dimanche 11 septembre 2016

"Qui s'y frotte s'y pique"

Les dernières attaques ukrainiennes sévèrement battues en brèche


La situation sur le front du Donbass est vraiment repartie vers l'escalade vécue durant les 3 derniers mois : rien que pour la dernière journée du 10 septembre, pas moins de 229 violations ukrainiennes du cessez le feu ont été enregistrées sur la territoire de la République Populaire de Donetsk. Ces tirs vont en augmentation croissante (voir le sitrep vidéo plus bas) 

Mais le plus significatif est l'interception de 2 groupes de reconnaissance offensive qui ont tenté de pénétrer notre première ligne de défense dans le secteur de Yasinovataya. Ces 2 équipe de "DRG" (Groupe de reconnaissance et sabotage) avaient coordonné leur tentative d'infiltration avec la 58ème brigade mécanisée ukrainienne du Commandant Zabolotny qui devait faire diversion.avec des bombardements de mortiers de 82mm ainsi que des tirs de Lances grenades automatique (AGS).

Comme pour les précédentes tentatives d'infiltration du mois dernier ou l'assaut blindé mené le 29 juin à Debaltcevo, ces attaques se sont soldées par un nouvel échec cuisant des forces ukrainiennes.

Ces tentatives ukrops d'infiltrer le secteur défensif de Yasinovataya confirme l'importance stratégique de ce carrefour situé juste au Nord de Donetsk, mais surtout l'intention de l'armée ukrainienne de brûler du feu de ses canons le cessez-le feu et de reprendre sa stratégie offensive sur le Donbass.


Quelques jours auparavant une reconnaissance blindée ukrainienne qui pénétrait dans la zone grise (zone neutre entre les lignes) a été repoussée par un groupe antichar républicain posté sur notre première ligne. Sur la vidéo ci dessous vous pouvez voir le premier missile du poste de tir AT4 manquer de peu sa cible dans la configuration la plus difficile à savoir sur un véhicule très éloigné se plaçant rapidement sur un axe perpendiculaire au tir.

A l'issue du tir le blindé ukrainien s'est replié vers ses lignes...

Tir d'un missile antichar filoguidé




Les objectifs de ces attaques quasi suicidaires sont surtout de provoquer les forces républicaines, espérant que ces dernières soit emportées dans leur riposte ou contre attaque au delà de leurs propres lignes et ainsi puissent être incriminées dans une violation grave du cessez le feu par le commandement ukrainien et ses agences médiatiques serves.

Les services de renseignement républicains ont d'ailleurs confirmé cette hypothèse en repérant une présence importante de journalistes et reporters dans le secteur de Avdeevka, juste en face de Yasinovataya.

D'autre part cette intention de provoquer un "casus belli" pour justifier une offensive à venir peut même pousser le Commandement ukrainien a organiser un "false flag" (opération sous faux drapeau) contre ses propres forces pour accuser ensuite les unités républicaines... Parmi les hypothèses plausibles est la destruction à proximité de la ligne de front d'une cible importante et surtout médiatique comme par exemple un hélicoptère pour accuser les forces républicaines de relancer la guerre. Ceci a été rapporté par le Commandant Edouard Bassourine lors de son dernier point de situation militaire. 

Quoiqu'il en soit les forces républicaines ont confirmé aujourd'hui que malgré l'application du cessez le feu et des accords de Minsk, elles se réserve comme hier le droit légitime de riposter aux bombardements et de détruire toute unité ukrainienne opérant sur leurs territoires.

A bon entendeur salut !

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya


Sommaire de la vidéo :

SITUATION MILITAIRE
01'40" - Bilan des bombardements ukrainiens depuis le cessez le feu du 1er septembre
05'30" - L'OSCE, qui reconnait l'absence de soldats russes et l'ONU alerte de la situation

SITUATION POLITIQUE 
07'20" - Point de situation des accords de Minsk
07'58" - La Russie lance une procédure pénale contre les criminels de guerre ukrainiens
10'15" - L'enquête concernant le MH 17 est rouverte
11'05" - Les pertes militaires officielles et les réelles de la guerre
11'50" - Préparation des élections dans le Donbass : lancement des primaires.
14'20' - La position de l'Ukraine concernant les élections législatives russes.

SITUATION ECONOMIQUE 
15'01" - Comparatif des prix entre la République Populaire de Donetsk et l'Ukraine
17'41" - L'effondrement du PIB ukrainien suite à la perte du marché russe

LA VIE DES RÉPUBLIQUES
19'48" - Les cérémonies de Saur Moghila, quand l'Histoire bégaye

PENDANT CE TEMPS LA A KIEV
22'10" - L'effondrement du système de santé ukrainien
23'20 - La cour d'appel de Kiev refuse de valider l'accusation de'une invasion russe dans le Donbass

DIVERS
24'50" - Les premiers passeports de la DNR remis à Janus Putkonen et Christelle Néant
26'50" - L’éthique de la réinformation dans le Donbass.
28'25" - Pour un jugement des criminels mais aussi des médias collaborateurs et complices
30'20" - Comparaison entre le Donbass libéré et la France servile.

31'00" - Conclusion





BMP 2 républicain (canon de 30mm) avec son groupe de combat déployé sur ses flancs





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.