dimanche 26 février 2017

La Foi du Donbass

Le bouclier invisible et invincible du Donbass 


Récemment au cours d'une discussion j'expliquais à un ami comment le polythéiste que je suis pouvait ressentir un profond respect pour cette foi orthodoxe découverte sous les bombardements du Donbass. Le sujet est aussi passionnant qu'infini car il touche la Foi, ce dynamisme spirituel universel et intemporel et qui est une des caractéristiques spécifiques de l'espèce humaine. 
Ernst Jünger écrivait que la guerre déshabille l'âme et la met nue devant la destinée humaine. Quand la guerre a détruit les artifices et les apparences des choses rappelant à notre société  la futilité et la vacuité du paraître, il ne reste à l'Homme que cette impalpable force qui bat au fond de ses entrailles et de son esprit. 

C'est cette force qui fait bondir le milicien de sa tranchée pour pouvoir détruire le char ukrainien qui s'approche de son village en semant la mort .
C'est cette force qui fait se jeter cette mère sur son enfant pour le protéger de son corps quand des centaines de shrapnels détruisent le bus qui les transportent.
C'est cette force qui fait sortir de sa cave cet enfant fatigué et tremblant sur le chemin de l'école au milieu des ruines et des arbres brûlés de son village.

Dans le Donbass, ce peuple admirable dont le courage et l'humilité ne cessent chaque jour de me subjuguer. Malgré les coups répétés d'une armée ukrainienne poussée par une haine génocidaire, les femmes et les hommes du Donbass restent debout au milieu des ruines de leurs maisons et de leurs églises.

Ainsi hier 25 février, alors que les combats et les bombardements ont repris avec virulence depuis plusieurs jours, une foule s'est réunie dans les ruines du monastère d'Iversky, à quelques centaines de mètres des lignes des unités ukrainiennes dont une attaque avait encore été repoussée la veille. 

Dans cet extrait nous pouvons entendre les détonations
résonner à proximité pendant la prière de bénédiction
(Vidéo Sergey Golohoy)

"Folie !" diront certains "Héroïsme !" diront d'autres... mais pour les femmes et les hommes chantant autour des clercs et des moniales, venir célébrer le 20ème anniversaire de la fondation du Monastère de Saint Iver, était pour eux un acte de foi normal et un devoir moral de montrer que le coeur vivant de leur lieu sacré était toujours vivant au sein de toute la communauté en guerre...


A l'issue de la bénédiction donnée par l’évêque Hilarion, le métropolite de Donetsk et Mariupol, la cérémonie religieuse a été célébrée par l’archiprêtre Varsonofy, le vicaire du diocèse de Donetsk, en présence de la communauté des religieuses du monastère et d'une foule importante de fidèles dont la présence a été saluée chaleureusement à la hauteur de leur courage.

Je croise chaque semaine des personnes qui viennent malgré les combats et les bombardements réparer avec de faibles moyens l'église du monastère pour y permettre la tenue de nouvelles cérémonies et rassemblements à l'abri des intempéries. C'est ainsi que depuis 2016, des bâches et tôles ont remplacés la toiture effondrée en 2014 sous les bombardements.


J'ai déjà évoqué plusieurs fois ici ce lieu émouvant d'Iversky, situé à quelques centaines de mètres de chez moi. Ce monastère situé sur les lisières de la zone aéroportuaire abritait avant la guerre une communauté de religieuses orthodoxes, mais qui ont du se réfugier dans Donetsk en 2014 lorsque leur havre de paix et de prière s'est transformé en champ de bataille hurlant.
Aujourd'hui le monastère est en ruine mais toujours entretenu malgré les bombardements qui frappent quotidiennement cette zone il reçoit régulièrement, comme la mosquée située à 1500 mètres environ, la visite des fidèles et des membres de la communauté religieuse qui viennent mètre après mètre nettoyer cette terre sacrée des crachats d'acier de la folie humaine.

Le bâtiment de vie de la communauté  religieuse, avec dans le fond les premiers bâtiments techniques de l'aéroport
Dans le Donbass, à la semblance d'un athanor, le peuple du Donbass va ressortir du feu de la guerre encore plus grand et plus fort, et ce qui s'est passé hier dans l'intimité des murs troués et tremblants du monastère d'Iversky montre qu'il ne s'agit pas d'une rodomontade propagandiste mais bien de la réalité d'un peuple invincible...

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya







*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 

Erwan




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.