jeudi 15 novembre 2018

Photo du 15 novembre

266


A 05h30 les rafales courtes d'une mitrailleuse lourde ukrainienne "Utios" déchirent sur le front de Promka le silence gelé de la nuit. Des balles traçantes prétentieuses après avoir inutilement frappé le pont voisin de notre position ricochent misérablement vers les étoiles.

Dans les couloirs de "Forteruine", les pas des buveurs de thé résonnent au milieu du silence envahi par une odeur de charbon brûlé.

Depuis cette semaine les sentinelles se relaient plus rapidement aux créneaux des murs venteux pour venir se réchauffer auprès des poêles à bois ou charbons installés aux quatre coins du bâtiment.

Ces sources de chaleur physique et psychologique sont souvent des bricolages réalisées à partir de vieux chaudrons récupérés dans les datchas en ruine qui bordent nos tranchées.

Et les hommes et leurs rêves, les chats et leurs faims, et parfois même les rongeurs et leurs craintes convergent alors dans le secret des corridors renforcés de sacs de terre et de poutres vers ces lueurs rougeâtres dansant sur percussions des armes.

Erwan Castel

Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.