vendredi 16 octobre 2015

Le symptôme d'un effondrement systémique

Publié initialement sur Face Book le 16 octobre 2015

La fin d'un empire...

Dans l'Histoire des empires, leurs différentes périodes sont souvent marquées par des indicateurs communs, et l'évolution de leur armée, "sorte d'Alpha et d'Omega de leur cycle" comme le souligne le Colonel Lawrence Wilkerson, permet souvent de les situer sur la courbe de leur croissance ou de leur effondrement...
Le mercenariat est un de ces indicateurs de fin de cycle, que confirme par ailleurs d'autres indices ou les multiples crises qui secouent le Nouvel Ordre Mondial (économique, religieuse,sociale, migratoire, morale, climatique etc...)

Dès les premiers jours du Maïdan, des équipes anglophones et polonaises notamment ont été repérés parmi les manifestants

Si l'Histoire ne se répète pas, en revanche des causalités ou des indicateurs cycliques sont observables dans les chronologies des grands empires du passé. Ainsi lorsque la Rome exsangue, effondrée sur sa décadence morale, minée par les chrétiens, est menacée sur ses frontières, tente de sauver son empire elle recrute a tout va des supplétifs et mercenaires étrangers pour défendre ses "limes". 

Aujourd'hui, le système impérialiste mené par les USA affiche lui aussi cette volonté de plus en plus importante de réaliser des guerres par procuration en s'appuyant sur un mercenariat surpayé... 

"Agents privés" des sociétés de sécurité (type "Blakwater") ou mouvements révolutionnaires voir terroristes (Daesh), ses supplétifs deviennent progressivement les acteurs principaux de l'hégémonie militaire américaine, D'un coût économique plus élevé, ils présentent cependant l'avantage de désengager la responsabilité des états parrains hypocrites qui se cachent  jusqu'à les critiquer officiellement...

Mais lorsque le conflit déclenché n'aboutit pas comme en Ukraine, ou dégénère comme en Syrie, on mesure alors les limites de ces "soldats de fortune" qui, en plaçant leur honneur dans un compte en banque doré, hésitent a engager leur peau sous des feux sacrificiels...
C'est ainsi que nous pouvons voir, tels des chacals épouvantés par un pétard, ces soudards abandonner le terrain dès les premières frappes de l'aviation russe en Syrie, ou se réfugier dans les tâches faciles de milices sadiques dans des villes occupées du Donbass.

Mais finalement, les puissances occidentales irresponsables jouent dangereusement avec le feu en créant ces nouveaux Frankenstein, Société Militaire Privées qui peuvent devenir un état autonome dans l'état légal ou ses mouvements subversifs et terroristes qui peuvent échapper totalement à leur contrôle (ISIS) et finalement se retourner contre leurs créateurs (Al Qaïda).

Les Etats Unis, dans leur panique folle de vouloir sauver leur système en conquérant le Monde, ont augmenté leurs opérations secrètes, en fréquence et importance jusqu'à les confier à ces mercenaires étrangers...  Le plus invraisemblable c'est que ces parangons démocrates et "drotdel'hommistes" se parjure en soutenant et même organisant les pires atrocités dans leurs "guerres humanitaires".  

L'état fantoche ukrainien est le meilleur exemple de cette stratégie suicidaire, ayant ouvert les portes de ses rouages au mercenariat pro étasunien, depuis sa Ministre des finances, l'américaine Natalia Iaresko, jusqu'au instructeurs militaires canadiens qui forment les bataillons néo nazis, en passant par son Gouverneur de la symbolique Odessa, l'ancien Président géorgien Saakachvili...

La Russie quant à elle, guidée par la morale, se refuse à ces ingérences masquées et non officielles qui sont des violations flagrantes du Droit international et du Droit de la Guerre et où, par nature le pouvoir de contrôle des institutions ne peut s'exercer officiellement dans toute sa dimension légale et coercitive, et morale.

Et l'Histoire de nous enseigner aussi que dans une guerre même asymétrique, la victoire est généralement donnée aux combattants qui sont habités, au delà des avantages matériels conféré par le métier militaire, par ce rapport métaphysique à leur Patrie charnelle, qui donne à leur combat une dimension de "Guerre sacrée" et non de simple contrat mercantile.

L'intervention russe en Syrie a fini a jeté à bas le masque fissuré de l’interventionnisme hypocrite étasunien et des ses alliés de l'OTAN qui désormais apparaissent comme le nouvel axe du Mal, un monstre qui bascule aujourd'hui sur sa haine et son intolérance, et oubliant les leçons de l'Histoire il rejoue le drame de la décadence, en tentant d'imposer par le chaos une guerre totale et salvatrice...

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya 

L'article ci-après avait été publié initialement le 22 mars 2015, depuis le parlement ukrainien a avalisé l'emploi d'étrangers au sein de ses forces armées... mais les volontaires ne se bousculent pas au portillon !

Sources de l'article :


- Site Huner news, le lien : ICI 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.