mardi 31 juillet 2018

Photo du 31 juillet

189

"Tiomne" volontaire russe à la mitrailleuse légère PKM sur le mur Nord de "Forteruine"


Désormais, les journées rapetissent à vive allure et la fatigue gagne notre belle étoile dès 20 heures.

Sur les murs de "Forteruine" les volontaires restent attentifs guettant le moindre mouvement qui pourrait bousculer l'immobilité d'un horizon figé par la guerre et la chaleur.

La tension et l'attention de ces hommes, sentinelles de la République n'a pas faibli malgré ces 4 années de guerre, malgré l'enlisement des combats dans les tranchées et les conditions de vie sur le front. Et ces hommes venus du village voisin ou de la lointaine Sibérie gardent allumée cette flamme de la résistance éclairant la Liberté des peuples.

Certains nous appellent mercenaires ou même terroristes, quand d'autres voudraient nous voir défendre ici leurs fantasmes communautaristes religieux ou racialistes par exemple.

La réalité est autre, car nous formons une communauté de combat, composée d'européens orthodoxes mais aussi d'asiatiques, de caucasiens, d'occidentaux,; d'orthodoxes, de musulmans, de païens, de communistes, de nationalistes, d'anarchistes etc. défendant, et pour bien autre chose que la poignée de roubles gagnée au front, la Liberté du Donbass.

Nous sommes juste des volontaires ayant rejoint la rébellion contre cette dictature de la marchandise qui veut aliéner le vivant à la folie suicidaire de quelques fous amoraux et criminels.

Peu importe de quoi sera fait notre lendemain, de plaisirs ou de souffrances, de paix ou de nouveaux combats, d'amour ou de solitude... Ce qui compte à nos coeurs c'est de défendre les valeurs qui ont forgé et protégé depuis des millénaires le rêve universel des hommes interrogeant les étoiles.

Et la justesse de notre combat est déjà une victoire acquise à nos cœurs car fidèle à la Tradition et la dignité humaine que nous défendons.

A nous l'Honneur du combat,:aux autres la veulerie des honneurs...

Erwan Castel

Via Jean-Jacques Vinamont :

"...le guerrier n'est pas un chercheur de butin, la victoire est trop haute pour lui pour la profaner avec l'espoir d'enrichissement ... Sa conquête est couronnée d'honneur, dont la gloire n'est pas obscurcie par la cupidité du marchand et du profit ".
Kurt Eggers
Imagen: El entierro de Thorin.

Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du front


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.