mercredi 15 février 2017

La neige brûle à Donetsk !

Les Néo-cons châtrent Trump et rassurent Porochenko


C'est comme si la guerre, réveillée brutalement du 29 janvier au 3 février avait retrouvé son second souffle, l'artillerie ukrainienne relance depuis ce soir de façon virulente ses orages d'acier contre les lignes de défense de Donetsk.

L'accalmie après les puissants bombardements de Donetsk du 2 février 2017 n'aura pas duré longtemps: depuis 2 jours, on entendait à l'horizon revenir les aboiements des artilleurs de Kiev, progressivement, du mortier au canon et du canon au Lance Roquette Multiple, jusqu'au début de la soirée du 15 février où l'intensité a brutalement fait un bond, dans des pilonnages frappant surtout le secteur de Spartak, à l'Est de l'aéroport.

Quelques heures auparavant, confirmant l'énorme volte face de son administration dans un discours russophobe primaire aligné sur celui de ses prédécesseurs, Trump envoyait sur la toile virtuelle, après un café et un caca matutinaux que j'espère mieux réussis, un tweet incendiaire et russophobe où son prédécesseur Obama est jugé trop mou dans sa gestion du dossier de la Crimée...

" La Crimée a été PRISE par la Russie pendant l'Administration Obama. 
Obama a t-il été trop mou avec la Russie ? " (Donald Trump 15/02/2017 )

Cette déclaration du nouveau Président des USA, et qui confirme celle de son ambassadrice à l'ONU ou celle de son porte parole présidentiel, après la nouvelle aide octroyée par l'Union Européenne à l'Ukraine, ressemble aujourd'hui à un blanc seing et même à un feu vert donné aux soudards qui s'amassent devant les Républiques de Donetsk et Lugansk depuis plusieurs mois.

Et le soutien des néo-conservateurs malgré leur départ (apparent) du bureau ovale à leurs laquais kiéviens est maintenu via les réseaux militaro-industriels et financiers qui restent sous leur contrôle total...

Ainsi quelques jours après que l'armée ukrainienne ait bombardé intensément des quartiers résidentiels de Donetsk, de l'aveu de l'OSCE elle même, l'Union Européenne, toute honte bue a accordé au pouvoir génocidaire de Kiev, lors de la visite de son 1er ministre Groïsman à Bruxelles, une enveloppe de 600 millions d'euroset sans même sourciller une seconde, sauf pour s'assurer que l'Ukraine va brader ses forêts aux industries occidentales !. Et cette semaine une nouvelle aide de 33 millions d'euros était accordée aux russophobes hystériques de Kiev, pour organiser le concours de l'Eurovision 2017.

Tous les moyens sont donc bons, de l'aide militaire aux subventions culturelles en passant par la propagande politique pour soutenir le pouvoir oligarquo-nationaliste de Kiev dont la doxa fondatrice se résume à une russophobie haineuse délirante que les occidentaux veulent utiliser comme un bélier fou lancé contre Moscou.

Tandis que son armée ukrainienne est arrivée à sa phase finale de préparation offensive, le régime de Kiev n'aura pas vu son inquiétude du lendemain de l'investiture de Trump durer très longtemps. Les déclarations de la nouvelle administration à propos du Moyen Orient ou de l'Ukraine confirment que le train lancé par les néoconservateurs est toujours sur les mêmes rails et à pleine vitesse continue son chemin vers le chaos mondial.

Les chiens de guerre kiéviens s'enhardissent 

Zones bombardées entre 19h00 et 23h00 le 15 février 2017
De chaque côté de l'aéroport : "Volvo Center" à l'Ouest et Spartak et Yasinovataya à l'Est

Depuis 1 mois, les radicaux avec des anciens combattants de l'ATO ont entamé le blocus du Donbass soutenus dans leurs actions illégales par le Ministre ukrainien de l'Intérieur Avakov et rejoint dans cette idée par Yulia Timochenko qui veut fédérer les nationalistes autour de ses ambitions politiciennes..

