mercredi 14 septembre 2016

Des terroristes qui persistent et signent

Dernière mise à jour : 00h30

Kiev continue de bombarder les civils du Donbass

Kiev ou Washington ? Car vu le nombre de conseillers spéciaux étasuniens en poste dans les Ministères ukrainiens et jusque dans les états majors militaires il est peu probable que les opérations militaires de ces derniers ne soient pas au minimum soumis à leur approbation quand ils ne sont pas directement leurs initiatives...


Résumons : 
  • Le 1er septembre, un nouveau cessez le feu a été annoncé pour offrir à la prochaine réunion du quartet Normandie (Russie, Allemagne, France et Ukraine) qui doit se réunir le 21 septembre prochain les meilleures chances de réanimer le processus de Paix signé à Minsk en février 2015.
  • Le 6 septembre lors d'un discours à l'assemblée ukrainienne, le Président Porochenko, en complète opposition avec les accords de Minsk annonce qu'il refusera de réformer la constitution pour organiser des élections locales ou définir un statut spécial dans le Donbass. 
  • Le 12 septembre, les soldats ukrainiens, continuent leurs provocations, maintenant la ligne de front sous le feu de leurs armes de proximité et en tentant même de la traverser par des reconnaissances offensives à Yasinovataya et Zaitsevo où ils subissent ce jour là de lourdes pertes (10 morts et 5 blessés).
  • Le 13 septembre, malgré les tirs de harcèlement, les attaques terrestres et les attentats ukrainiens, le Président de la RPD, Alexandre Zakharchenko ordonne à ses troupes un cessez le feu total, afin de faciliter la poursuite des efforts diplomatiques cherchant une résolution pacifique au conflit. 
Après avoir tiré la veille 585 fois sur la République de Donetsk (6 blessés dont 2 enfants), les forces de Kiev ont continué pendant la journée vouloir tuer des civils, comme à Dokuchaievsk (au Sud de Donetsk) où à 15h30 ils ont à nouveau visé une école avec un missile antichar (ainsi qu'avec des armes d'infanterie) provoquant des dégâts dans le bâtiment de la caisse de retraite et un immeuble voisins.  

A Dokuchaievsk une école prise pour cible 

Comment qualifier ces attaques ukrainiennes autrement que de terroristes, car non content de saboter par elles les efforts de paix dans la région, le régime de Kiev chaque jour affiche ouvertement son intention de frapper en priorité la population civile du Donbass. 


Et en soirée, une nouvelle série de bombardements :

Je vous invite a suivre ici le fil de cette nouvelle nuit blanchie par les bombardements ukrainiens...

Des objectifs militaires...

Quelques heures plus tard, à 18h05, les lignes de défense républicaines de Yasinovataya et étaient sous le feu des mortiers de 82mm, Lances grenades Automatiques et véhicules d'infanterie ukrainiens postés à Avdeevka.

Le secteur de Yasinovataya, au Nord de Donetsk est l'objet de violents bombardements et accrochages depuis 
qu'au mois de mars, les ukrainiens en occupant progressivement la zone neutre à l'est de Avdeevka menacent depuis 
un important nœud ferroviaire et routier du Donbass, dont la circulation a du être déviée.

A 20h50, un nouvel assaut ukrainien a été repoussé au niveau de la zone industrielle de Avdeevka. Au cours des combats, 1 des véhicules de combat d'infanterie ukrainien (type BMP) engagés dans l'assaut a été touché, avant que la section, devant la résistance des forces républicaines et les pertes subies se replie sur ses bases d'assaut initiales. Côté républicain, on déplore la perte d'1 soldat tué.



...et toujours des objectifs civils !

A 22h15, 3 batteries ukrainiennes positionnées à Avdeevka engagent un bombardement du secteur situé entre Makeevka et Yakolevka et les fortes détonations de 152mm sont audibles dans toute la ville de Donetsk. Vraisemblablement l'objectif de ce bombardement est la station d'épuration d'eau potable située dans ce secteur et qui a déjà été plusieurs fois la cible des artilleurs ukrops.




A 22h30, les bombardements ukrainiens s'étendent au secteur de l'aéroport de Donetsk, frappant les quartiers de Kievsky et Oktobresky.


Le secteur de l'aéroport avec Peski à l'Ouest la zone aéroportuaire et Spartak à l'Est,
A 22h50, des combats éclatent au niveau de la zone industrielle de Avdeevka (voir 1ère carte ci dessus) 

A 23h00, Après une moment de silence dû certainement à un changement de position les canons ukrainiens reprennent leurs tirs sur le secteur Nord de Donetsk . Le secteur de Peski (Volvo Center) est à son tour touché par les obus. A l'Est, une ligne électrique est coupé à Makeevka et un gazoduc à Yakolevka.



A 23h20, c'est au tour de la banlieue Ouest de Donetsk d'être bombardée, vraisemblablement par les batterie ukrainiennes postées au Nord de Krasnogorovka, et qui pilonnent le secteur de Staromikhaïlovka. Plusieurs coupures d'électricité sur Yasinovataya.



A 00h00, Bombardement de Makevka


Bombardements et tirs d'infanterie au Nord de Makkevka




A 00h30, accalmie dans les bombardements ukrainiens.

Officiellement le cessez le feu total est entré en vigueur il y a quelques minutes...


Pendant ce temps là dans les palais dorés de Kiev...


L'allemand Steinmeier et le français Ayrault encadrant
comme des béquilles le mendiant Porochenko
Le satrape ukrainien Porochenko, sa sébile à la main accueille à force courbettes et cocktails les ministres des affaires étrangères de France et d'Allemagne venus accompagner la nouvelle bouée d'1 milliard de dollars d'aides du FMI (17 ,5 milliards) lancée à l'Ukraine naufragée après 1 an de suspension.

Cette enveloppe qui ne représente que quelques semaines du budget militaire ukrainien consacré à l'opération militaire lancée contre le Donbass ne pèse pas lourd à coté de la dette contracté par Kiev auprès de la Russie (3 milliards) mais peu importe car les dignitaires occidentaux, toute honte bue sont venus féliciter leur valet des efforts réalisés et surtout de sa fidélité servile ! «La décision du FMI suggère que le monde reconnait qu’il y a des réformes en Ukraine et que des changements qualitatifs se produisent et que le pays va dans la bonne direction» ! s'est gargarisé à l'occasion le mendiant agressif Porochenko ("il vaut mieux entendre cela qu'être sourd !")


*
*   *

Ici, sur le front du Donbass, il reste encore aux familles recroquevillées dans les caves quelques heures de sommeil avant de panser les blessures et réparer les dégâts de cette nouvelle nuit de bombardement que tentent de cacher les ballets cyniques des diplomaties occidentales venues danser à Kiev avec leur valet Porochenko....


Erwan Castel, volontaire en Novorossiya





Pour m'aider dans ce travail de réinformation

Si l'argent est le nerf de la guerre il est également malheureusement aussi celui de la réinformation pour laquelle j'ai décidé de me consacrer à plein temps malgré une absence actuelle de revenus.

En vous remerciant par avance de votre soutien matériel 

Bien à vous 
Erwan




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.