lundi 11 février 2019

Le feu sur la neige

292

Bombardement ukrainien au phosphore blanc (image d'archives) 

Les ordres sont tombés ce matin, pour une nouvelle mission sur le front de Yasinovataya, et tandis que nous préparons par des gestes mille fois répétés nos bardas, équipements et armements, les nouvelles du front émanant des réseaux confidentiels et de ceux du bataillon se croisent dans les chambrées et armureries, confirmant bien que les derniers bombardements meurtriers subis par la milice sont bien symptomatiques d'un réchauffement du front.


Lundi 11 février 2019
  • 07h20, pilonnage du front de Novoazovsk (Sud RPD)
  • 08h25, nouveau bombardement fort du même secteur
  • 10h30, bombardement d'intensité moyenne sur l'aéroport (Nord Donetsk)
  • 10h40, nouveau bombardement du front de Novoazovsk
  • 16h00, bombardement au Nord de Gorlovka (Nord RPD) par des véhicules blindés
  • 17h25, échanges de tirs sur le front Ouest et Nord de Gorlovka (Nord RPD)
  • 18h00, bombardement de l'aéroport (Nord Donetsk) au mortier de 120mm
  • 18h20, bombardement du secteur de Homolsky (Est Gorlovka) au mortier de 120mm
  • 19h10, pilonnage au Nord de Gorlovka (Nord RPD) 
  • etc...
Voici quelques une des nouvelles "habituelles" qui se déversent quotidiennement depuis les réseaux d'informations militaires en usage jusque dans dans les couloirs et les chambrées de la compagnie. 

Parfois une nouvelle est plus singulière ou concerne notre secteur attribué sur le front voire nos camarades qui y tiennent nos positions, alors les hommes s'interpellent et se regroupent pour commenter et glaner plus de détails. 

C'est ainsi que nous apprenons peu après la tombée de la nuit un bombardement au phosphore blanc réalisé par des mortiers de 120mm ukrainiens sur notre secteur de Promka entre Yasinovataya et Avdeevka. Ce type de bombardement ukrainien au phosphore blanc même s'il reste rare n'est pas une nouveauté sur le front du Donbass où ce type de munitions prévues au départ pour offrir des fumigènes aux observateurs/correcteurs d'artillerie est devenue en augmentant le pourcentage du phosphore dans les charges, des munitions incendiaires redoutables qui en plus terrorisent les populations qui en sont les cibles ou même simplement les témoins.

Un des précédents bombardements au phosphore blanc
de le secteur de front de Promka le 8 décembre 2017

Je me souviens de ce bombardement au phosphore blanc réalisé le 8 décembre en fin d'après midi,: après les explosions en altitude une pluie de matières incandescentes tombant vers le sol dans des chuintements caractéristiques pour allumer des feux incandescent consumant pendant longtemps la terre impactée. 

Cette matière qui brûle au contact de l'oxygène est une vraie saloperie d'ailleurs interdite d'utilisation en zone habitée par la Convention de Genève, mais ce qui n'a pas empêché Kiev de l'utiliser sur des quartiers résidentiels comme ici à Oktyabrsky sur le monastère d'Iversky au Nord de Donetsk en octobre 2014 (et la nuit ce type de bombardement est encore plus impressionnant) :


Aujourd'hui ce sont principalement des positions défensives organisées sur le route de Donetsk à Gorlovka qui ont été la cible de ce bombardement incendiaire ukrop, sans qu'il provoque cependant de dégâts importants. 

20h00, après une dernière vérification, les équipements et armements sont entassés au pied du lit, pour le plus grand amusement du jeune chat Blin qui les escalade en jouant avec les bouts des sangles rebelles oubliant que dans quelques heures un sac va l'avaler le temps de rejoindre la première ligne du front !

A l'extérieur du bâtiments sous des flocons de neige accrochant dans leur chute molle la clarté des lumières et lampadaires, des détonations sourdes sont à nouveau perceptibles au Nord-Ouest de la caserne, rappelant que le front est à moins de 10 kilomètres de nos chambrées douillettes. 

Demain est un autre jour et une autre mission dans la continuité d'une guerre que personne en Europe n'ose vraiment nommer, à part celles et ceux, civils et militaires qui quotidiennement tentent d'y survivre dans la neige en feu...

Erwan Castel

Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du front

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.