mardi 29 mars 2016

Ukrops ? : une bande de soudards !

Le commandement ukrainien en charge de "l'opération spéciale" dans le Donbass est depuis 2 ans totalement incapable de gérer les meutes de chiens fous élevées sur le Maïdan et qui animent quotidiennement la ligne de front de leurs frasques sanglantes...

Violations permanentes de la trêve, vols, viols, tortures, assassinats... y compris au sein des forces armées ukrainiennes, ces soudards amateurs de drogues et d'alcool semblent collectionner les conneries, les délits autant que les crimes...

Si on rajoute à cela les suicides, les désertions, les malades et les accidentés, on a une armée ukrainienne autant pitoyable qu’incontrôlable, et qui se laisse envahir par la haine et la peur, ces sentiments qui transforment une armée en une meute enragée qui doit être abattue...

Mais finalement cette "grande bande" qui terrorise le Donbass et se noie dans son propre sang n'est-elle pas à l'image de ce ramassis d'assassins et de débiles qui prétendent gouverner l'Ukraine... et les pays de l'Union Européenne ?

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Rapport de situation du 29 mai 2016
du Ministère de la Défense de la République de Donetsk


Des radicaux d'"Aïdar" assassinent 
un Commandant de bataillon 
des Forces Armées Ukrainiennes

« La situation dans la République populaire de Donetsk reste tendue. Durant la journée écoulée, l'armée ukrainienne a bombardé 237 fois le territoire de la République, » a rapporté dimanche le commandant en second du commandement opérationnel du ministère de la Défense de la RPD Edouard Bassourine en soulignant que « nos services de renseignement ont obtenu des informations fiables venant du quartier général de l'OAT et basées sur l'enquête préliminaire concernant l'élimination du lieutenant-colonel Zhouk, le commandant du 3e bataillon de la 72e brigade, par des radicaux d'Aïdar, indiquant que l'assassinat du commandant du bataillon ukrainien a été mené par un groupe de quatre nationalistes radicaux. »

« L'ennemi a tiré 14 obus d'artillerie de 152 mm et 122 mm, 116 obus de mortier de 120 mm, 49 obus de mortier de 82 mm et effectué six tirs avec des chars d'assaut. L'ennemi a aussi utilisé des lance-grenades de différents types et des armes légères.

L'armée ukrainienne a ouvert le feu sur les localités suivantes : Yasinovataya, Spartak, Dokouchaevsk, Zhabichevo, Staromikhaylovka, la zone de l'aéroport et le district de Petrovsky à Donetsk.

Suite aux bombardements menés par les punisseurs ukrainiens, deux soldats de la RPD sont morts. Dans la localité de Dokouchaevsk, cinq maisons de la rue Krepky ont été endommagées. Nos services de renseignement ont découvert que l'armée ukrainienne avait tiré depuis leurs positions situées dans la localité de Novotroitskoye sur les dépôts d'ammoniaque situés dans la zone de l'usine de dolomite de Dokouchaevsk.

Toutes les données sur les violations des accords de Minsk ont été transmises aux représentants de l'OSCE et du CCCC.

Nous continuons à enregistrer l'accumulation d'armes interdites et de soldats ennemis tout le long de la ligne de contact :
- À Georgievka (à 7 km de la ligne de contact) nous avons détecté l'arrivée de quatre chars d'assaut ;
- À Granitnoye (à 500 m de la ligne de contact) nous avons détecté sept obusiers remorqués D-30 de 122 mm et deux mortiers de 120 mm ;
- À Dzerzhinsk (à 5 km de la ligne de contact) nous avons détecté deux lance-roquettes multiples Grad ;
- À Novotroytskoye des unités de reconnaissance et la compagnie de snipers de la 72e brigade motorisée des FAU sont arrivées ;
- Dans la zone de Kourakhovo l'arrivée de 50 unités d'équipement et d'unités des FAU constituées d'une centaine d'hommes, pour la rotation avec la 14e brigade motorisée des FAU, est attendue ;
- Nous avons détecté le transport par train des soldats du 131e bataillon depuis le terrain de Yavorovsky (région de Lvov) vers la zone de la gare de Zachatovskaya dans la région de Volnovakha.

