jeudi 28 février 2019

Le marteau de Thor

301




Jeudi 28 février 2019

5h00 : je prends ma garde au mur Nord et mon premier café du jour. Le silence et le froid sont supportables.

6h00: Au Nord, vers Gorlovka, de puissantes explosions d'artillerie lourde résonnent dans la nuit comme un marteau gigantesque qui traverse le lointain.

11 minutes de bombardement, puis à nouveau le silence brutal lui aussi à sa façon. 11 minutes, ce n'est que quelques grains dans le sablier du temps, mais une éternité pour les âmes qui se trouvent sous le déluge d'acier et ses déflagrations infernales.

Peu avant 7h00, les ukrops de notre secteur signalent à leur tour leur réveil en évitant quelques gerbes d'acier vers les embrasures de notre "Forteruine" toujours debout après 5 ans de guerre.

8h00, je profite du brouillard pour chercher et organiser de nouveaux postes d'observation et de tir à proximité des positions ukrainiennes.

9h00, Retour vers notre position et vers le 2ème café de la journée, tandis que crient ici et là tronçonneuses et mitrailleuses, dans un brouillard que déchirent peu à peu les griffes du soleil.

Erwan Castel

Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du front



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.