Ce blocus qui se renforce chaque jour a aujourd'hui coupé l'approvisionnement énergétique qui continuait malgré la guerre a alimenter l'Ukraine depuis le Donbass, notamment avec le charbon. Le ministre de l'économie d'Ukraine, devant la pénurie de matières premières qui s'annonce très rapidement vient de décréter le 15 février "l'état d'urgence énergétique" 

On peut se demander à quoi correspond ce blocus, officiellement "illégal" mais que l'état ukrainien laisse faire malgré les préjudices économiques importants qu'il provoque à l'Ukraine ?
  • Initiative limitée de groupuscules radicaux provocateurs
  • Coup de force général soutenu par l'opposition 
  • Blocus illégal "par procuration" organisé par Kiev  
La propagande kiévienne va certainement nous apporter bientôt des réponses car la situation économique va encore plus se détériorer imposant une réaction rapide du pouvoir qui peut alors l'instrumentaliser par une responsabilisation des Républiques du Donbass argumentant une reprise de la guerre totale.


De leur côté les Républiques ont lancé un projet de nationalisation et de taxes par les autorités républicaines d'avoirs ukrainiens dans le Donbass, ce qui devrait conduire l'Ukraine dans une situation économique.

Publié initialement sur Facebook :

Journal d'activités repérées pendant la soirée du 15 février 2017

Crescendo, après une semaine d'accalmie, l'armée ukrainienne a repris ses tirs contre le Donbass. Hier soir, l'artillerie ukrainienne avait à nouveau marqué le nord de Donetsk, entre l'aéroport et Yasinovataya avec des tirs de mortiers, d'obusiers assez fréquents, mais ce soir elle a continué son escalade en engageant avec une intensité croissante son artillerie lourde sur le secteur de Spartak, à l'Est de l'aéroport.

-11h30 : Le sectteur de "Volvo Center", à l'Ouest de l'aéroport a été bombardé pendant 1 heure au mortier de 82mm  par l'armée ukrainienne.

-16h00 heure de Moscou : Trump, confirmant son volte-face radicalement russophobe envoie un tweet matinal incendiaire en direction de Moscou, "La Crimée a été PRISE par la Russie pendant l'Administration Obama. Obama a t-il été trop mou avec la Russie ?"

-19h00 : Des bombardements appuyés se font entendre au Nord de Donetsk dans les secteurs de Yasinovataya et de Spartak.
-21h00 : Les pilonnages de l'artillerie lourde ukrainienne sur la ligne de front au Nord de Donetsk s'intensifient.
-22h00 : Accalmie dans le Nord de Donetsk 
-22h20 : Echanges de tirs d'infanterie sur Spartak (grenades à fusil et mitrailleuses lourdes) avec quelques tirs de mortiers
-22h25 : Retour des tirs de l'artillerie lourde ukrainienne, feu nourri sur Spartak (Est aéroport) et sur Yasinovataya
-23h00 : Les tirs continuent et s'intensifient,
-23h20 : Combats avec engagements de véhicules blindés sur Spartak 
-00h30 : Accalmie dans le Nord de Donetsk mais persistent des tirs erratiques et réguliers 

"OSCE !, ouvrez les yeux !"


Depuis le début de l'année, Kiev a engagé son armée dans une escalade de la violence où la population civile du Donbass est à nouveau la cible prioritaire de bombardements terroristes cherchant à frapper ses zones résidentielles mais également ses centres vitaux.

Hier l'artillerie ukrainienne a délibérément cherché à détruire une usine chimique et à nouveau une station d'épuration d'eau potable.

La population, convaincue que le pire est à venir s'interroge de plus en plus sur la présence dans les Républiques d'organisations internationales telles que L'OSCE, L'ONU, et même la CROIX ROUGE, pourtant si prolixes et influentes dans d'autres conflits pour dénoncer des crimes de guerre...

La question "À quoi servent les observateurs de l'OSCE" subit au fil des bombardements meurtriers la métamorphose logique et légitime vers  "qui servent-ils ?"...

Surtout lorsque l'on sait que leurs patrons financent également le gouvernement de Kiev responsable de cette guerre insensée qui a déjà tué entre 10 000 et 20 000 personnes depuis 3 ans. (l'UE par exemple vient d'accorder une nouvelle enveloppe de 600 Millions d'euros à Kiev au lendemain des bombardements de Donetsk)

Là encore, la folie humaine joue une danse macabre pathétique sur laquelle Comédie et Tragédie s'enlacent au milieu de corps innocents ensanglantés.


Erwan Castel, volontaire en Novorossiya



*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 

Erwan






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.