lundi 22 mars 2021

Flash ! Un civil assassiné par Kiev !

Aujourd'hui à 17h30, dans le village de Aleksandrovka, rue Chelyuskintsev, dans le Sud-Sud-Ouest de Donetsk, Petr Ivanovich Kot, un retraité de 71 ans a été abattu par un sniper ukrainien d'un tir à la tête.

1 heure plus tard, le corps n'avait toujours pas pu être évacué à cause de le poursuite des tirs ukrainiens interdisant au services d'urgence d'accéder à la zone.

Aleksandrovka, tout comme de nombreux villages et districts habités cohabite avec la ligne de front qui impose aux populations une véritable terreur quotidienne depuis 7 ans, pas tant par la proximité mortelle des combats mais surtout parce qu'elles sont directement prises pour cible par les soudards ukrainiens, comme ce grand père de 71 ans !

Ce n'est que tard dans la soirée que le corps de la victime a pu être évacué de la zone toujours battue
par les snipers ukrainiens pour constater que le tir mortel l'avait touché à un œil.

La nature de la victime (grand père) et la cause de sa mort (tir de sniper) exclut toute hypothèse d'un "dommage collatéral" ou d'un erreur d'identification du tireur.

Le coupable est un sniper du 3e bataillon de la 28e brigade mécanisée ukrainienne commandée par un certain Marchenko, connu pour donner régulièrement des ordres criminels contre les civils du Donbass.

Je connais bien, et ce secteur du front et le travail de sniper que j'ai pratiqué plusieurs années dont 3 ici dans le Donbass. En journée, à des distances inférieures à 500 mètres, il est autant impossible de se tromper de cible que de rater son tir.

Il s'agit donc d'un lâche assassinat !...

... et d'un nouveau crime de guerre des glorieux "guerriers de lumière" ukrainiens venus apporter dans le Donbass la démocratie et les droits de l'Homme !

Erwan Castel


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.