mercredi 14 avril 2021

"Tel est pris qui croyait prendre !"

 

Dernière minute 

15 avril à 01h00 : 

Le Pentagone aurait annulé l'entrée en Mer Noire de 2 de ses navires (voir plus bas au § "Du côté de l'OTAN"). Cette annulation prouve selon moi la volonté de Washington d'aider Kiev au maximum mais sans être entrainé contre son gré dans un conflit qu'elle veut rester dans la responsabilité de son proxy ukrainien.

Les tensions entre Kiev et Moscou continuent de s'intensifier sur fond de préparation au combat de forces militaires républicaines, russes et ukrainiennes, ces deux dernières continuant à masser chaque jours de nouveaux effectifs d'assaut sur le terrain.  

Si dans un premier temps de leurs préparations offensives les forces ukrainiennes semblaient partir gagnantes dans une éventuelle confrontation militaire contre les milices séparatistes de Donetsk et Lugansk (rapport de forces de 5/1 en combattants et 8/1 en véhicules de combat), dans un deuxième temps la situation a nettement changée avec l'apparition des forces armées russes aux frontières ukrainiennes et même est en train de s'inverser complétement, sutout si on tient compte de l'écart technologique entre l'armement russe moderne et l'arsenal soviétique désuet ukrainien.

Même le chef de la direction Générale du renseignement des forces armées ukrainiennes, le colonel Kirill Budanov, a déclaré que la Russie a rassemblé 89 000 combattants dans les régions de Crimée, Voronej et du Don et que d'ici la fin du mois d'avril, ces effectifs déployés le long des frontières ukrainiennes atteindraient 110 000 combattants. 


Sur le front du Donbass

Mortier de 120mm ukrainien


A noter le retour des mortiers ukrainiens de 120mm qui ont opéré plusieurs bombardements notamment dans la banlieue Nord de Donetsk.

Voici les bombardements les plus significatifs réalisés par les forces ukrainiennes ce 14 avril 2021 :

💥 14 avril 21, 18h16 : bombardement ukrainien au mortier de Veseloe (Oktyabrsky au nord de Donetsk) depuis Opitnoe. 5 obus de 120mm tirés.
 
💥14 avril 21, 18h37 : bombardement ukrainien au mortier sur Butovsky depuis Ventstvola plusieurs obus de 120 mm tirés. Les deux derniers obus éclatent plus près de Donetsk

 

💥 14 avril 21, 18h42 : le bombardement ukrainien au mortier sur Butovsky continue. 2 obus de 120mm et 2 obus de 82 mm.

💥14 avril 21,19h00, bombardement ukrainien sur l'aéroport et Spartak (Nord de Donetsk) depuis Peski, différents points en direction de Donetsk sont visés. L'alerte est donnée aux habitants des districts de Kievsky et Kuybichevsky. 

Des résidents rapportent qu'une maison du district de Kievsky a été touchée par un coup direct, certaines sources évoquent des victimes parmi les civils !

💥14 avril 21, 19h06 : bombardement ukrainien de Staromikhaïlovka une une maison de la rue Joukovskogo endommagée, 

💥 14 avril 21, toute la journée le vilage de Zolotoe 5 (front fr Lugansk) a subi des bombardements ukrainiens de grenades autopropulsées AGS 17 depuis Zolotoe 4, à  07h35 (29), 07h50 (29), 11h40 (10), 18h20 (10), 20h40 (6). Au total 84 tirs.

Dans Donetsk, des sacs de sable ont refait leur apparition aux
fenêtres des bâtiments administratifs et ministériels, tandis que des
consignes de sécurité
 en cas de bombardement ont été distribuées.


Du côté de l'Ukraine...

Kiev mainitient son déploiement offensif dans le Donbass rameutant quotidiennement vers le front de nouvelles brigades d'assaut et d'artillerie :

14 avril 21, arrivée dans le secteur de Marioupol d'un convoi 
ukrainien avec des nouvelles améliorations de matériels faites
dans les usines d'armement ukrainiennes comme ici le MTLB
avec bitube ZSU de 23mm, chars T-64 B1M, BTR 3 et BTR 4E.


Du côté de l'OTAN...

Les forces politico-militaires de l'OTAN cherchent aujourd'hui à soutenir au maximum l'Ukraine dans son effort de guerre mais sans toutefois y engager directement leurs forces conventionnelles qui risqueraient d'être entrainées dans le conflit par une défaite cinglante de leur proxy ukrainien. Washington cherche dans cette aventure militaire de Kiev dans le Donbass a en retirer les marrons du feu mais sans se brûler les doigts.

