lundi 11 février 2019

Guerre française..."pour tout l'or du Tchad"

Vu du Donbass (4)

Idriss Deby le dictateur tchadien et Manuel Macron son parrain français du moment 

La crise ukrainienne, en dehors de son contexte géopolitique particulier révèle l'incohérence d'un Etat surdimensionné créé de toutes pièces par des impérialismes continentaux et des traités internationaux méprisant la réalité identitaire, qu'elle soit ethnique, culturelle, cultuelle ou historique des peuples le composant (par exemple Ouest ukrainien polonais et Est ukrainien russe). 
Cet impérialisme amoral, dans ses conséquences déstabilisantes et bellogènes est à mettre en parallèle avec le colonialisme mené par les mêmes impérialismes occidentaux en Afrique notamment, où un héritage frontalier débile, accompagné d'un post colonialisme cupide favorisent un chaos politique et sociétal secoué par des dictatures et des ingérences étrangères sans fin.

Depuis le 3 février, la France est intervenue militairement dans des combats se déroulant au Tchad entre des groupes rebelles d'une opposition  qui conteste le pouvoir autoritaire du Président Idriss Déby, la marionnette françafricaine qui a renversé avec le soutien militaire de Paris Hisène Habré (qui lui même avait renversé Goukouni Oeiddei en 1982). 

En dehors d'une problématique frontalière post coloniale bellogène dont la résolution logique demanderait une partition respectant les groupes identitaires.(en simplifiant on a au Nord des populations arabes, musulmanes, nomades anciennement esclavagistes, au Sud des africains, chrétiens, sédentaires et anciens esclave), nous assistons ici à l'expression violente d'un post colonialisme occidental typique dont le seul souci est de protéger son pré carré économique qu'll maintient via des dictateurs corrompus malgré la prétendue "décolonisation" (le franc CFA en est la sombre illustration)

Car le Tchad, ce n'est pour la France que des ressources appétissantes : l'or noir (170 000 barils de pétrole quotidiens) et plus récemment (depuis l'effondrement des cours du pétrole) l'or jaune, pour lequel Macron a envoyé  fin  2018 son conseiller spécial occulte Philippe Hababou Solomon (ainsi que... Benalla) pour rassurer Idriss Deby du bon maintien du bouclier français au dessus de son trône (en échange de nouveaux liens et contrats avec Israël) .  

Bien sûr les communiqués officiels de l'Elysée vont nous parler de rebelles "en provenance de Libye" pour noyer la compréhension de cette intervention militaire française dans le sacro-saint "antiterrorisme" dogmatique et qui autorise a mener de nouvelles croisades à travers le monde "pour sauver démocratie et droits de l'Homme des populations" à condition bien sûr qu'elles vivent au dessus de réserves énergétiques majeures et vitales pour la haute finance internationale.

Car la réalité que la propagande de guerre occidentale veut nous cacher est bien là : Irak, Libye, Syrie, Tchad (et j'en passe), et demain certainement Venezuela, Iran etc ne sont que les proies d'un complexe militaro-industriel mondialiste hégémonique et amorale qui, derrière des discours humanistes fallacieux de ses gouvernements, en a rien à foutre des peuples qu'il massacre ou prétend protéger.

Ainsi le fric conduit les occidentaux, un jour supportent des terroristes en  Syrie par exemple, en les soutenant politiquement économiquement  et militairement afin de renverser des gouvernements légitimes diabolisés et le lendemain protègent,  avec les mêmes soutiens, d'autres pouvoirs aux antipodes de la démocratie , comme celui du Tchad dirigé par un pouvoir tribal où la population est l'une des plus pauvres d'Afrique, placée au 186e rang sur 189 à l’indice de développement humain des Nations Unies.

Ce n'est pas la première fois que la France largue des bombes ou des subventions du côté de Tibesti pour sauver l'or noir ou l'or jaune et sauver régulièrement le pouvoir clanique ( clan zaghawa soudanais)) de son dictateur local  qui les garde pour elle et ses banquiers de Wall Street des faillites lamentables et insurrections légitimes de sa population.
De son côté, l'Union des Forces de la Résistance  tchadienne (UFR), qui regroupe pas moins de huit mouvements d'opposition au régime de Deby, dénonce cette nouvelle ingérence française dans les affaires internes de la nation tchadienne. 

Ce qui se passe au Tchad, depuis son indépendance est la conséquence d'un post colonialisme inhumain nourrissant un libéralisme mondialiste qui a succéder au colonialisme cupide mais dont il hérite de sa raison d'être qui est le pillage des peuples de la Terre et leur asservissement au capitalisme mondialiste.
Sarkozy et le pétrole de Libye, Hollande et l'uranium du Mali et maintenant Macron et l'Or du Tchad, pour la plus grande honte de "la patrie des Droits de l'Homme" !

Erwan Castel

Article référence : RT 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.