mercredi 12 septembre 2018

Photo du 12 septembre

217


Décidément les félins, qu'ils soient domestiques, sauvages ou même mythologiques avec Freyja, sont le fil rouge de ma vie, m'offrant de quelques secondes à quelques années, un temps précieux de leur liberté.

Dans le Donbass, de ma maison d'Oktyabrsky jusqu'au front de Promka, en passant par la caserne de Makeevka, les chats font toujours partie de mon environnement, me rappelant une princesse grise qui m'attend en France.
Chaque jour et chaque nuit, il y a toujours une boule de poils ronronnante qui colorie le paysage, adoucit les pensées et offre sans retenue cette confiance et cet amour qui manquent de plus en plus dans le cœur des hommes.

Ainsi de cette fortuite rencontre féline réalisée cet après midi au détour d'une tranchée voisine.

Petit sphinx soyeux posté au bord d'une tranchée, ce gardien du labyrinthe, élégant dans un smoking noir à gants blanc, a aussitôt répondu à mon appel, curieux d'une nouvelle connaissance et affamé de câlins.

Il s'en est suivi une courte mais intense conversation, entre caresses d'admiration et de ronronnements de satisfaction...

Puis nous sommes repartis, chacun de son côté, dans nos tranchées et destinées creusées dans cette terre torturée Donbass mais heureux de ce plaisir partagé, loin, très loin de la guerre qui nous entoure...

Erwan Castel


Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.