samedi 18 février 2017

Le ras le bol d'une population

Un rassemblement pour dénoncer les crimes de Kiev


Aujourd'hui, 18 février 2017, alors que les ukrainiens ont ouvert la journée en bombardant Yasiniovataya et le Nord de Donetsk, près de 20 000 personnes se sont rassemblées dans le centre ville de la capitale de la République pour protester contre le non respect par Kiev des accords de paix signés il y a 2 ans à Minsk au moment d'une réunion de son groupe de travail.

La veille les présidents des 2 républiques s'étaient réunis à Lugansk pour une déclaration commune qui marque leur attachement indéfectible aux territoires des anciens oblasts occupés par l'armée ukrainienne et qu'ils se promettent de libérer politiquement ou militairement et vers lesquels les Républiques vont diriger en attendant de l'aide humanitaire.

En milieu de matinée j'apprenais que les tirs entendus ce matin dans le secteur de Volvo Center correspondaient à une tentative ukrainienne de percer la ligne de front au Sud du village de Peski (Ouest de l'aéroport). 

Kiev la scélérate continue donc à faire le pire contraire de ses engagements pris à Minsk et que viennent à peine de renouveler ses représentants lors de la dernière réunion de "Minsk 2".

Le ras le bol d'une population qui vit sous les bombardements depuis bientôt 3 ans

Publié initialement sur Facebook :

Un 18 février dans le Donbass...

Encore un footing matinal fait dans les rues tristes d'Oktyabrsky au rythme des crépitements des mitrailleuses et des détonations de mortiers qui semblent glisser sur la neige et rebondir sur les étangs gelés du Nord de Donetsk...

Depuis 06h15 les artilleurs ukrainiens commentent le dernier sketch de la comédie jouée à Minsk depuis 2 ans et qui ici, ne fait plus sourire personne. ...

Minsk 2, "accords des paix" avez-vous dit ?

Les gens qui sont sur la ligne de front ne se font plus d'illusion lorsqu'on prononce ce nom qui pourtant est celui d'une ville sœur du Belarus, car depuis que ce "quartet Normandie" essaye de nous faire prendre des obus pour des colombes, ce toponyme symbolise l'échec de l'intelligence, de l'espérance et illustre le cynisme hypocrite des occidentaux dont les bouffons ukrainiens viennent à nouveau de promettre "le retrait des armes lourdes" de la ligne de front.

A "Volvo Center", la neige brille des nouveaux débris de vitres qui ont explosé dans les cris d'enfants terrorisés que des bras maternels essayent en tremblant de protéger l'innocence...
Minsk 2, "accords des paix" avez-vous dit ?

Seuls nos armes républicaines, aux canons justiciers blanchis par la chaleur des tirs pourront détruire cette terreur qui écrase de ses bottes le Donbass occupé et de ses obus les Républiques libres de Donetsk et Lugansk...

Une neige fine envahi le ciel laiteux restaurant un moment les plaques de neige salies par les hommes, tandis que de nouveaux tirs de mortiers invitent leurs détonations dans l'ambiance musicale d'un café déserté devant lequel un chien attend patiemment sa pitance...

Ici les bruits de la guerre sont tellement devenus habituels que c'est le silence qui retient l'attention et presque ... inquiète les âmes !

Minsk 2, "accords des paix" avez-vous dit ?

Les journaleux qui se pavanent et se masturbent dans les alcôves protégées des chenils médiatiques du pouvoir, à Paris, Bruxelles et même à Donetsk devraient enlever leurs œillères propagandistes et venir écouter vraiment (au lieu d'utiliser leurs souffrances) les vrais gens du peuple, ceux dont la sueur permet à leurs culs de se chauffer sur les radiateurs pendant qu'ils lustrent leurs médailles sous leurs selfies encadrés....

accords de paix...
encore...

... "encore des pets"
oui !
Erwan Castel, volontaire en Novorossiya


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.