samedi 27 mars 2021

Le spectacle militaire ukrainien continue

Sur le front du Donbass, Kiev continue ses provocations militaires contre les forces de défense républicaines mais aussi contre les populations civiles en installant par des tirs réguliers sur les zones résidentielles un régime de terreur.

Ainsi par exemple, sur le front de Lugansk, le village de Zolotoe 5 a de nouveau été sous les tirs des ukrops qui ont endommagé plusieurs maisons d'habitation ainsi que l'école toujours en activité.

Tirs ukrainiens du 26 mars 21 sur Zolotoe 5, avec mitrailleuse légère (7.62mm), 
lance grenades automatique AGS 17 (40mm) et lance roquette antichar RPG7

Alors que l'Ukraine depuis 7 ans mène un terrorisme d'Etat contre les populations civiles du Donbass dans des opérations militaires insensées et disproportionnées qui ont déjà fait environ 20 000 morts, les pays de l'OTAN, continuent d'approvisionner ses soudards avec des subsides, des matériels, de l'armement et des formations militaires.

Lors d'une récente conversation téléphonique avec le ministre ukrainien de la Défense Andrei Taran, le chef du Pentagone Lloyd Austin a assuré que les États-Unis continueraient d'apporter en augmentation leur soutien dans la lutte contre «l'agression militaire de la Russie», dans une collaboration militaire entamée par Obama, poursuivie par Trump et que Biden semble vouloir inscrire dans les priorités de sa stratégie russophobe.

Ainsi, un nouveau cargo étasunien, l'Ocean Glory, est arrivé ce 24 mars 2021 dans le port d'Odessa avec 350 tonnes de matériel militaire destinés à l'armée ukrainienne, dont un nouveau lot de 35 Humvees. 

Début mars, le département américain de la Défense a annoncé un nouveau paquet d'assistance militaire à l'Ukraine d'un montant de 125 millions de dollars. Le budget militaire américain pour 2021 a alloué 275 millions de dollars pour aider l'Ukraine, soit 25 millions de dollars de plus qu'en 2020. 


Tous ces matériels, auxquels il faut rajouter ceux en provenance de la Turquie ou des anciennes républiques socialistes soviétiques tombées dans les rets de l'UE ou de l'OTAN comme la Pologne par exemple, sont acheminés vers le front du Donbass, déjà embouteillé avec de multiples renforts de matériels ukrainiens.

Parallèlement à ces aides financières et matérielles, les pays de l'OTAN fournissent à l'armée ukrainienne un soutien opérationnel qui lui aussi est en augmentation exponentielle, comme par exemple les missions de reconnaissance stratégique menées les longs des frontières russes ou de la ligne de front, par une flotte aérienne de drones et d'avions spécialisés dans la renseignement électronique aéroporté et qui désormais assurent un permanence dans le ciel pontique. 

Le 26 mars, un Boeing RC-135W Rivet Joint  "BULKY 16" de l'US Air Force effectue une
 reconnaissance sur les côtes de Russie, dans les régions de la Crimée et de Krasnodar.


Sur le front du Donbass, après une courte pause, les convois militaires ferroviaires ukrainiens abreuvant le front de nouvelles unités d'assaut et matériels lourds (blindés et artillerie) ont repris de plus belle. 

Ainsi par exemple:

14 mars 2021, débarquement en gare de Rubijnoe
d'une unité d'artillerie ukrainienne d'obusiers de
122mm automoteurs "Godzivka"

La même action filmée dans l'autre sens

25 mars 2021, un autre convoi ferroviaire venant de
Kharkov vers le front. Le lieu de la vidéo n'est pas connu.
C'est une unité d'infanterie mécanisée ukrainienne sur 
BMP 2, avec ses véhicules de commandement et de soutien

A la fin de la semaine dernière les observateurs internationaux de l'OSCE avaient déjà comptabilisé près de 500 nouveaux matériels lourds ukrainiens déployés sur le front (et en toute illégalité avec les accords de Minsk).

Si dans un premier temps les gesticulations militaires ukrainiennes pouvaient être considérées comme faisant partie du nouveau "chantage à la guerre" mené par Kiev pour tenter de faire modifier à son avantage les accords de paix signés à Minsk, ce théatre ayant baissé le rideau, il est aujourd'hui plus que probable que les occidentaux poussent Kiev vers une nouvelle offensive dans le Donbass et suffisamment importante pour déclencher une avalanche d'actions et réactions radicales : intervention russe, boycott occidental du North Stream 2, sanctions aggravées etc...

Car le but de Washington est de faire retomber un rideau de fer sur l'Europe pour isoler la Russie et réoccuper militairement des pays de l'OTAN plus encore assujettis à sa stratégie russophobe et ses approvisionnement économiques. 

Erwan Castel

Voici pour rappel les autres convois acheminant du matériel lourd d'assaut, filmés au cours du mois écoulé et publié ici:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.