mercredi 18 juillet 2018

Les collabos français font un pas de plus


Après le soutien politico-financier au régime totalitaire et criminel de Kiev, la France, pourtant garante des accords de paix signés à Minsk s'est engagée à la suite de son maître étasunien dans une collaboration exponentielle dans la guerre déclenchée contre la population russe du Donbass.

Après le contrat concernant 55 hélicoptères Airbus dont une partie ira restaurer l'armée de l'air ukrainienne, le gouvernement français fournira une autre assistance militaire à l'armée Ukrainienne avec la livraison de complexes de détection anti sniper.

Ceci a été annoncé par le chef du service de presse de l'administration du ministère de la Défense, Jacob Osadchy.
Dans le cadre du programme de coopération militaro-technique bilatérale le Commandement des forces armées ukrainiennes prévoit de d'équiper ses forces de systèmes de détection de tireurs d'élite en service dans l'armée française et fabriqués par la société CILAS. Conformément à la conclusion de cet accord signé entre Kiev et Paris une vingtaine de ces radars devraient arriver dans un proche avenir sur la zone de front du Donbass.

Et ce matériel sera très vraisemblablelent accompagné d'une assistance technique et de formateurs militaires français.

Officiellement bien sûr la bien pensance pensance élyséenne présentera cette opération comme un soutien à une capacité exclusivement "défensive" réclamée par Kiev pour contrer la monstrueuse invasion d'une armée rouge ressuscitée sur les rives du Don.

Comme si dans une action offensive l'agresseur n'avait pas à neutraliser également l'action défensive des snipers !


Le modèle allégé du système de détection laser
Concrètement ce système de détection anti sniper baptisé DO LDP SCOUT est un radar optique qui peut avoir la taille d'une paire de jumelles. 

Alors que les systèmes acoustiques déterminent la position d'un sniper après son tir d'après une triangulation de la propagation de l'on de choc, ce système détecte et amplifie ce qu'on appelle l' "effet oeil de chat" c'est à ddire la rétro diffusion du laser utilisé par les equipements modernes des snipers (télémètre de calcul et/où assistance à  la visée). 
Le système optronique du radar repère le retour du laser de sa cible vers le tireur, puis grâce à un traitement algorithme intégré (système SIR), la localisation et l'évaluation de la menace au regard des système sa signature infrarouge sont effectuées. 


Le lien vers la fiche technique :  Fiche technique

Même si ce système ne représente qu'une faible menace pour les snipers républicains qui utilisent dans leur très grande majorité des optiques soviétiques anciennes sans système laser, ce contrat marque un pas de plus et réel dans la participation et l'engagement des pays de l'OTAN sur le front du Donbass.

Ainsi que je l'avais subodoré à propos du contrat avec Airbus, l'Etat français, en violation totale avec l'éthique des traités internationaux qu'il a signé à Minsk, s'est engagé avec Macron dans une pente russophobe belliciste, en bon roquet suivant ses maîtres étasuniens et canadiens, qui sont en train de passer dans leur collaboration avec les soudards de Kiev, du conseil à l'assistance militaire directe.

A quand un drapeau tricolore flottant au dessus des positions ukrainiennes en compagnie de celui des États Unis et de celui des néo nazis de Prayvi Sector ?

Heureusement pour moi que je me siens plus breton que français et que la honte ne tue pas !

Erwan Castel



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.