Au pire de leurs engagements actuels on peut et pourra observer selon moi de la part de l(OTAN le déploiement:

  • de ressources de renseignements militaires au profit de l'Etat Major ukrainien,
  • de ponts aériens logistiques en armes, munitions et équipements spécialisés,
  • de conseillers militaires tactiques auprès des Etats majors ukrainiens
Et, au maximum dans l'état actuel des tensions géopolitiques actuelles :
  • la création d'une zone d'exclusion aérienne et maritime pour circonscrire le conflit,
  • l'engagement de forces spéciales pour des missions de renseignement terrestre,
L'étape suivante étant une confrontation directe avec les forces russes, ce que personne aujourd'hui ne veut. 

14 avril 21, 3 aéronefs de reconnaissance appartenant à l'OTAN ont réalisé des 
missions d'observation au large de la Crimée : 1 ATR C-72-600TMPA de l'armée de l'air turque ( IFF "MARTI71"), 1 Lockheed EP-3E Aries II (P-3C) de l'US Air Force (IFF "RL18")
et 1 Boeing P-8A Poseidon de l'US Air Force spécialisé dans la lutte anti sous marine,
et qui a effectué sa mission avec son transpondeur éteint.

2 destroyers lance missiles de l'US Navy sont prévus entrer en Mer Noire pour des missions prés des côtes ukrainiennes jusqu'au 4 & 5 mai prochains. Il s'agit de l'USS Roosevelt (DDG-80) et l'USS Donald Cook (DDG-75) possédant chacun 96 lanceurs  de missiles Tomahawk d'une portée de 1500 km et des missiles anti aériens RIM-174 d'une portée de 240 km.

Le communiqué de la marine étasunienne confirme l'hypothèse évoquée ici dans des rapports de situation précédents, que l'OTAN pourrait créer une zone d'exclusion aérienne au dessus de l'Ukraine en cas de conflit ouvert avec la Russie.

"Ainsi, la marine américaine déploie un groupe de deux destroyers lance-missiles qui modifient assez fortement l'équilibre des forces dans la région, grâce à la possibilité de créer une zone dite A2AD: interdiction d'accès/fermeture du territoire. C'est-à-dire qu'ils ferment un espace dans lequel l'ennemi ne peut pas se déplacer sans pertes importantes"

Si ces navires viennent effectivement en Mer Noire, cela constituera une nouvelle étape dans la crispation des relations entre Moscou et Washington, car les forces étasuniennes deviendraient de facto partie prenante du rapport de forces et de l'escalade militaire en cours entre Kiev et Moscou autour du Donbass. Un risque majeur d'être d'entraîner prématurément l'OTAN dans un affrontement direct avec la Russie.

Cette info reste donc à confirmer...


Du côté de la Russie... 

Les renforts russes quant à eux continuent d'affluer sur les frontières avec l'Ukraine et le Donbass.

13 avril 21, région de Voronej, à Maslovka
convoi ferroviaire russe transportant la 35e Brigade de la Garde

14 avril 21, région de Rostov-sur-le-Don

14 avril 21, région de Krasnodar,







14 avril 21, région de Krasnodar,

10 avrll 21, région de Krasnodar,


En conclusion

A l'exception des convois ferroviaires russes et ukrainiens qui déversent leurs matériels  près du Donbass, le temps semble s'être figé dans l'attente d'une première action offensive que Moscou comme Kiev espèrent qu'elle sera prise à l'initiative de l'adversaire pour ne pas endosser la responsabilité du conflit russo-ukrainien qui tel un furoncle vieux de 7 ans est sur le point d'éclater. 

Le plus à craindre est soit un dérapage incontrôlé d'un commandant d'unité ukrainien qui commet un massacre dans la population, en bombardant par exemple un marché populaire en activité près du front, soit une opération sous faux drapeau visant à accuser la Russie d'avoir lancé une attaque meurtrière sur une position ukrainienne ou une zone résidentielle occupée. Pour ce dernier scénario on peut très bien imaginer que cette opération clandestine soit confiée à des forces spéciales étasuniennes ou britanniques comme celles repérées ces derniers jours en Ukraine.

Donc, pour le moment, "wait and see !"

Erwan Castel

Le Donbass vu par un enfant vivant sur le front au milieu des éclats
et des débris et des obus non explosés comme ce 120mm ukrainien.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.