lundi 15 octobre 2018

Kiev fête la bête immonde

Le 14 octobre 1942 l'armée insurrectionelle ukrainienne était créée pour offrir au 3ème Reich des auxiliaires collaborant aux crimes de guerre nazis.

Avec le nouveau régime bandériste vomi par le Maïdan cette journée est l'occasion d'un rassemblement ultra nationaliste de plus en plus important vers lequel convergent les caniveaux nationalistes européens.

Ainsi 15000 têtes inertes sont venus courageusement hurler sous protection policière leur haine du russe à 1000 km du front du Donbass et en évitant soigneusement les bureaux de recrutement de leurs Kameraden d'Azov qui leur proposent de passer des paroles aux actes.

Mais à part cela il n'y a pas de nazisme en Ukraine bien sûr !

Erwan Castel

Source de l'article : RT

 «Mort aux Moscovites !» : 
une manifestation réunit 15 000 ultra-nationalistes à Kiev


15 000 membres de groupes nationalistes ukrainiens ont manifesté dans les rues de Kiev à l'occasion de la fête nationale du défenseur de l'Ukraine, certains célébrant un collaborateur de la Seconde guerre mondiale.

15 000 personnes ont participé à une marche nationaliste autorisée dans la capitale ukrainienne le 14 octobre, à l'occasion de la fête nationale du Défenseur de l'Ukraine Stepan Bandera, marquée cette année par une effervescence particulière du fait de la récente reconnaissance par le patriarcat de Constantinople d'une Eglise ukrainienne indépendante du patriarcat de Moscou.

La procession, encadrée par une forte présence policière, comprenait différents groupes de ultra-nationalistes défilant sous leurs bannières mais aussi des partis représentés au parlement, des groupes paramilitaires et d'extrême droite, dont beaucoup de membres avaient le visage couvert. Les manifestants scandaient notamment «Gloire à l'Ukraine !» et des slogans à l'honneur de Stepan Bandera, personnage controversé de la Seconde Guerre mondiale qui dirigeait l’Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN) et coopérait avec les troupes nazies. Etaient également scandés parmi les manifestants «Mort aux Moscovites !» et «Rendez l'Ukraine aux Ukrainiens !».


Une centaine de personnes ont été arrêtées durant cette mobilisation mais la police a assuré que l'ordre public n'avait pas été troublé, en dépit de ce que des manifestants avaient déclenché à maintes reprises des fusées éclairantes et des bombes fumigènes.

Plus tôt dans la journée, environ 100 militants ultra-nationalistes ont apporté une échelle à proximité de la statue de Nikolaï Vatoutine, un général soviétique de la Seconde Guerre mondiale, située dans le centre de Kiev, dans le but de vandaliser le monument. La police est intervenue pour confisquer l’échelle et boucler les environs de la statue qui a tout de même fait l'objet de jets d'œufs par la suite.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.