dimanche 12 mars 2017

"Son bataillon"


Au début de ce mois de mars, un film hommage au colonel Pavlov était présenté à la population de Donetsk. Cette réalisation de Maxim Fadeev est aujourd'hui disponible sur le Net, ce qui permet ainsi pour tous de retrouver la réalité de cette Histoire en mouvement qui a frappé l'Ukraine et le Donbass en 2014 et qui continue à écrire une destinée européenne sur ces mêmes champs de bataille entre Lugansk et Donetsk...


La plupart des images des combats qu'alternent les témoignages des soldats du bataillon "Sparta" ont été prises dans le quartier d'Oktyabrsky, à proximité de l'aéroport de Donetsk qui fut et qui est toujours un enjeu vital du front de Donetsk et qui est devenu un symbole majeur de cette guerre du XXIème siècle.

Lorsque le pouvoir de Kiev issu du coup d'état du Maïdan lance une attaque contre la population russe du Donbass travestissant son caractère génocidaire sous la cynique appellation d'"Opération Spéciale Antiterroriste" l'aéroport de Donetsk apparaît rapidement comme la porte d'entrée et la clé de voûte de la défense de la ville . En effet l'aménagement routier et la proximité de cet aéroport international ultra-moderne (refait en 2012) en font une voie d’accès majeure qui est à seulement 20 minutes du centre de la ville de Donetsk qui ailleurs est protégée de larges profondeurs urbaines difficiles et longues à conquérir.


Chronologie de la bataille de l'aéroport

En 2014, lorsque les manifestants fédéralistes sont massacrés à Odessa (2 mai) à Mariupol (9 mai) et dans de nombreux bureaux de vote organisés pour le référendum du Donbass, les séparatistes qui ont pris le contrôle des bâtiments administratifs des oblasts de Donetsk et Lugansk, occupent le 26 mai l'aéroport de Donetsk alors que les combats s'intensifient dans la région de Slaviansk et notamment autour de l'aéroport de Kramatorsk.

A Donetsk, l'aéroport 'Sergei Prokoviev" qui est repris par les forces gouvernementales reste cependant fermé suite aux dégâts provoqués par les premiers combats. Malgré des échanges de tir réguliers la situation va se stabiliser au cours de mois de juin.

Le 5 juillet, les forces pro-russes du colonel Strelkhov échappent de justesse à l'encerclement de Slaviansk et rallient le bastion de Donetsk. Le 11 juillet, les combats reprennent autour de l'aéroport utilisé par Kiev pour bombarder Donetsk. Les combats vont rapidement s'intensifier tandis que les milices d'autodéfense de la ville, renforcées par les 2000 miliciens de Slaviansk et de nombreuses défections de militaires ukrainiens commencent à s'organiser autour des dépôts de matériels et munitions abandonnés par Kiev.

Le 29 septembre 2014, les milices d'autodéfense lancent une offensive pour reprendre le contrôle de l'aéroport et repousser les unités ukrainiennes qui tirent sur la ville. Le 3 octobre les combats font rage autour du terminal où de chars sont engagés de part et d'autre. Les ukrainiens cèdent du terrain mais s'accrochent dans le dédale des couloirs et souterrains qui offrent au milieu des bâtiments détruits, des foyers de résistance difficiles à conquérir.

De novembre 2014 à janvier 2015, une guerre urbaine difficile et violente s'engage alors dans les ruines de l'aéroport, au cours de laquelle les forces républicaines mètre après mètre, étage après étage, s'emparent du terminal de l'aéroport et sécurisent les réseaux souterrains utilisés par les "cyborgs" ukrainiens. C'est au cours de ces mois de bataille difficiles que les bombardements ukrainiens qui s'étendent sur le quartier d'Oktyabrsy vont être les plus importants.

Le 21 janvier 2015, Kiev admet enfin avoir perdu le contrôle de l'aéroport où l'armée ukrainienne a perdu beaucoup de soldats et de mercenaires occidentaux. 

Lors de cette bataille de l'aéroport de nombreuses unités de Donetsk se sont jetées dans la mêlée, payant chèrement la reconquête de ce lieu autant stratégique que symbolique. le fer de lance bicéphale de cette grande victoire républicaine était les bataillons "Somali" (blindés) du colonel "Givi" et "Spartak" du Colonel "Motorola", tous deux disparues récemment dans des attentats terroristes perpétrés au coeur de Donetsk.


Aujourd'hui cette zone particulièrement sensible de la défense de Donetsk continue d'être le théâtre de bombardements et de combats réguliers, notamment sur les zones de "Volvo Center" à l'Ouest et de "Spartak" à l'Est de la zone aéroportuaire qui continue à être bombardée quotidiennement.

Ce film magnifiquement réalisé est donc le témoignage important d'une page d'Histoire qui n'est pas encore tournée et un hommage éternel aux soldats de la République de Donetsk qui derrière leurs chef de guerre ont su défendre avec honneur leur liberté...

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya


*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 

Erwan






Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.