samedi 25 février 2017

Flash ! Station d'eau capturée par Kiev !

L'armée ukrainienne s'empare de la station "DFS" 
entre Avdeevka et Yasinovataya


Une nouvelle fois, Kiev a fait une démonstration de sa perfidie et de son mépris total des engagements et conventions internationaux pourtant signés par elle. Au cours des dernières heures, dans une totale violation des accords de Minsk, l'armée ukrainienne s'est emparée, dans la zone démilitarisée entre Yasinovataya et Avdeevka, d'une usine de traitement et distribution d'eau potable desservant toute la région, ce qui constitue également une violation des conventions de Genève qui demandent que ces infrastructures vitales pour les populations ne soient ni des objectifs ni des positions des armées au combat.

En effet, suite au premiers combats qui avaient éclaté en mars 2016 dans cette zone industrielle, une garantie particulière avait été rajoutée (le 15/03/2016) dans les accords de Minsk pour imposer une neutralité de ces infrastructures industrielles sensibles et vitales, avec une zone démilitarisée de minimum 1500 mètres autour de leurs sites.

Il s'agit donc de la part de Kiev d'une violation aggravée de plusieurs protocoles internationaux

Sur le front du Donbass, le secteur de Yasinovataya est particulièrement sensible et "chaud" depuis mars 2016, période au cours de laquelle Kiev a entamé en direction de ce carrefour vital situé au Nord de Donetsk sa stratégie de "sauts de crapaud", bonds successifs et répétés consistant à envahir progressivement la "zone grise" située entre les 2 lignes belligérantes.

Ce carrefour startégique contrôle les axes reliant Gorlovka/Lugansk, Makeevka et Donetsk, et protège le flanc de Spartak

DFS, le rectangle noir au centre de la carte 
En janvier 2017, la progression des forces ukrainiennes au coeur de la zone industrielle située entre Avdeevka et Yasinovataya continue avec comme objectif une usine de traitement d'eau potable, "DFS" et qui dessert toute la région des 2 côtés de la ligne du front. Au cours des combats violents de janvier les ukrainiens (confirmé par l'OSCE), s'étaient rapprochés dans des lisières situées à l'Ouest, jusqu'à 200 mètres de l'usine, plaçant cette dernière au coeur des échauffourées, combats et bombardements de ce secteur très actif.


Un coup direct sur un réservoir d'eau potable
Entre le 29 janvier et le 3 février, Kiev lance plusieurs assauts pour prendre le contrôle de la route reliant Donetsk à Gorlovka et qui passe à proximité de cette usine de traitement d'eau potable devenue également un objectif important. 
Le 1er février, touchée par plusieurs tirs, la "DFS est HS" et un cessez le feu de quelques heures est imposé en urgence pour pouvoir restaurer la distribution d'eau potable vitale à la région.


Mais depuis hier les forces ukrainiennes ont donc lancé de nouveaux assauts dans le secteur de l'usine (faut-il le rappeler encore au milieu d'un cessez le feu dont l'encre de la signature est à peine sèche). au cours des affrontements au milieu desquels se situe le complexe industriel, 2 réservoirs d'eau, des locaux administratifs et un dépôt de chlore ont été touchés par des bombardements. 

Et il y a quelques heures, les forces ukrainiennes ont réussi à s'en emparer (annonce réalisée en fin de matinée aujourd'hui) Pendant la nuit du 24 au 25 février une unité composée de nationalistes radicaux, à réussi à s’emparer du site industriel, à la faveur de la nuit et de bombardements d’appui réalisés avec des mortiers et mitrailleuses lourdes.

Une usine vitale, prise en otage par l'armée ukrainienne

En laissant de côté les analyses (que j'espère) trop alarmistes et qui évoquent un empoisonnement de la population si l'usine venait à être prise par les forces ukrainiennes il faut cependant considérerraisonnablement plusieurs autres menaces bien réelles, et conséquences directes de sa capture :
  • Une position stratégique renforçant le contrôle de la route Donetsk / Gorlovka- Lugansk, des échangeurs ainsi que des lisières Ouest de Yasinovataya
  • Une capture symbolique d'une infrastructure vitale dont dépend la population de Donetsk
Certains d'évoquer la possibilité par l'armée ukrainienne de couper l'alimentation en eau potable de Yasinovataya, Makeevka et Donetsk. Certes si cette possibilité est aujourd'hui réelle elle n'est pas selon moi l'objectif majeur de la capture du site car elle pouvait être obtenue plus simplement par des bombardements.

Cependant le risque de coupure est possible, soit par les combats qui vont certainement continuer désormais sur le site, soit éventuellement dans le cadre d'une offensive ukrainienne massive sur les zones urbaines et qui chercherait dans sa préparation à faire fuir le maximum d'habitants et affaiblir la logistique des zones de défense. 

Mais si le laxisme de l'OSCE concernant les bombardements est affligeant et quasi complice, on a vu en revanche que, s'agissant de la distribution d'eau potable elle est ici capable de réagir rapidement et même d'imposer à↓ Kiev en quelques heures un cessez le feu le temps de remettre en état l'usine "DFS" comme le 1er février dernier ! 

Non, je pense que l'intérêt majeur immédiat de cette usine est qu'elle offre à l'armée ukrainienne une position très bien située et bâtie (vu les structures des sites industriels soviétiques on peut même dire fortifiée) qui est devient un point d'appui tactique difficile à conquérir sans combats de haute lutte. Sur le front du Donbass d'autres exemples de ce type montrent leur qualité défensive et leur importance tactique (le collège de Marinka pour les ukrainiens par ou le terminal de l'aéroport pour les républicains, par exemple)






Selon moi, cette usine est surtout une position dont l'importance stratégique sur les carrefours et de première importance et qui est protégée par son importance vitale et le risque écologique. 

Après l'utilisation des "boucliers humains" par les terroristes, nous voyons certainement apparaître ici un "bouclier industriel" dont le bombardement massif serait catastrophique pour la population et l'environnement et derrière lequel l'armée ukrainienne va pouvoir installer de nouvelles positions fortifiées pour continuer, quant à elle, à bombarder les populations environnantes !


Aujourd'hui, suite aux nouveaux bombardements de l'armée ukrainienne et à la capture de l'usine DFS, le groupe de contact de Minsk chargé d'accompagner le processus de paix a s'est réuni en urgence (video-conférence) pour tenter d'amorcer une désescalade...
Mais ce soir les bombardements ukrainiens continuaient sur l'ensemble du front de Donetsk à Debalsevo et des combats d'infanterie continuaient autour de l'usine DFS

Si les autorités responsables du processus de paix signé à Minsk ne parviennent pas à faire libérer ce site sensé resté neutre (ce que que je crains) il faudra alors pour les défenseurs du Donbass le libérer de force mais par des actions d'infanterie au sol, mesurées et risquées pour ne pas détruire les infrastructures sensibles. 

En effet, l'usine "DFS" occupée par l'armée ukrainienne est aujourd'hui une menace majeure dans le dispositif de défense de Yasinovataya et verrouille le blocage de la route vers Gorlovka (interdite à la circulation depuis les combats).

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya


Bombardements district de Kuibyshevsky (Nord Donetsk)



*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 

Erwan




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.