mercredi 17 mars 2021

Le calme avant la tempête ?

 Front du Donbass, le 16 mars 21


Depuis 2 jours le front du Donbass connaît une relative accalmie, les ukrainiens n'utilisant plus que leurs armes de 1er échelon pour provoquer les défenses républicaines. Le 15 mars un autre défenseur républicain à été tué au combat.

En revanche rien n'indique qu'une désescalade est amorcée, bien a au contraire: 

Les communiqués officiels ukrainiens évoquent de plus en plus l'option militaire pour le Donbass, comme par exemple l'ancien président Léonid Kravtchouk, représentant de Kiev aux négociations de Minsk (qu'il aime saboter régulièrement). 

Mais c'est sur le terrain que continuent à apparaître quotidiennement des indices qui confirment la poursuite des préparatifs ukrainiens pour une offensive. 

Augmentation des missions d'observation des drones stratégiques de l'OTAN sur les frontières russes et le front du Donbass, et sur ce dernier regain d'activité des drones de reconnaissance tactiques ukrainiens..

Continuation de l'arrivée de renforts ukrainiens sur le front, par convois routiers comle les 5 systèmes S300 anti-aériens déployés ce week-end et ferroviaires, pour des unités d'assaut et d'appui feu qui sont ensuite déployées près du front dans des zones résidentielles civiles leur servant de boucliers humains.
Blindés, infanterie mécanisée, ou artillerie lourde (voir photo) continuent donc de s'accumuler sur l'ensemble du front, comme ces 15 obusiers automoteurs de 122mm 2S1 "'Gozvdika" débarqués à la gare de Rubijnoe (au Nord Ouest de Lugansk).
Ailleurs, ce sont 2 système de missiles antiaeriens "Strela 10" ont été repérés en gare d'Artemovsk (Nord de Gorlovka en RPD), ainsi que 26 chars de combat T-64. 

Extrait du rapport quotidien de l'OSCE

Plus au Sud, 5 obusiers  automoteurs de 152mm 2S3 "Acacia" ont été positionnés dans le village de Zachatovka, dans le secteur de Volnovakha (entre Donetsk et Mariupol).

Sur l'arrière occupé par les forces ukrainiennes, civils et observateurs internationaux de l'OSCE continuent de signaler des matériels lourds en mouvement vers le front comme par exemple 10 lance-roquettes multiples BM21 "'Grad" repérés à Slaviansk (100 km au Nord de Donetsk).

A ces renforts d'assaut il faut rajouter le sur nombre des stocks logistiques (munitions, carburant, vivres) et l'extension et création d'hôpitaux militaires de campagne à l'arrière du front.

En première ligne des mouvements de blindés sont quotidiennement détectés du coté des avants postes ukrainiens ainsi que l'arrivée d'effectifs supplémentaires en deuxieme ligne comme à Avdeevka (Nord de Donetsk) où sont arrivés 1500 soldats environ.

A noter ici que devant l'impossibilité de cacher aux républicains leurs concentrations d'assaut,.les forces républicaines les multiplient sur l'ensemble du front pour noyer le(s) secteur(s) choisi(s) pour lancer leur probable offensive.

Côté républicain les lignes de défense sont renforcées permissions suspendues et les alertes d'entraînement se multiplient tout comme les alertes de combat. 
Ainsi dans la soirée du 15 mars, suite à des renseignements militaires confirmés, la zone opérationnelle Sud de la République Populaire de Donetsk a été mise en alertes maximale.

Si la météo ces derniers jours aux prises avec un dernier spasme hivernal est répartie vers le redoux printanier, le front.en revanche continue de bouillir dangereusement, menaçant de déborder rapidement des tranchées...

Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.