En outre, nous avons enregistré 13 vols de drones ennemis dans les zones d'Ozeryanovka, Gorlovka, Krasny Partizan et Shirokaya Balka.

Nos services de renseignement continuent de rapporter des pertes hors-combats au sein des unités des FAU. En particulier, lors de l'explosion d'un véhicule de transport de troupes blindé sur une de leurs propres mines dans la zone de Starognatovka, trois soldats du 3e bataillon de la 72e brigade sont morts et cinq autres ont été blessés. Un soldat du groupe de reconnaissance tactique du 90e bataillon aéroporté de la 58e brigade d'infanterie motorisée des FAU est mort suite à un affrontement avec les radicaux de Secteur Droit près d'Avdeyevka. D'après les rapport des commandants du 90e bataillon au quartier général, il y a un accroissement des tension entre les soldats de la 58e brigade des FAU, qui essayent de respecter les accords de Minsk, et les radicaux incontrôlables de Secteur Droit, qui veulent continuer la guerre.

Nos services de renseignement ont obtenu des informations fiables venant du quartier général de l'OAT et basées sur l'enquête préliminaire concernant l'élimination du lieutenant-colonel Zhouk, le commandant du 3e bataillon de la 72e brigade, par des radicaux d'Aïdar, indiquant que l'assassinat du commandant du bataillon ukrainien a été mené par un groupe de quatre nationalistes radicaux. Les informations sur les déplacements et la position exacte du commandant du bataillon ont été transmises aux radicaux d'Aïdar par le soldat de la 72e brigade surnommé "Banker". Afin de cacher les affrontements entre les bataillons de volontaires et la mort de soldats ukrainiens suite à ces conflits, le commandement des FAU a ordonné de présenter leurs pertes hors-combat comme étant dues aux attaques de leurs unités par les forces armées de la RPD.

Nous avons aussi obtenu des informations, sur un accident de voiture près de la localité de Novotroytskoye, dû à la faute d'un soldat du 1er bataillon de la 72e brigade motorisée des FAU, qui était dans un état avancé d'ébriété. Un civil a été blessé lors de l'accident.

Nos services de renseignement ont obtenu les noms d'un groupe de personnes travaillant pour le SBU (Riabokon, Lazarenko et Pocherday), qui espionnent les membres de la mission de surveillance internationale de l'OSCE sur le territoire contrôlé par les FAU et transmettent les changements de route des observateurs afin que les commandants ukrainiens puisse prendre des mesures rapides pour cacher l'équipement militaire interdit situé sur la ligne de contact. En outre, nos services de renseignement indiquent que les données collectées par le SBU sont transmises aux radicaux de Secteur Droit et aux mercenaires étrangers qui peuvent prétendument ouvrir le feu de manière incontrôlée en présence des observateurs. Par leurs tirs, les radicaux contrôlés par les autorités ukrainiennes essayent de discréditer le travail de la mission internationale de l'OSCE, en démontrant que cela n'a aucun impact sur le cessez-le-feu par la partie ukrainienne.

Et enfin, nos services de renseignement ont reçu des informations indiquant que le commandement des forces armées ukrainiennes avait repoussé à Septembre-Octobre 2016 la démobilisation des soldats ukrainiens appelés durant la 5e vague de mobilisation partielle. La raison de cela est le manque d'hommes souhaitant continuer leur service militaire sous contrat au sein des forces armées ukrainiennes, » a indiqué Bassourine.

Commandant en second du Ministère de la Défense de la RPD Edouard Bassourine, 
traduction officielle depuis l'anglais par Christelle Néant

Agence DONi News

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.