mardi 14 mars 2017

A propos de l'oukhaze "Frontière nationale"

"Si cela va sans dire, ça ira encore mieux en le disant" 

Prince de Talleyrand


La publication d'une information sans analyse et rappel contextuel peut parfois être mal interprétée comme par exemple cette info telle que présentée par Sputnik : 

"La République populaire de Donetsk transforme la ligne de contact en frontière nationale"

Hier soir j'ai reçu de nombreux messages qui me demandaient des explications sur un décret signé par Alexandre Zakharchenko le Président de la République populaire de Donetsk concernant la'attribution à la ligne de front du statut de "Frontière nationale"

Le terme "frontière nationale" suggérant en effet dans l'esprit du public d'abord une définition géographique, le titre et même l'article, lus rapidement ont provoqué une avalanche d'inquiétudes du style "les Républiques abandonnent les territoires occupés par Kiev ?!"

Je vous rassure c'est "niet" ! 

L'objectif premier des Républiques reste la libération sans condition des territoires des anciens oblasts occupés par Kiev "provisoirement" comme le précise d'ailleurs ce décret en question.



"Régler sur la ligne de contact s'étendant entre la République populaire de Donetsk et de l'Ukraine, le statut de la frontière d'Etat ... Empêcher la circulation des personnes physiques en dehors des services de contrôle aux frontières de la police des frontières du ministère de la Sécurité d'Etat de la République populaire de Donetsk. Lorsque vous vous déplacez à travers la ligne de contact  les personnes ont nécessairement besoin d'être enregistrées dans les postes de contrôles des frontières »


Cette décision de durcir le statut de la ligne de démarcation en renforçant les contrôles et contraintes aux block posts est de fait une nouvelle réponse républicaine au blocus engagé par les radicaux ukrainiens qui veulent par des barrages sauvages asphyxier à la fois les Républiques et (surtout) le gouvernement ukrainien, pour provoquer le départ de Porochenko.

Il s'agit donc bien d'une qualification juridique et non spatiale car établir une frontière géographique sur la ligne de front actuelle n'est absolument pas la doxa officielle, tant sur le plan moral, politique que militaire. Il s'agit en fait seulement d'un statut administratif de la ligne de front et non de son tracé géographique que le mot "frontière" suggère. 

Il aurait fallu donc préciser et confirmer que cette "frontière géographique" est bien provisoire et que ce statut administratif de "frontière d'état" va bouger avec la ligne de front jusqu'à la libération des territoires occupés par les Ukrops.


 Erwan Castel, volontaire en Novorossiya


Sources de l'article : 

- MGB

*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 

Erwan






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.