lundi 10 septembre 2018

La gardienne du feu sacré


En revisitant les photos prises par Svetlana Kissileva lors des funérailles d'Alexandre Zakharchenko, on peut mesurer, et bien au delà de la naïveté des discours propagandistes, la réalité de l'immense courage de ce peuple du Donbass qui malgré les humiliations, les bombardements, le terrorisme et les crimes de guerre subis depuis 4 ans, est toujours debout défendant sa liberté et l'avenir de son espérance à chaque souffle de son existence.

J'ai choisie cette photo pour illustrer mieux que mes mots ce sentiment qui me parcours l'échine et le cœur lorsque j'observe vivre et souffrir cette jeune République.

Cette jeune mère en uniforme portant dans ses bras l'amour et l'avenir d'une Liberté défendue jusqu'à la mort symbolise à mes yeux cette population "belle et rebelle" du Donbass et me rappelle aussi cette pensée de Fitzgerald :

« Elle était belle, mais pas comme ces filles dans les magazines.

Elle était belle pour sa façon de penser.

Elle était belle pour cette étincelle dans ses yeux quand elle parlait de quelque chose qu'elle aimait.

Elle était belle pour sa capacité à faire sourire les autres même quand elle était triste.

Non, elle n'était pas belle pour quelque chose de temporaire comme son apparence.

Elle était belle, au plus profond de son âme.

Elle est belle. »

Francis Scott Fitzgerald

Merci à Светлана Кисилева pour cette magnifique photo et Jean-Jacques Vinamont pour la non moins belle citation.

Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.