lundi 12 octobre 2015

Entre les lignes ennemies...

"En pointe toujours !" *

Précédée d'un éclaireur sapeur, la "razvedka" se faufile vers les postes avancés ennemis


Notre unité de reconnaissance est désormais opérationnelle depuis plus d'un mois et opère en ce moment sur le front Sud de Donetsk, tout en poursuivant entre les missions un entrainement et des formations sans relâche. 

Le 17 septembre  dernier, le reporter de guerre Andrey Filatov est venu nous rencontrer sur le front et à cette occasion nous a accompagné sur une mission d'infiltration réalisée entre les lignes du front...

Cette vidéo est la suite d'un reportage relayé ici : Une agence de presse qui redore le sigle "AFP"


La reconnaissance sur les lignes avancées
Reportage de l'agence "AFPreports"

La présence de zones minées  (aussi bien par les républicains depuis 1 an que par les ukrainiens) reste la principale difficulté pour ces missions à proximité des positions ennemies car l'obligation de voir l'itinéraire précisément et d'éviter les couverts minés rend notre détection plus facile. 

Nous progressons donc en sûreté avec l'appui de démineurs à l'avant et d'une équipe de couverture à l'arrière, et de longues minutes d'observation et d'écoute attentives avant chaque progression nous donne parfois l'impression de sentir la nature respirer autour de nous...

Nous autres volontaires occidentaux, ne nous sentons étrangers sur cette terre slave éloignée de nos foyers. Nous vivons tous par delà nos matrices culturelles ou idéologiques le sentiment de défendre ici défendre nos héritages familiaux et historiques, car au delà de ses patries charnelles, le Vieux Continent offre à ses enfants élevés en conscience, un socle commun civilisationnel, où sont partagées des valeurs fondatrices partagées... 

Ici nous foulons et défendons un des derniers sanctuaires libres de notre "matrie européenne" !

Lors de cette mission, une position de véhicule blindé d'infanterie (BMP) a été repérée en avant poste d'un village aux positions fortifiées et occupé par une unité blindée ukrainienne.
Ce genre de mission, qui est complémentaire des renseignements obtenus auprès de la population, ou avec les drones par exemple est vitale car elle permet de déterminer la nature exacte de l'ennemi et ses capacités offensives...

Au retour, et clôturant la vidéo de AFPreports un entretien avec notre "commandeur" le lieutenant "Kadiet", officier volontaire russe, alliant avec efficacité la hardiesse l'intuition et l'intelligence et doté d'un sens humain du commandement apprécié par tous ses hommes...

Demain, lorsque les combats vont reprendre nous serons là, en pointe toujours, au contact de cet ennemi qui terrorise les femmes et les enfants terrés dans les caves du Donbass, menacés dans leur existence pour le seul fait d'être russe...

C'est leur peur qui nous donne le courage d'aller chaque jour plus en avant vers la victoire et la justice des armes !

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Observer longtemps...
Progresser lentement...
S'arrêter souvent... 
Etre prêt à tout...
Ramper parfois...
Disparaître tout le temps...
...Pour atteindre l'objectif !
Le lieutenant "Kadiet",commandeur de la Razvedka 
* Référence au chant du bataillon de choc "La route vers l'inconnu...", écrit en 1943 à Baratelli en Corse, juste après la libération de l'île, sur une musique composée par madame Altieri. Elle illustre bien le nouvel état d'esprit des combattants français. (le lien : ICI)

__________

Sources de l'article :

- Vidéo Youtube, le lien :ICI
- Sur le reportage de A. Filatov , le lien : ICI

Pour mieux connaître nos missions de "Razvedka", voir l'article publié ici : Razvedka !

Ou pour consulter l'ensemble des articles relatifs aux volontaires de l'unité , le lien ici : Volontaires

__________


Pour nous soutenir...

Pour aider les volontaires présents (11) dans le Donbass, vous pouvez envoyez vos dons mêmes les plus modestes à l'adresse bancaire suivante. Les sommes collectées servent :
- A compléter l'équipement individuel de chacun (surtout à l'approche de l'hiver)
- A subvenir aux besoins de vie courante des volontaires 
- A couvrir les frais administratifs comme le renouvellement de visas par exemple
- A payer les frais de logement et de transport sur Donetsk, lors des repos 
- etc...

Actuellement aucun système bancaire ne fonctionne dans le Donbass, et les sommes sont collectées sur un compte en France avant d'être envoyées par tranche de 300 euros vers l'unique bureau Western Union local qui fonctionne à Donetsk.

Merci d'avance de votre soutien matériel :







Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.