vendredi 23 avril 2021

Moscou force Kiev a jeter son masque

Les exercices militaires russes se sont achevés ce 22 avril 2021 et les troupes russes commenceront immédiatement leurs mouvements de retour vers leurs garnisons dès le 23

Le moins que l'on puisse dire c'est que "voies de Poutine sont impénétrables", la stratégie du président russe apparaissant toujours où on ne l'attend pas... où disparaissant là où on l'attend !
Ainsi de ces 2 derniers événements qui concerne le Donbass et qui ont décontenancé plus nombre de poutinolâtres qui pensaient que le Kremlin allait reconnaitre les républiques populaires du Donbass à l'ombre du bouclier de son armée.

Or rien n'a tel été le cas, et bien au contraire une déception s'est même exprimée lorsque:
  • Lors de son discours annuel, le président Poutine n'a même pas mentionné le Donbass.
  • Lorsque le ministre Shoigu a annoncé le retrait des forces russes vers leurs garnisons.

Les pessimistes vont même, au soir de ce 22 avril, avancer que la Russie abandonne le Donbass autant qu'elle a renouvelé dans le discours présidentiel et ses exercices militaires son ferme attachement à la Crimée.

Je pense pour ma part que Moscou, qui est pour le moment à la fois bloqué sur le plan diplomatique avec les accords de Minsk, qu'inquiété sur le plan économique avec les nouvelles sanctions occidentales, la chute du rouble (qui avait dépassé les 92 roubles pour 1 euro), les menaces sur le North Stream 2 etc., a décidé, une fois encore et malgré leurs provocations incessantes de laisser la porte des "partenariats" ouverte avec les occidentaux.

Sur le front pontique cette stratégie russe va avoir comme effet immédiat de montrer le vrai visage de Kiev qui depuis 3 semaines et de concert avec la propagande occidentale raconte a qui veut l'entendre que les mouvements de ses troupes vers le Donbass et la Crimée ne sont que des réponses à la menace d'odffensives russes ou républicaines (alors que chronologiquement c'est bien Kiev qui a précédé Moscou dans les mouvements de troupes et de plus de*'un mois!).

En effet, le discours du président Poutine, en ne mentionnant pas directement le Donbass a pour effet:

  • de renforcer la souverainetés des autorités de Donetsk et Lugansk, vers lesquelles le Kremlin invite Kiev a engager un dialogue diplomatique direct, 
  • de rappeler l'absence de l'armée russe de leurs territoires (encore confirmée par les derniers comptes rendus ukrainiens concernant les troupes russes),
Et avec le retrait prochain des forces russes, Kiev va devoir, 
  • soit retirer également les siennes au risque d'être confronté a une très probable crise politique interne avec la fureur des nationalistes,
  • soit poursuivre son option militaire pour le Donbass en maintenant et ses troupes dans leur dispositif d'assaut renforcé, et l'accroissement de ses bombardements.
Même si, pour les populations du Donbass, je ne souhaite pas qu'un offensive ukrainienne soit déclenchée, je pense malheureusement que Zelensky, poussé par les néoconservateurs étasuniens va poursuivre cette fuite en avant belliciste contre la Russie via le front du Donbass. 

Au moins, après avoir définitivement vu crevé (et par les ukrainiens eux-mêmes!) son mythe d'une invasion russe, il ne sera plus possible pour la propagande occidentale de s'accrocher à sa version actuelle d'une menace russe initiant le conflit.

Reste à savoir quel sera la chronologie de la réaction russe lorsque l'offensive ukrainienne, qu'elle soit locale ou générale, va commencer. Ici je crains réellement que le Kremlin ne doive attendre que les rivières du Donbass se rougissent du sang de ses populations pour justifier aux yeux de cette saloperie de "communauté internationale" une intervention militaire pour arrêter les massacres (stratégie qui s'était déjà produite en Syrie).

