washington. 

Si cette femme qui disait en 2014 "Il est temps de prendre nos armes et d’aller tuer ces maudits russes ainsi que leur leader." change de look pour se fondre dans la tendance populiste du moment, son cerveau malade par contre reste le même. 

Ses amis du parti Batkivchtchyna ("Patrie"), qui d'ailleurs s'était allié avec les néo-nazis de Svoboda" pour les législatives, on les connait bien comme ce Turtchinov "le pasteur sanguinaire" qui sa déclencher la guerre contre la population du Donbass lorsque à l'issue du coup d'Etat du Maïdan il devient Président par interim, ou alors Arseni Iatseniouk qui lui restera 1er ministre de Porochenko jusqu'en avril 2016.

Cette "Princesse du gaz" qui est dans les affaires depuis toujours se jette dès 1996 dans la politique et surtout dans des eaux troubles qui la conduiront devant le tribunal pour corruption et même complicité de meurtres. Libérée au Maidan, elle place ses pions tranquillement, ressoude des alliances et attend tel un vautour que Porochenko s'effondre.


A l'occasion d'un récent Forum national la candidate Timochenko a dévoilé dans son style populiste habituel une partie de son programme pour le Donbass en cas de victoire électorale, qui laissent à penser que si Porochenko choisissait le nom du monstre "Charybde" comme indicatif, nul doute que la brune décolorée ne démériterait pas de celui de "Scylla" !

Erwan Castel

Source de l'article : Pravdanews info

“Pas d'amnistie et de fédéralisation”: 
Timochenko a révélé ce qui attendait le Donbass 
après son arrivée au pouvoir



Timochenko, le chef du parti Batkivchtchyna et candidate à la présidence ukrainienne, a évoqué lors du Forum national "Nouvelle stratégie pour la paix et la sécurité" son intention de renvoyer le Donbass dans une Ukraine unifiée.

Selon elle, il ne peut être question d'aucun statut particulier du Donbass ni d'une amnistie générale.

«Il n'y a pas d'amnistie générale sans discernement. Il ne peut y avoir de statut particulier pour les régions de Donetsk et de Lougansk! Nous avons besoin d'une nouvelle constitution, qui donnera autorité et liberté à toutes les communautés en Ukraine, tout en laissant notre État unitaire. Aucun fédéralisme ne sera autorisé, car c'est la voie vers un nouveau séparatisme », a déclaré Timochenko.

«Notre équipe n'a pas voté pour cela dans la Verkhovna Rada. Parce qu'il s'agit d'un véritable gel du conflit, il s'agit d'un rejet partiel de notre territoire et de la préservation de l'influence du pays agresseur sur notre pays », a-t-elle souligné.

Le dirigeant de "Batkivshchyna" a promis de rendre aux habitants du Donbass le désir de retourner en Ukraine par le biais du programme de développement économique de la région.

«Je proposerai une initiative présidentielle sur la sécurité et le développement du Donbass visant à créer des dizaines de milliers d’emplois, à moderniser l’économie et à reconstruire le logement et les infrastructures civiles. Le Fonds international pour la relance et le développement du Donbass sera créé », a déclaré Mme Timochenko.

Plus tôt dans la journée, Mme Timochenko a promis de récupérer une indemnité de la part de la Russie pour les pertes occasionnées en Crimée et dans le Donbass (100 milliards d'euros !) "Batkivschiny" a également annoncé la création du "bureau militaire" , qui sera impliqué dans le développement de la "Stratégie de la paix" pour l'Ukraine. À son avis, les  accords de Minsk ne sont pas suffisants pour instaurer une paix stable en Ukraine.

Le 24 octobre,  Timochenko a promis de rendre le Donbass ukrainien si elle remportait l'élection présidentielle.

Rappelons que, le 14 octobre, Timochenko a visité la Stanitsa Louganskaïa occupée par les militants ukrainiens. Au cours de la visite, le politicien a promis que le Donbass serait «libéré» et le nouveau gouvernement prêterait suffisamment d’attention à la résolution des problèmes des territoires revenus en Ukraine.

Le 12 octobre, il a été rapporté que  Timochenko était à nouveau en tête du classement des élections.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.