vendredi 12 janvier 2018

La neige et le feu

050

"Sidor", natif du Donbass, dans les ruines d'un bâtiment de Promka 
Pour cette 7ème mission sur le front de Promka l'Hiver nous attend d'un pied aussi ferme que les "ukrops" qui depuis quelques jours ont repris leurs tirs de harcèlement sur nos positions défensives de Promka. 

Les sacs sont désormais chargés de parkas, sous vêtements et pulls pour mieux résister à la compagnie du Général Hiver.


Vendredi 12 janvier 2018

Pour la relève matinale des unités sur le front de Yasinovataya (au Nord de Donetsk), les dieux nous ont offert une météo clémente et presque printanière, dans une atmosphère plutôt calme qui nous a laissé le temps de nous installer confortablement dans notre "forteruine" au milieu des miaulements d'accueil de la comédienne Mourka jouant le rôle d'une princesse affamée agonisante..

J'ai à l'occasion de ce 7ème déploiement retrouvé mes camarades français Sebastien Hairon et Philippe Khalfine engagés aussi dans les rangs de "Piatnashka", enfin plus exactement brièvement croisé au mileu des tranchées et de leurs unités descendantes.

Mais vers 13h00, la neige mais aussi les divers tirs ukrainiens sont revenus nous imposer la réalité et les rigueurs de la guerre et de l'hiver.

Le réveil des combats, que je suivais depuis 4 jours depuis mon repos à Donetsk se confirme sur le terrain : retour des snipers, tirs de lance roquettes (rpg 7) et canon sans recul (spg 9) sans compter les armes d'infanterie qui se se font à nouveau entendre.
A ce stade on ne peut pas dire si le harcèlement ukrainien va retrouver et rester dans l'intensité habituelle des provocations meurtrières ou passer à une vitesse supérieure et dynamique.


Peu importe, car nous sommes préparés au pire, et notre unité renforcée a repris avec enthousiasme et rigueur la mission de sentinelle qui lui est confiée sur les lisières Nord de Donetsk.

Sont venus renforcer nos rangs, plusieurs volontaires dont "Krasnei" de Vladimir et "Soliste", qui lui a fait le chemin depuis l'Ouzbhekistan...

Le nouveau drapeau ukrainien
En face, à 300 mètres à peine, flotte toujours dans les vents pestilentiels de son arrogance le "stars and stripes", cette marque de l'hégémonie mondialiste qui ici, sur les marches européennes de la Russie de l'autre côté de l'océan, est à la fois incongrue mais également au final très cohérente pour cette Ukraine qui, depuis le Maïdan est devenue factuellement une nouvelle colonie militaire de Washington.

Erwan Castel


"Sultan" natif de Gorlovka 
Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du Front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.