lundi 13 février 2017

Dans les pas des grands anciens

"Le cri de notre histoire et la terre et les morts"
Photo d'illustration: restes d'un soldat russe retrouvés en Hongrie en 2015
Publié initialement sur Facebook

Au Nord de la République populaire de Donetsk, les défenseurs de Debalsevo en creusant la terre gelée du Donbass ont réveillé un héros du passé qui depuis 75 années attendait d'être relevé de son poste...

En effet, ce conflit qui secoue l'Europe l'aube du XXIème siècle aux confins de l'Occident et de l'Eurasie laboure à force obus obus et pelles de tranchées une terre noire déjà gorgée du sang des batailles de l'Histoire, Crimée, Odessa, le Don, Kiev, le Dniepr, Tcherkassy etc... sont autant des toponymes que des pages d'Histoire, et dans le Donbass, les combattants d'aujourd'hui souvent s'affrontent dans les échos des combats d'autrefois...

En 2014, des premiers combats de ce conflit du Donbass se sont déroulées sur le champ de bataille de Saur Moghila, précipitant le monument commémoratif de la Seconde Guerre Mondiale dans une nouvelle tourmente de l'Histoire... Des stèles urbaines aux collines rases de la steppe, les traces héroïques des grands anciens, leurs gestes gravées dans la pierre et les mémoires, fusionnent les générations dans la même destinée héroïque.

D'une "grande guerre patriotique" à une autre "guerre sacrée", les hommes libres du passé et du présent se retrouvent sur les chemins de l'Honneur et du Courage, héros inconnus partageant humblement le sens du devoir et l'amour de la Liberté...

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Source de l'article : Info Debalsevo, le lien : ICI


Cette anecdote archéologique, dans le contexte d'une guerre où le Donbass russe lutte contre une idéologie nauséeuse également ressuscitée du passé, prend une dimension symbolique élevée, me rappelle les paroles d'un vieux chant de combat dont la dimension épique et spirituelle vient de prendre à nouveau un réalité glorieuse :

Le combat de demain

Était noire la nuit, était rouge le feu.
La nation semblait à l’agonie.
Plus de chefs, plus de foi, un destin malheureux
S’abattait sur la chère Patrie

Refrain : 
Les héros d’autrefois nous convient à leur foi
Camarades, groupons-nous en avant,
Les héros d’autrefois nous convient à leur loi
Chevaliers, tous ensemble à l’assaut.

Tous sont morts et leurs casques rouillés dans le vent
Veillent sur mille tombes fleuries
Sur la route au lointain nos chars rythment en grondant
Le refrain de la grande Patrie

Le cri de notre histoire et la terre et les morts
Nous appellent au combat de demain.
Nous jurons d’être unis, nous jurons d’être forts.
Europe, ton avenir est le mien.

Était noire la nuit, était rouge le feu
C’était le moment du grand assaut,
Coude à coude en marchant ils chantaient par lambeaux
Le refrain de l’hymne des adieux.


*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 

Erwan






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.