dimanche 2 décembre 2018

Mac Cain s'est réincarné !

Plus ça va, moins ça va et plus Kurt Volker, le représentant spécial étasunien pour l'Ukraine, montre les symptômes d'une russophobie psychotique de plus en plus délirante et qui rappelle celle du sénateur John Mac Cain, le parangon du parti de la guerre américain décédé cette année mais dont le venin circule toujours dans les discours de ses fidèles.

Commentant l'incident de Kertch, cette éminence grise de Washington qui murmure à l'oreille du pantin Porochenko a déclaré : 

"Ce serait bien si l'Europe envisageait la possibilité d'introduire de nouvelles mesures restrictives à l'encontre de la Russie, ainsi que de nouvelles sanctions introduites à Washington. Ainsi, il est nécessaire de punir la Russie pour l'incident survenu dans la mer Noire"

Et ce chien de garde de la propagande russophobe mondialiste de rajouter, concernant la polémique de savoir qui a provoqué qui le 25 novembre entre les marins ukrainiens et les gardes côtes russes que "la question n'est pas pertinente" et que :

"Peu importe qui est responsable de ce qui s'est passé dans le détroit de Kertch, mais il est conseillé d'introduire de nouvelles sanctions contre la Russie et à la Russie même d'exiger la libération immédiate des navires et des marins ukrainiens. La Russie doit s'asseoir à la table des négociations"

Là, Volker réussit même à dépasser son mentor Mac Cain, dans le domaine du cynisme et de la haine, mais il lui reste au moins le mérite de la franchise !

Et cet incendiaire qui rêve de voir l'Europe à feu et à sang dans une guerre contre la Russie, espérant que cela réanime la santé économique d'une ploutocratie moribonde, n'est malheureusement pas le seul chien aboyant au sein de la meute des clébards occidentaux prêts à tout pour que l'Oncle Sam remplisse leurs gamelles d'esclaves.

Car, derrière le rideau déchiré des discours diplomatique de façade de l'ONU, de l'UE appelant à une désescalade des tensions et un réglement diplomatique de la crise de Kertch, les aboiements des va-t-en guerre soumis et irresponsables se font entendre de plus en plus fort. 

Voici quelques autres exemples de collabos occidentaux qui supportent le chaos mondial organisé et qui, complètement possédés par une russophobie délirante excitent dangereusement la meute des psychopathes ukropithèques suicidaires qui sous couvert d'une loi martiale partielle et partiale, radicalisent leurs discours belliciste, militarisent les zones frontalières avec la Russie, répriment les citoyens russes et intensifient leurs provocations dans le Donbass :

Sandra Kaniete et le sénateur Mac Cain

UNION EUROPÉENNE
  • Sandra Kalniete, députée européenne de Lettonie soutient un projet de résolution sur les relations avec la Russie, qui sera examinée par la commission des affaires étrangères du Parlement européen. Dans ce projet qui propose une séries de nouvelles sanctions anti-russes, Kalniete préconise d’arrêter le projet commercial russe "North Stream 2" qui projette d'exporter le gaz vers l'Europe en contournant par le Nord l'Ukraine. Les USA se sont toujours opposé à ce projet commercial qui tisse des liens entre Moscou et les pays européens (principalement l'Allemagne qui est un de ses plus gros acheteurs de  gaz) et concurrence le marché américain. Cette volonté d'annuler le "North Stream 2" au titre de nouvelles sanctions éconiomiques contre la Russie est probablement un des objectifs majeurs de la provocation ukrainienne de Kertch, parrainée par les occidentaux.
  • Federica Mogherini, représentante de la diplomatie européenne déclare être "consternée" par le recours "inacceptable" de la force par la Russie lors de l'incident de Kertch et que l'UE "agira de manière appropriée, en coordination étroite avec ses partenaires internationaux" dans la formulation de sa réponse. 
  • Donald Tusk, President du Conseil Européen, s'est dit certain que l'UE renouvellerait en décembre ses sanctions économiques contre la Russie, après l'incident de Kertch.
GRANDE BRETAGNE
  • Theresa May, Première Ministre britannique qui considérait Mac Cain comme "un grand homme d'état, qui incarnait l'idée du service au-dessus de soi-même" commentant l'incident de Kertch a promis que  Londres allait pousser pour que des "sanctions appropriées" soient décrétées contre Moscou.
ALLEMAGNE
  • Annegret Kramp-Karrenbauer, Secrétaire générale de l'Union démocrate-chrétienne allemande que certains présentent comme la dauphine de Merkel, a demandé à l'Union européenne et aux États-Unis de discuter de la possibilité de fermer leurs ports aux navires russes venant des eaux de la mer d'Azov.
  • Norbert Röttgen, chrétien-démocrate qui dirige la commission des Affaires étrangères du Bundestag (chambre basse du parlement allemand), l'Europe pourrait devoir durcir ses sanctions envers Moscou après cet incident naval. "Je suis très inquiet devant le fait que nous avons affaire ici à un nouveau comportement de la Russie, qui recherche son expansion territoriale (...) Pour le moment, on ne parle pas de durcir les sanctions, mais de façon générale, je ne l'exclus pas".
AUTRICHE
  • Karin Kneissl, Ministre autrichienne des Affaires étrangères, a déclaré que l'UE envisagerait des sanctions en fonction "de l'exposé des faits et de l'attitude à venir des deux camps".
POLOGNE
  • Andrzej Duda, Président polonais  a annoncé que son pays était prêt à soutenir de nouvelles sanctions contre la Russie.
ESTONIE
  • Juri Luik, Ministre estonien de la Défense  a estimé que dessanctions "seraient le moyen le plus efficace de montrer au gouvernement russe" que les Européens sont déterminés
USA
  • John Herbst, ancien ambassadeur américain en Ukraine quant à lui, suggère d'interdire aux navires russes quittant les ports d'Azov d'entrer dans des ports situés en Europe et aux États-Unis.
ETC...

Ainsi, de nombreux laquais du parti de la guerre mondialiste, et malgré les réticences franco-allemandes actuelles à remettre une couche de sanctions économiques anti-russes pénalisant aussi leurs propres économies, ont donc bien répondu aux ordres sous forme de vœux de la porte-parole du département d’Etat, Heather Nauert lorsqu'elle déclarait:  "Le gouvernement américain a pris une position très forte pour soutenir l’Ukraine et nous voudrions que d’autres pays en fassent également plus".

Il est fort probable que nous assistions dans les prochains jours à une nouvelle escalade de la croisade anti-russe destinée à isoler encore plus Moscou de la scène internationale ainsi qu'aux militarisation accélérée de l'Ukraine par l'OTAN et radicalisation de son régime dictatorial.
Et si d'aventure certain pays européens hésitent (plus par cupidité commerciale que par éthique politique) a rejoindre l’hallali contre l'Ours, il est probable que de nouvelles provocations ukrainiennes en Mer Noire et dans le Donbass sauront les remettre dans le chemin de leur servitude au Nouvel Ordre Mondial. 

Quant à Moscou, le pouvoir semble avoir (enfin) compris qu'à l'Ouest il n'a pas un seul "partenaire" mais que des ennemis soumis et zélés prêts à servir de chair à canon à l'impérialisme de la marchandise.

Erwan Castel


Pour mieux découvrir ce dauphin de Mac Cain voir ici ; Kurt Volker et John Mac Cain 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.