dimanche 6 mai 2018

Interview sur le front

124

Ekaterina et Krsitina sur un trophée de la brigade Piatnashka
Lors de leur passage sur notre position de Promka, Katerina Katina de l'agence News Front et Kristina Melnikova de l'agence Eurasia Daily, m'ont sollicité pour des interviews ainsi que d'autres camarades. Ce que nous avons accepté avec joie ne sachant rien refuser à leurs sourires.



Dimanche 6 mai 2018

Voici le premier entretien accordé sur Promka à Katia pour News Front
Merci à Katerina Katina pour son courage et son travail exemplaires qu'elle mène inlassablement sur le front depuis 4 ans et qui apporte une contribution importante à libérer la vérité et défendre la liberté du Donbass !

Source de l'article : Strelkov info

"Pour le volontaire français Erwan Kastel "Alavata":" Poroshenko est le chien de Trump ". 


L'équipe de News Front de Katerina Katina a visité les positions des forces armées de la République populaire de Donetsk et a parlé au combattant volontaire de France Erwan Kastel, au sujet de la situation sur la ligne de front et le développement possible de la situation dans le Donbass. 


News Front: Quelle est la situation ici maintenant ? 

volontaire français Erwan Castel « Alavata »: La situation ici Promko, très tendue parce que les positions Ukrops sont très proches. Jour après jour, l'ukrop travaille sur de nouvelles positions près de notre ligne. Chaque soir, feu ouvert et pendant la journée, il y a un travail intensif des tireurs d' élite ukrainiens. 


News Front: Donc la situation empire chaque jour? 


Erwan Kastel "Alavata": Oui. Chaque jour est plus difficile. 


News Front: Pensez-vous qu'un nouveau cycle de guerre est possible dans un proche avenir? 

Erwan Castel "Alavata": Je pense que l'Ukraine n'a pas le choix. Il y a deux solutions: libérer le Donbass, partir d'ici ou attaquer. Je pense que Porochenko espère que l'OTAN le soutiendra. Mais qui va commencer ? Il est comme une marionnette, comme un chien. Juste comme un chien. Lorsque vous marchez dans la rue avec votre chien, vous contrôlez votre chien, mais le chien est en avance sur vous. Et essayant de vous guider. Alors, qui est le patron? Porochenko, en acceptant les ordres, ou Trump? En fait, nous nous préparons sérieusement à une escalade. C'est pour nous de nouveaux postes, de nouvelles missions Moi, par exemple, j'essaie d'observer et d'arrêter les tireurs d'élite.


Front Nouvelles Voencore: Que pensez-vous du commandant du bataillon "Mamai", à quelle fréquence est-il dans les positions? 

Erwan Castel "Alavata": Oh, "Mamai", mon commandant. J'aime le style de ce gars, car "Mamai" c'est d'abord un père. Tout d'abord, c'est un bon gars avec un grand cœur. Il est le père de tous les soldats. C'est très important pour tout le monde. "Mamai" souvent dans les positions - regarde les détails, en parlant avec des soldats. C'est un très bon commandant.


Front Nouvelles Voencore: Comment la communauté française réagit à la situation dans le Donbass? Est-ce qu'ils suivent la situation, comme avant?


Erwan Castel "Alavata": Oui, oui. Mais il y a deux positions différentes. 

Tout d'abord, je suis très surpris, parce que quatre ans plus tard, lorsque au début de la Maidan j'avais ouvert le site de réinformation je m'aperçois que les Français continuent de suivre mes publications, de surveiller la situation dans le Donbass. Et de plus en plus de gens. Trois mille personnes lisent en moyenne mes articles par jour. Trois mille personnes par jour. Et je suis très surpris, c'est un bon signe pour moi. Il y a plus de compréhension entre les gens en France. Dans le Donbass  il y a peu de français qui continuent à couvrir les événements Christelle Neant et Sebastian Hairon, mais le réseau est de plus en plus important chaque jour 

Mais le deuxième problème - un problème de la politique de notre pays et parce que Macron - le pire président, et il est conforme à la politique militaire américaine. Ceci est vu en Syrie, et partout. Il est comme un petit chien. Pour moi c'est un gros problème, parce que si la guerre commence en Syrie, alors, à mon avis, la guerre reprendra immédiatement et ici. Et Macron suit cette politique. "



Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du Front

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.