mercredi 26 septembre 2018

Sous un ciel d'acier

232

Ciel d'acier automnal
Dernier jour de la rotation, la fatigue marque pas la durée de la mission contrairement aux barbes qui ronge les visages poussiéreux. Autour de nous l'automne est sorti définitivement de sa chrysalide équinoxiale et les hommes alternent dans leurs mains les fusils et le pioches...4


Mercredi 26 septembre 2018

Ce matin, au sortir d'une nuit fraîche, les soldats qui n'étaient pas assignés aux postes d'observation sont allés dans les tranchées se réchauffer, plus par le labeur que le soleil aujourd'hui intimidé par une cavalcade de nuages en armures au couleur de l'acier.

Et la terre sombre comme un miroir sous le ciel de résonner de la danse des pioches des marteaux et des pelles creusant de nouvelles tranchées, casemates et tunnels à la barbe des positions ukrainiennes.


"Tiomne" au combat contre le béton

D'habitude, cette terre du Donbass, lorsqu'elle n'est pas mordue par le général Hiver est assez facile à creuser. Mais ici au milieu de la zone industrielle de Promka, les strates de béton et de bitume, de pierre et de ciment carapaconnent une terre tassée par les chantiers et les bombardements.

La progression journalière des travaux se calcule donc plus souvent en centimètres qu'en mètres, sachant que le travail s'effectue à quelques dizaines de mètres seulement des premières positions ukrainiennes, et doit s'environner de prudence et d'un couverture feu assurée ce matin par une mitrailleuse légère.


"Hedik" au PKM, en couverture feu

Plus tard je suis parti le long de la route Donetsk-Gorlovka pour rechercher de nouvelles positions d'observation et de tir que le parapet surélevé offre aux snipers. Une occasion de saluer une nouvelle fois Philippe, Darko et Xavier en poste sur une des positions défendant le secteur Nord-Ouest de Yasinovataya.


Du côté de la route Donetsk-Gorlovka

Au coeur de ce secteur se situe dans la zone grise (neutre) l'usine de filtration d'eau potable ("DFS") qui dessert près d'1 million de personnes de chaque côté du front et principalement la région de Donetsk. Cette usine que les ukrops ont cherché plusieurs fois à contrôler et bombardent régulièrement est sous haute surveillance des observateurs de L'OSCE qui y ont même installé des caméras permanentes.


"Tiomne" et "Jek" toujours au creusement de tranchée

A mon retour de reconnaissance, je retrouve ma position, ses tranchées et leurs soldats (re)devenus pour un temps mineurs du Donbass. La fraicheur resurgit de la courbe descendante du soleil, tandis que d'autres grondements se font entendre à l'horizon Nord, signalant d'autres nuages plus artificiels mais chargés quant à eux d'un acier bien réel !

Erwan Castel

Le serbe "Darko", le français "Philippe" et le belge "Xavier" d'unité Continentale

"Snek" et son groupe pour une pause bien méritée...

Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.