En attendant, juste après l'annonce du retrait des troupes russes, le rouble s'est renforcé face au dollar et à l'euro de 1,26%, redescendant à 91,19 roubles pour 1 euro... un "accusé réception" de la finance internationale qui invite ainsi Moscou a continuer jusqu'à se désintéresser du Donbass. Mais c'est oublier que le président de la Fédération de Russie ne s'appelle ni Pilate, ni Pétain mais Poutine et que même si les sirènes libérales chantent dans certaines tours du Kremlin, il reste fermement accroché à des principes patriotiques fondateurs dont la protection des valeurs citoyens de russes à travers le Monde 

Je confluerai, guidé par un optimisme maintenu, que Moscou vient de "reculer pour mieux sauter" ! 


Sur le front du Donbass...

Au petit matin de ce 22 avril 2021, l'artillerie ukrainienne a réveillé les populations par des bombardements de zones résidentielles en périphérie des villes de Donetsk et Gorlovka.

Au Nord de Donetsk, sur le front de Yasinovataya, 
bombardement ukrainien de la 4 voies Donetsk-Gorlovka
et dont ce tronçon traversant Promka est fermé depuis 2016
💥 22 avril 21, 05h35: bombardement ukrainien au mortier du quartier Zhabunki (Nord Donetsk) depuis Peski.: 4 obus de 82 mm tirés

22 avril 21, depuis le quartier de la gare, les bombardements
ukrainiens du quartier d'Oktyabrsky (Nord Donetsk) sont entendus.

💥22 avril 21, 06h05: bombardement ukrainien au mortier du village minier Gagarine (Ouest Gorlovka) depuis Dzerzhinsk. 15 obus de mortier de 120 mm tirés.

22 avril 21, la banlieue de Gorlovka est réveillée brutalement par les 
bombardements de l'artillerie ukrainienne au mortier de 120mm

💥 22 avril 21, 06h15: bombardement ukrainien au mortier du village de Zaitsevo (Nord Gorlovka) depuis le village "Sud". 3 obus de 82mm tirés. 

22 avril 21, bombardement ukrainien de Zaitsevo (Nord Gorlovka)

❗️ Lors de ce bombardement ukrainien matinal de Trudovsky, un civil de 59 ans résidant au 2 de la rue de la République a été grièvement blessé à la tête par des éclats d'obus alors qu'il se trouvait dans la cour de sa maison. Hospitalisé en urgence avec une fracture ouverte de l'os pariétal gauche avec lésion de la plaque osseuse externe, son état est considéré critique.
 

💥 22 avril 21, 09h40: bombardement ukrainien au mortier du village minier 6/7 (Nord Ouest de Gorlovka) depuis Leninskoe. 3 obus de 120mm et 2 missiles antichars "Fagot" tirés.
 
💥 22 avril 21, 12h25: bombardement ukrainien au mortier du village de Trudovsky (Sud Ouest Donetsk)  depuis Marinka: 7 roquettes antichars RPG 7, 10 grenades autopropulsées AGS tirées.

💥 22 avril 21, 13h45: Les échanges de tir continuent dans la périphérie Sud-Ouest et Ouest de Donetsk, tandis que des tirs de mortier lourd ukrainien sont entendus dans le quartier de Biryuzov, Abakumov, près de Staromikhaïlovka (Ouest Donetsk). 5 obus de 120mm tirés.

💥 22 avril 21, 14h25: le bombardement des banlieues Nord de Donetsk a repris. Une puissante explosion est signalée vers Putilovka.

A l'arrière du front de Lugansk, en territoire occupé par les forces armées ukrainiennes, une base militaire est en feu dans la petite ville de Rubijnoe (qui est un des terminus ferroviaire des renforts ukrainiens). Un camion citerne aurait pris feu dans la base du 182ème bataillon et l'incendie s'est  rapidement propagé à un dépôt de munitions, un réservoir de carburant diesel et 12 véhicules de combat d'infanterie, qui venaient d'être à peine déchargés des plates formes ferroviaires L'incendie qui brûle à côté d'un entrepôt de déchets chimiques toxiques a mobilisé la plupart des services d'urgences du secteur jusqu'à Severodonetsk et Kremennaya.

