dimanche 14 octobre 2018

Mourir dans un regard

252


Sur les sentes de la guerre, dans le cœur des soldats flottent très souvent les rubans de l'espérance et surtout ceux de l'amour.

Et dans la grisaille du champ de bataille, les rêves éveillés de l'homme en arme prennent alors la couleur des yeux de la bien aimée, le protégeant de la folie de la guerre tout en l'y plongeant avec hardiesse.

Car la femme aimée peut-être autant la muse du poète que celle du soldat pour qui elle incarne même l'idéal du combat mené,


Dimanche 14 octobre 2018

Qu'elle soit Reine attendant le retour de son chevalier servant, où princesse chantée par le troubadour amoureux, la femme aimée sublime les pensées, la force, les actes et l'engagement de l'homme de guerre.

"La mort" et "l'amour", ces 2 états du corps et de l'âme pourtant opposés, fusionnent étrangement, à l'image de leurs quasi homonymie, dans l'âme solitaire du soldat guettant fans ses tranchées le sombre horizon gronder.

Peinant à trouver les mots justes, j'appelle, et sans prétention de ma part, les échos d'un samouraï pour tracer mieux que moi sur la page blanche de mon carnet, le sillon de mes pensées:

« Mourir solitaire sur le champ de bataille, mourir sous le beau regard de sa femme... n’allait-il pas mourir à la fois de ces deux morts, réaliser leur impossible unité, douceur pour laquelle il n’est pas de mots ? Tous les instants de sa mort seront observés par ces yeux admirables [...]. »
Yukio Mishima

Que la femme soit réelle ou rêvée, aimante ou aimée, la guerre sublime dans le coeur du soldat et jusqu'à les confondre l'amour d'un être et l'amour du peuple pour lequel un homme prend les armes, combat et se sacrifie.

Alors apparaît cette réalité humaine qu'à la guerre, il n'y a que l'Amour qui soit réellement héroïque et que l'homme armé n'en est que le protecteur volontaire.

Erwan Castel

"Pour mériter son cœur, pour plaire à ses beaux yeux, 
j'ai fait la guerre aux rois, 
je l'aurais faites aux dieux."

― François de la Rochefoucauld (1613 - 1680)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.