lundi 7 mars 2016

L'insulte aux morts

Des crimes d'état impunis et célébrés ! 

Le 5 mars 2016, les activistes et hooligans du Secteur Droit célèbrent leurs crimes dans les rues d'Odessa
Le 2 mai 2014, des fanatiques néo nazis ukrainiens ont massacré et brûlé des dizaines de manifestants pro-fédéralistes désarmés dans la maison des syndicats d'Odessa

Or, depuis bientôt 2 ans, et tout comme dans le dossier des snipers du Maïdan,  aucune enquête n'a été diligentée par les autorités ukrainiennes, confirmant par là même les soupçons portés sur les nouveaux maîtres de Kiev, qui apparaissent dès le début non seulement comme les premiers bénéficiaires de ces crimes (coup d'état contre le gouvernement de Kiev et extinction de la contestation à Odessa) mais probablement comme leurs commanditaires.

Au lendemain de ce massacre d'Odessa minimisé par des médias occidentaux complices, les assassins ont été protégés et salués comme de "glorieux défenseurs de la patrie ukrainienne", et le 2 mai est depuis salué en Ukraine comme une victoire contre le monde russe ! L'abjection est donc venu rejoindre l'horreur pour la plus grande honte de l'Occident et, alors que partout dans le monde des bougies éclairent régulièrement le silence de commémorations de ce crime odieux, en Ukraine, ce sont des flambeaux qui célèbrent la haine des assassins et le sang des innocents sacrifiés sur l'autel du Nouvel Ordre Mondial. 

Ainsi de cette manifestation du 5 mars dernier qui dans les rues de la ville martyre est venue rappeler à ses habitants cette loi de la terreur qui s'est abattue sur les régions russophones d'une Ukraine qui s'est effondrée dans l'esclavage d'un mondialisme où la vie humaine n'est qu'un marchandise consommable et sacrifiable...

"Les assassins reviennent toujours sur les lieux de leurs crimes"

Cette nouvelle glorification du massacre, en dehors de la provocation qu'elle constitue et qui insulte la mémoire des victimes, est une honte pour nos démocraties pourtant si promptes à dénoncer les crimes contre l'humanité et à défendre les droits de l'Homme.

Il apparaît bien que, dans cet abject monde moderne soumis à une pensée totalitaire et une société de consommation universalistes, alors que toutes les valeurs morales sont nivelées, la vie humaine en revanche n'a pas la même valeur selon de quel côté des intérêts matériels de la ploutocratie mondialiste elle se trouve...

Demain, la justice des hommes, des armes ou des dieux viendra punir ces criminels qui saignent l'Ukraine depuis le coup d'Etat du Maïdan et accorder un paix éternelle aux âmes de leurs victimes. 

Mais cette justice légitime ne sera achevée que lorsque seront traînés devant un tribunal pénal international tous les responsables politiques, financiers et médiatiques qui à travers le monde ont permis que ces actes génocidaires soient commis et dont leur silence toujours persistant atteste bien de leur culpabilité.  

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya


Retour sur un massacre

Sources de l'article :

- Site RT, le lien : ICI
- Vidéo YouTube de la manifestation, le lien ICI
- Vidéo YouTube Jean Michel Vernochet, le lien : ICI

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.