vendredi 31 mars 2017

La danse de Saint Guy de Kiev

Au Moyen âge, on appelait "danse de Saint Guy" les crises des personnes frappées par la chorée de Sydenham, une maladie nerveuse qui provoque des mouvements brusques, désordonnés et incontrôlables....

Il semble que l'Ukraine qui persiste depuis 3 ans dans la voie d'autodestruction ouverte sur le Maïdan soit entrée cette troisième année de dans la phase terminale de son suicide mais cherche à entraîner dans un chaos organisé l'ensemble de la région.

D'un côté nous avons les beaux discours des propagandistes et des diplomates de papier qui osent encore prononcer le nom de Minsk qui est désormais synonyme de cynisme dans le coeur des populations bombardées du Donbass. De l'autre côté nous avons la réalité d'un front qui devient de plus en plus instable avec une armée ukrainienne qui tire de plus en plus fréquemment sur des quartiers résidentiels civils. 

Ainsi ces derniers jours le Nord de Donetsk s'est retrouvé à nouveau sous des orages d'acier meurtriers qui de l'aéroport à Yasinovataya ont prouvé l'intention kiévienne de continuer son génocide lent de la population du Donbass.

Donetsk-Severny (Donets'k-Pivnichnyi), un village à 7 km au nord de Donetsk, 
pratiquement détruit par l'artillerie et des chars ukrainiens depuis 10 jours.

La propagande occidentale continue de mentir honteusement se faisant dans une inversion accusatoire hallucinante la complice des crimes de guerre commis chaque jour sur la ligne de front. Ecoutez s'il vous plaît le témoignage de cette femme du village de Molodeznoë dans la région de Lugansk, je confirme chacune de ses paroles y compris les plus étranges, comme lorsqu'elle évoque ce "silence effrayant" s'intercalant entre 2 bombardements et qui inquiète une population soumise à l'enfer chaque soir. Il m'arrive même d'être réveillé par ce silence lorsque l'arrêt momentané des tirs de mitrailleuses et de mortiers brise l'ambiance infernale et monotone des rues dévastées du quartier de l'aéroport...

Molodeznoë, quand la Vérité s'exprime 

Alors qu'un nouvel acte tragi-comique est joué au théâtre de Minsk, sur le terrain du Donbass, les tirs redoublent à la veille d'un nouveau cessez le feu prévu pour les vacances de Pâques (et cela ne semble surprendre personne qu'il faille imposer à Kiev pendant une trêve signée à Minsk un cessez le feu supplémentaire !)

Du 24 au 30 Mars 2017 en République de Donetsk, 6 personnes ont été tuées et 20 autres blessées suite aux bombardements ukrainiens. 

Depuis qu'une nouvelle trêve a été discutée à Minsk, ces 2 derniers jours 3 civils et 1 militaires ont été tués par l'artillerie ukrainienne, qui a frappé délibérément plus de 20 quartiers et localités, dans ma rue au cours des 2 dernières nuits, 3 obus (2 de mortier et 1 de char) sont tombés sur des habitats heureusement inhabités et déjà détruits.

Au total depuis le début de l'année, 95 personnes ont été tuées par l'armée ukrainienne et 174 autres ont été blessées.

Bombardements de Yasinovataya (Nord de Donetsk) le 30 mars 2017




Bombardements de Petrovsky (Sud Ouest de Donetsk) le 30 mars 2017


Voici un point de situation complet à la veille de cette "trêve pascale" dont je crains qu'elle nous réserve un poisson d'avril plutôt désagréable ainsi que des soubresauts désordonnés et criminels d'un pouvoir kiévien mais aussi ne l'oublions pas d'une Union Européenne qui depuis 3 ans a signé son arrêt de mort en Ukraine.  

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Carte des bombardements de la nuit du 30 au 31 mars 2017




Observation : Bien qu'ayant initialement partagé en prenant la précaution respectueuse de citer la source (DONi press) l'auteure (Christelle Néant) je me suis obligé à retirer ce texte que j'estime intéressant car attaqué pour "infraction aux droits d'auteurs " par des imbéciles qui sacrifient la cause commune sur l'autel de leurs intérêts personnels et de leurs egos surdimensionnés. 

L'intention de ces calomniateurs possédés par le monopole de l'information sur le Donbass est de faire disparaître mon travail que je réalise depuis 3 ans (bien avant eux soit dit en passant) et qui comptabilise aujourd'hui plus de 1500 articles. 

Il est pathétique de voir des français carriéristes et égocentriques venus soit disant rejoindre la rébellion du Donbass pour "in fine" reproduire en microcosme via des calomnies censures et abus de pouvoir divers, une dictature de la pensée unique qu'ils prétendent officiellement combattre...

J'ai vraiment pitié de ces Tartuffe qui jouent les Torquemada que pour mieux cacher leur imposture ! Mais n'étant pas manichéen d'une part et farouchement opposé à toute forme de censure d'autre part, je continuerai à signaler leurs articles que j'estime pertinents ou intéressants et servant la cause et le peuple du Donbass pour lesquels personnellement je suis venu à Donetsk.

Erwan Castel


*
*   *

S'il vous plaît, pour m'aider dans le travail de réinformation et l'aide engagée auprès des pauvres de mon quartier 

Si l'argent est le nerf de la guerre il est malheureusement également aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer seul et à plein temps malgré une absence actuelle de revenus et une censure de mon travail par les agences de presse occidentales collabos ... et locales, obsédées par la recherche du monopole de l'information.

Actuellement je réduits mes besoins de subsistance à leur portion congrue (8 000 roubles par mois (150 euros au taux de change local)) pour pouvoir aider des personnes isolées et des familles de mon quartier. 

Merci d'envoyer vos contributions de soutien sur le compte référencé ci après à partir duquel sont envoyés des virements vers le Donbass

Observation : la plus petite somme (équivalent à celle d'un paquet de cigarette) est la bienvenue et vitale ici.

En vous remerciant par avance de votre soutien moral et matériel 

Bien à vous 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.