mardi 21 mars 2017

Une opération suicide ukrainienne

L'armée ukrainienne sacrifie 15 soldats
 dans une attaque contre Kominternovo

Bombardement des lisières du village de Kominternovo le 20 mars au moment de l'assaut ukrainien
Le 20 mars 2017 en pleine journée vers 12h40, 2 sections ukrainiennes appuyées par des véhicules blindés d'infanterie et des appuis feu de mortiers lourds ont tenté de briser les défenses républicaines protégeant le village de Kominternovo dans le Sud de la République de Donetsk.

Lors de ce violent affrontement, les forces de Kiev ont été repoussé et se sont repliées vers leurs positions initiales après avoir perdu au minimum 15 soldats (10 tués et 5 blessés confirmés) ainsi qu'un véhicule de combat d'infanterie type BMP. De leur côté les défenseurs républicains déplorent 3 blessés.

Dans ce secteur depuis plusieurs mois les force ukrainiennes déployées dans ce secteur, principalement la 36ème brigade mécanisée ukrainienne multiplient les provocations en lançant des attaques terrestres de courte durée sur les défenses républicaines. Ces attaques suicidaires qui se révèlent particulièrement sanglantes pour Kiev sont généralement confiées à des groupes de radicaux nationalistes intégrés dans le dispositif ukrainien, comme par exemple le régiment Azov qui est en garnison à Mariupol. Ces bombardements quotidiens et ces assauts fréquents sont complétés depuis ce mois de mars par des bombardements des positions côtières de la DNR à partir des 2 ou 3 petites unités navales que Kiev a déplacé dans le port de Mariupol.


MISE A JOUR - 21 MARS 2017

Les forces républicaines en nettoyant la zone des combats qui se sont déroulés la veille ont trouvé d'autres corps de soldats ukrainiens abandonnés sur le champ de bataille. Le simple fait que les corps des ukrainiens étaient dans le périmètre défensif républicain suffit à prouver qu'ils étaient bien en position d'attaquants. 



Le bilan de cette opération ukrainienne s'est donc encore alourdi : 12 tués et 14 blessés. 
Le char T72 et es 2 BMP qui servaient d'appui direct aux sections envoyées à l'assaut ont été également endommagés.


La peur et la douleur d'un village capturé par le front


Dans cette guerre du Donbass dont la ligne de front s'est figée depuis plus de 2 ans, un certain nombre de villages se sont retrouvé en première ligne : Zaitsevo, Spartak, Oktyabrsky, Trudovsky etc... Kominternovo qui est situé sur le front au Nord de Shirokino, entre Novoazovsk à l'Est (DNR) et Mariupol à l'Ouest (territoire occupé par Kiev) fait partie de ces villages martyrs du Donbass 

Ce village situé à proximité de la mer d'Azov qui est régulièrement bombardé depuis septembre 2014, est en plus le théâtre de violents combats entre les forces républicaines et les forces de Kiev qui ont également réalisé dans ce secteur depuis 1 an, leurs "sauts de crapauds", grignotage progressif de la zone grise (sensée restée neutre) située entre les 2 lignes des belligérants, jusqu'à arriver au contact des défenses de Kominternovo, Sahanka, Leninskoe qui sont les villages qui bloquent l'avancée des ukrainiens qui occupent plus au Sud, le gros village de Shirokino en bordure de la mer d'Azov, qui devait resté une zone démilitarisé.

Voici un film de 15 minutes réalisé par l'équipe talentueuse de "News Front" 
qui assure depuis le début du conflit une couverture médiatique exceptionnelle 
de la réalité de ce génocide que l'Occident qui l'a provoqué veut nous cacher.
un film de Nikita Vozmitelya

Une fois encore cet épisode de la guerre du Donbass montre la faiblesse d'une armée ukrainienne incapable malgré des effectifs supérieurs en nombre de briser depuis 3 ans les défenses républicaines, mais qui en revanche par haine et vengeance s'acharne à terroriser la population civile qui s'accroche avec un courage égal à celui de ses défenseurs à sa terre ancestrale.

Comme le disait hier un habitant du petit village de Donetskyi situé plus au Nord à l'entrée du territoire de la République de Lugansk : "Nous sommes fatigués de cette guerre, il n'y a pas de mots pour exprimer cette famille, quand la nuit tombe les bombardements commencent, toute la famille vit dans la cave depuis plus de 2 ans... Ici il n'ya pas de position militaire, que des civils. L'APU (armée ukrainienne) veut nous détruire, mais ceci est notre terre et nous ne la laisserons pas !"

Kominternovo, comme tant d'autres villages du Donbass sont aux avants postes d'une guerre mondiale rampante, qui n'a pas encore été déclarée mais qui a déjà commencé ici sur cette terre russe aux confins de l'Eurasie et de l'Occident...

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya


*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 

Erwan


PS : En attendant de pouvoir ouvrir un compte à Rostov sur le Don, les dons humanitaires pour le projet "Un printemps pour Octobre" arrivant sur le même compte, je vous remercie de mentionner si nécessaire la destination de vos versements ou leur répartition entre "Oktyabrsky" et "Erwan".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.