lundi 1 mars 2021

La Russie entre printemps et hiver

Vladimir Poutine, depuis des années, tel un boxeur qui retient ses coups en cherchant à éviter ceux de ses ennemis (qu'il persiste a vouloir nommer "les partenaires occidentaux"), se retrouve aujourd'hui acculé sur ses frontières et piégé en Syrie. 

Le temps de la diplomatie, de la retenue et demi mesure semble s'achever par un échec de la Fédération à faire valoir et respecter ses libertés et intérêts de par le Monde, car son étranglement par les laquais de la finance internationale continue de plus belle.

Lorsqu'on joue aux cartes avec un tricheur, soit on accepte de perdre, soit on lui retourne la table sur la gueule.

La paix au prix de la liberté n'a aucun sens, c'est le chemin vers le désespoir, l'esclavage et le chaos. Voyez pour dernier exemple la situation des arméniens de l'Artsakh qui sont les victimes d'une capitulation politique pro-occidenrale et d'une hésitation russe face à l`offensive Azerbaïdjano-turque.

Mais, contrairement aux populations occidentales stérilisées et domestiquées par le consumérisme et l'individualisme de la marchandise, il reste encore du côté du monde russe un espoir pour la Liberté des peuples. 

Cet espoir ne repose pas sur les politiciens empêtrés dans des tergiversations cherchant à ménager la chèvre stratégique et le choux économique dans une inertie de l'Histoire, mais sur des populations russes seules capables de générer une dynamique populaire à la fois souveraine et libertaire. 

1er mars 2014, le "Printemps russe" à Donetsk 

L'exemple le plus marquant de cette force patriotique populaire russe s'inscrivant dans une "idée d'Empire" supra-communautaire est celui du Donbass, cette steppe pontique a la croisée des empires et qui en mars 2014 a choisi le "Printemps russe" plutôt que l' "Hiver occidental".

Les habitants de Donetsk et Lugansk connaissent mieux que beaucoup aujourd'hui le prix du combat pour  la Liberté.

Mais pour rien au Monde ils ne l'échangeraient conte une domestication marchande, un abandon de leurs traditions et un asservissement idéologique.. 

...car justement la Liberté n'a pas de prix !

Erwan Castel 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.