mardi 13 avril 2021

A vomir !

Une nouvelle réunion du groupe de travail tripartite des accords de paix s'est déroulée sur la scène virtuelle d'un théâtre de Minsk 2 en cendres. Et au milieu des dialogues de sourds habituels, les représentants ukrainiens dans leur coutume de vouloir saboter systématiquement toute forme de dialogue autour de ce conflit sans fin du Donbass n'ont pas trouvé mieux que d'insulter les morts. 

Car la partie ukrainienne, toute honte bue a officiellement refusé d’enquêter sur la mort de Petr Ivanovich Kot, un retraité de 71 ans abattu par un sniper ukrainien le 22 mars dernier à Alexandrovka près de Donetsk et de celle de Vladik Shikhov, un enfant de 5 ans tué par une grenade ukrainienne larguée d'un drone le 2 avril à Alexandrovskoïé près de Gorlovka, accusant la Réoublique Populaire de Donetsk d'avoir procédé à une mise en scène,..

22 mars 2021, un grand père de 71 ans est tué par un sniper ukrainien

2 avril 2021, un enfant de 5 ans est tué par un drone ukrainien 

Ces 2 morts ne sont ni accidentelles, ni "collatérales", ce sont des assassinat ciblés de civils innocents perpétrés par des salopards disposant de moyens optiques ne permettant pas une erreur d'identification de leurs cibles. 

Seulement voilà, n'en déplaise à des salopards comme Paul Gogo, ce chien de garde de la merdiacratie française qui ose même nier la mort du jeune Vladik, pour ces 2 meurtres les observateurs de l'OSCE sont venus constater les faits et les enquêtes préliminaires ont confirmé et les modes opératoires et la responsabilité des forces armées ukrainiennes.

Que les autorités ukrainiennes refusent qu'une enquête soit diligentée jusqu'à nier la réalité de du décès des victimes, relève tout simplement de la pire ignominie, de la lâcheté la plus infâme mais surtout résonne dans les esprits comme un aveu de culpabilité que l'on ne veut pas prononcer par mépris, arrogance et honte.

Et ce n'est pas une nouveauté de la part de la horde d'ukropihèques que les occidentaux ont installé à Kiev en 2014, car on attend toujours des enquêtes concernant les tués du Maïdan, d'Odessa, de Mariupol, de Krasnoarmeisk, de Donetsk, de Lugansk...

Et pire que tout, le 8 avril 2021, le président Zelensky en visite sur le front du Donbass est arrivé au poste de 92e brigade ukrainienne, responsable de la mort du jeune Vladik, pour y récompenser des soldats dont 2 pilotes de drones, dont l'un est certainement l'assassib du 2 avril.

Lorsque le feu russe rendra la justice des armes à tous ces innocents fauchés par la haine, on aura alors qu'à dire que c'est une mise en scène victimaire de ces idiots utiles de la ploutocratie mondialiste, juste pour voir la gueule des Macron, Merkel, Biden... de manger à leur tour la merde qu'il nous servent chaque jour dans les médias serves.

En attendant, cette Ukraine a vraiment adopté et avec un zèle digne des collabos bandéristes qui massacraient à Babi Yar, les us et coutumes du mondialisme de la Marchandise et jusque son amoralité la plus abjecte... 

Kiev n'est plus qu'un cloaque grouillant de cafards...

Guy Foissy a dit qu' "Il vaut mieux insulter les morts qu'insulter les vivants, on ne risque pas de se ramasser une baffe" et je pense pour ma part que le seul remède à ce mal est une corde de chanvre tressée !

Erwan Castel


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.