mardi 20 octobre 2015

Les soldats de la Vérité ( 2 )

L'armée des groupes sociaux virtuels, 1ère partie.

Le 15 octobre dernier, nous avions évoqué le travail exemplaire de l'agence internationale DONI news, qui depuis Donetsk s'efforce de libérer la Vérité sur la guerre ensanglantant le Donbass. Mais cette agence n'est pas seule, et si elle est un des puissants maillons d'un réseau de ré-information, le faut pas oublier les autres acteurs plus petits et anonymes qui chaque jour renforce les liens et les actions du réseau qui s'est donné pour mission de résister à la dictature de la pensée unique...

Des sites d'analyses existent et sont devenus incontournables, pierres angulaires de l'information vraie, et leurs signatures se sont taillées par la qualité de leur travail d'investigation un respect que peu de journalistes du mainstream médiatique peuvent un jour espérer obtenir, même dans leurs rêves... Olivier Berruyer, Jacques Sapir, Xavier Moreau, Jacques Frère, Le Saker, Alexandre LatsaLaurent Brayard etc... sans oublier Bertrand Rivière mon camarade de 2 années intenses engagé lui aussi sur le front brûlant de l'information... 

Nous leur consacrerons des articles ultérieurement...

Mais parmi ce réseau vital, il faut souligner le travail bénévole et souvent anonyme de centaines de personnes qui chaque nuit, abandonnant momentanément la fatigue d'une journée de travail, scrutent pendant des heures, dans la jungle virtuelle du net l'actualité dissidente qui tente de rendre compte de la réalité des événements pour la diffuser en ricochets sur d'autres réseaux... pages personnelles, groupes, communautés, blogs etc... tous les vecteurs du net sont utiles à ce combat...

Vouloir les citer toutes et tous serait une gageure tant les rangs de leurs bataillons grossissent chaque jour de l'arrivée de nouveaux volontaires qui ressentent comme un devoir de participer à l'éveil des consciences endormies, et donc, nous évoquerons souvent ces soldats de la Vérité dévoués et courageux...

J'ai personnellement réussi a inventorier jusqu'à présent plus de 200 sites collectifs (groupes, communautés etc...) consacrés à soutenir le Donbass et à participer à libérer la Vérité...

Je ne remercierai jamais assez tous ces camarades solitaires, qui penchés au milieu de leurs nuits privées sur l'écran lumineux de leur ordinateur, nous soutiennent dans cette guerre de reconquête européenne contre le Nouvel Ordre Mondial. 

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya 


Je relaie ici pour rendre hommage à ses combattants, un article publié sur le site de DONI news concernant deux d'entre eux, Bernard Brinette et François Gau...

__________

"Donbass et Ukraine en Direct", 
des hommes pour une cause

Le lien de l'article ici : DONI press

Publié le 20 octobre 2015


" Les groupes de support pour le Donbass sont nombreux, mais dans l’ensemble c’est en ordre dispersé que les forces francophones opèrent. Cet esprit de clocher n’est toutefois pas l’apanage de tous, nous évoquons souvent le réseau le plus important d’Erwan Castel. Aujourd’hui pour rompre avec les mauvaises habitudes que nous condamnons par ailleurs, nous avons décidé de donner la parole à Donbass et Ukraine en Direct, derrière lequel se trouvent des personnages comme François Gau et Bernard Brinette. Laissons leur la parole, saluons l’engagement personnel courageux et à contre-courant qui les habite. Les hommes d’honneur ne sont pas seulement dans les tranchées du Donbass, il y a ceux de la guerre de l’information, une guerre contre l’oppression, qu’elle soit de Kiev ou de Paris.





« J'ai 45 ans et je réside à Strasbourg. Historiquement passionné par l'Europe de l'Est en général et par le Balkans en particulier, j'y ai multiplié les séjours et les voyages jusqu'à rencontrer mon pays de cœur, à savoir la Serbie. Je parle le serbe et suis « kum », c'est à dire parrain d'une famille serbe de Belgrade.

J'ignorai beaucoup de choses de l'Ukraine jusqu'aux développements du Maïdan. J'avoue avoir eu du mal à comprendre les enjeux de ce qui se déroulait à Kiev. C'est le drame d'Odessa et le retour de la Crimée à la mère Russie qui ont été les éléments déclencheurs de ma passion pour le Donbass.

En contact régulier avec Erwan Castel, je fais de mon mieux pour relayer sur mon groupe ses publications. Je suis aussi en contact régulier avec l'Association AFOD. Anglophone, je suis et relaie aussi quotidiennement le journaliste indépendant Graham William Philipps. Je suis également devenu ami avec lui.

