mercredi 30 mai 2018

Honore les dieux ...

142


Malgré que dans l'exercice de la guerre l'Homme est appelé à répandre le sang de l'ennemi et le sien, la place des religions est plus que jamais visible au cœur des tranchées, casernes et casemates qui réunissent dans une même espérance de paix à conquérir toutes les confessions religieuses de cette terre meurtrie par les combats.



"Honore les dieux, aime ta femme et défends ton pays !"

Ce matin, dans l'angle d'une casemate un casque soviétique, une bible chrétienne et un fusil d'assaut se reposaient des combats et des prières.

Dans le Donbass la foi est encore très présente dans le quotidien des femmes et des hommes qui y vivent. Et depuis que la mort est venue rôder dans le ciel et les tranchées, les civils comme les combattants entretiennent avec plus de ferveur encore cet héritage de force mentale et d'espérance de vie.

Si sur cette terre slave le christianisme orthodoxe est majoritaire, les autres confessions musulmanes, catholiques, païennes etc.. n'en sont pas moins visibles, confluents de ce dynamisme métaphysique universel.

Je ne sais pas si "la foi soulève les montagnes", en tous cas elle aide sans conteste à défendre les collines ensoleillées et les forêts secrètes qui sont dans les coeurs des hommes.

Ici, dans les tranchées du Donbass et particulièrement dans les rangs de la Brigade internationale Piatnashka, les différentes confessions de cette Foi universelle sont soudées entre elles dans la défense de la Liberté.

N'en déplaise aux excités du croissant de la croix ou de l'étoile (et surtout du bulbe) qui se nourrissent mutuellement de leurs fondamentalismes fanatiques pour mieux entretenir la division, ici, et malgré les armes et la mort, la foi est vécue sans haine de l'autre.

Car cette mitraille qui met à nu le cœur de l'Homme, déshabille aussi la foi des oripeaux ecclésiastiques de vanité et d'orgueil pour ne conserver dans le cœur du combattant que ce rapport sacré et intime entretenu avec la vie, la tradition, la terre charnelle et la mort.

Simplement et discrètement entretenues par chacun, toutes les croyances deviennent ici, sous les auspices des dieux de la guerre, des liens invisibles qui unissent les combattants à la même destinée humaine que guident depuis toujours la Foi et l'Espérance.

Erwan Castel

Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du Front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.