22 avril 21, à Rubijnoe, une base militaire ukrainienne en feu

💥22 avril 21, 16h50: bombardement ukrainien au mortier du village de Zolotoe 5 sur le front de Lugansk. 2 obus de mortier de 82mm.

💥22 avril 21, 19h00: bombardement ukrainien au mortier du village minier 6/7 (Nord Ouest de Gorlovka) depuis Shumy. 11 obus de 120mm tirés.

Tard dans la soirée, une lueur étrange est apparue dans le ciel de la région de Rostov sue le Don. Pour le moment aucune explication officielle n'est apparue dans les communiqués, laissant fuser toutes sortes d'hypothèses allant de leurres thermiques à celle d'un aéronef abattu.

A suivre...


Du côté de l'Ukraine...

Les forces ukrainiennes continuent leurs déploiement dans le Donbass, notamment avec la montée vers le front de plusieurs brigades d'artillerie lourde.

Observant avec attention les exercices militaires russes en Crimée, de nombreux ukrops ont sauté de joie à l'annonce du ministre russe de la Défense concernant le retrait de ses troupes dès le 23 avril et certains ont même imaginé que la Russie "avait eu peur de la puissance militaire de l'Ukraine" (tout le monde a bien le droit de rêver!).

Kiev refuse toujours de dialoguer directement avec Donetsk et Lugansk, ce que la Russie et, localement, les présidents Pushilin et Pasetchnik l'ont encore invité à faire pour essayer constructivement de débloquer les négociations et surtout de stopper cette dynamique de guerre ukrainienne lancée à plein régime. Le conseiller de la délégation ukrainienne du groupe de contact Tripartite gérant le processus de paix a martelé "Aucune négociation de Kiev avec la LNR et la RDP ne sera pas menée"Cet entêtement ukrainien a été aussi exprimé hier par le premier chef adjoint de la faction présidentielle "Serviteur du peuple" au Parlement, Alexander Kornienko

"Pour l'Ukraine, l'Europe et le monde, il est évident que la fin de la guerre dépend du désir de la partie russe, et non de ceux qui se sont installés à Donetsk et Lougansk. Et c'est avec la Russie que des négociations sont nécessaires"

Seule la volonté de régler le problème du Donbass par la voix des armes peut expliquer ce refus obstiné de Kiev de s'asseoir à une même table avec Donetsk et Lugansk.


Du côté de l'OTAN...


Le pont aérien logistique de l'OTAN continue a approvisionner l'armée ukrainienne en armes munitions et matériels divers. Au cours des derniers jours, plusieurs gros porteurs des Forces aériennes étasuniennes, britanniques et canadiennes ont atterri en Ukraine (voir les SITREP précédents).

Par ailleurs, le sénat étasunien a soutenu une proposition d'augmenter l'aide militaire à l'Ukraine à 300 millions de dollars, incluant la livraison d'armes létales.


Du côté de la Russie...

Supervisés par Sergei Shoigu, le ministre russe de la défense, des exercices militaires du district de défense Sud de la fédération et qui se déroulent en Crimée ont commencé, "achevant les activités de vérification dans les districts militaires du sud et de l'ouest". Ordre a été donné aux états majors de commencer dès le 23 avril le retour des unités vers leurs garnisons habituelles. 
 
Préparation de combat pour des exercices militaires en Crimée


Il est probable que si cette annonce du retrait des forces russes répond à un objectif politique son exécution se fera échelonné dans le temps pour maintenir dans la région une force préventive au moins jusqu'à ce que la menace ukrainienne cesse. Et si comme je le crains Kiev continue sa folie jusqu'à l'offensive la Russie pourra à nouveau dans une fulgurance multipliée venir lui imposer la justice de ses armes.

Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.