Si la ligne éditoriale du groupe initial Ukraine en direct pouvait être inexistante tant elle se voulait uniquement informative, j'ai souhaité la reprendre en main en lui donnant une orientation clairement « pro-Donbass républicain ». D'où mon choix de rebaptiser le nom du groupe en Le Donbass et l'Ukraine en direct. Je ne conçois pas un avenir du Donbass autrement que dans une indépendance ou par un rattachement à la Russie. De même, je n'assure aucune censure dans le choix de mes publications. Peu importe l'origine politiquement « correcte » ou « incorrecte » de mes publications.

Le Donbass et l'Ukraine en direct est en passe d'atteindre les 900 membres. C'est aujourd'hui le seul groupe véritablement indépendant de par ses origines et sa ligne éditoriale. Il n'est affilié à aucune personne comme peut l'être Soutien à la rébellion du Donbass. Il n'est pas une énième déclinaison des groupes Comité France-Donbass, Les amis de Sputnik News, Liberté pour le Donbass… qui tournent autour des mêmes personnes et administrateurs. Le Donbass et l'Ukraine en direct prend de l'importance. Erwan Castel commence à y publier directement et j'en suis fier... Mon rêve à terme est d'aller en personne dans le Donbass pour découvrir le pays qui est devenu pour moi une passion quotidienne. »

« Bonjour. Je suis l’un des créateurs du groupe actuel : Le Donbass et l’Ukraine en direct. Tout a commencé vers 2012, quand j’ai beaucoup utilisé Facebook et qu’avec mes amis notamment Louis Maillar, nous avons décidé de faire un groupe spécifique d’informations. Il s’appelait Le monde 2012 et à chaque nouvel an, on changeait le millésime. Bien entendu, lors des jeux olympiques de Sotchi, l’Ukraine est devenu le sujet n° 1 par les événements du Maidan. L’actualité ukrainienne prenait de plus en plus de place sur le groupe d’infos générales, si bien que vers fin mars, quand nous sentions que ce conflit pouvait devenir de plus en plus grave, nous avons décidé de créer un groupe à part qui s’appelait Ukraine en direct. Au début, ce n’était pas forcément que la cause du Donbass, il s’agissait de rapporter les infos, pour informer les utilisateurs de Facebook de faits et des nouvelles qu’on ne trouvait par pas nos médias. Mais au fur et à mesure des semaines, le fossé se creusait pour l’Ukraine avec ceux qui trouvaient légitime l’attitude russe et ceux qui soutenaient plutôt les avis (déjà mensongers à cette époque) de l’Occident (Otan). Les informations étaient diamétralement opposées et comme les événements étaient souvent plus favorables pour les pro-russes, nos médias snobaient ces informations et ne se délectait que pour les sanctions qui s’accumulaient contre la Russie.

Bien sûr, il y a eu aussi le vote de l’indépendance de la Crimée qui a donné le ton, pour définitivement choisir un camp ou l’autre (Est-Ouest). A partir de là, nous avons constaté que le dialogue n’était plus possible entre les pro-russes et les pro-ukraine. Il se trouve que le groupe avait beaucoup plus d’adhérents pro-russes et que dès la fin mars 2014, j’ai noué des contacts avec des membres comme Erwan Castel ou Graham Philipps et un groupe qu’Erwan avait lancé : Soutien au Donbass. Petit à petit, le groupe suivait Alain Benajam qui suit de près l’évolution du conflit en Ukraine et Erwan qui est allé à Donetsk, y aider la population locale contre les assauts guerriers des soldats ukrainiens. Nous avons donc suivi depuis cette date, l’évolution du conflit avec des points chauds comme l’été 2014 puis la stabilisation de la ligne de front en automne 2014. Nous avons donc surtout mis l’accent sur les combats au Donbass et ce qui se passait en même temps à Kiev.

Il y a eu les trolls, certains même mandatés par des proches du gouvernement, mais au fond, le groupe a tenu, tout comme contre les assauts ukrainiens qui par la défaite de Debaltsevo, se sont limités. Cette année François Gau est devenu l’un des membres les plus actifs du groupe si bien que je suis content qu’il soit devenu l’un des administrateurs du groupe. Il connaît pas mal d’interlocuteurs russophones et le groupe retrouve une deuxième jeunesse. Comme la fracture semble irrémédiable entre l’Ukraine et le Donbass, le groupe a récemment changé de nom entre Donbass et Ukraine en direct, ce qui correspond mieux aux articles qui y sont publiés. »
__________

Sources de l'article

- Site DONI press, le lien : ICI
- Site Ukraine en Direct, le lien : ICI



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.