samedi 6 décembre 2014

Risque nucléaire confirmé

L'incident de Zaporodje avait été prévu par les experts

26 avril 1986, le réacteur n°4 de Tchernobyl explose suite à des erreurs humaines
L'Ukraine est entré dans l'histoire du Nucléaire en 1986 avec l'accident majeur de la centrale de Tchernobyl qui a touché toute l'Europe. Aujourd'hui en pleine décomposition structurelle et économique, Kiev néglige la sécurité de son parc de centrales nucléaires...
Pire que cela, le gouvernement pro occidentale veut changer de combustible malgré les avis des experts qui alertent que seul le combustible russe est réellement compatible avec les systèmes datant de l'URSS.

La sécurité des centrales a été changée...

Qui plus est, les radicaux menacent régulièrement d'avoir recours à un attentat nucléaire comme moyen de pression politique ainsi de l'oligarque Kolomoisky par exemple, qui envisageait de détruire un barrage en amont la plus grosse centrale nucléaire...

Bref au pays des "apprentis sorciers" plus rien ne tourne rond, y compris les centrales nucléaires qui sont pourtant la priorité des priorités en terme de sécurité...

Le récent accident électrique dans la centrale de Zaporodje est plus qu'inquiétant, d'autant plus que peu d'informations sont autorisées par ce gouvernement criminel et irresponsable qui depuis Kiev nous entraîne tous vers un chaos général !

Erwan Castel

Et s'il y avait en Ukraine un «nouveau Tchernobyl»?

04/12/2014 

Les autorités locales ont classifié des informations sur l'explosion à la centrale nucléaire de Zaporodje ...

Bien que nous ne pouvons que spéculer sur la puissance de l'explosion du 3ème réacteur de production de la centrale de Zaporodje - il n'y a aucune données officielles sur cet incident au deuxième jour, et hier, les autorités ukrainiennes, ont bloqué un forum spécial des scientifiques nucléaires ukrainiens sur l'Internet.

Le politologue Lev Verchinin a placé dans le blog le message suivant en référence à l'ingénieur familier de cette centrale nucléaire : «Ce n'est pas catastrophique, mais c'est très mauvais.

Donc ce qui est arrivé à Odessa? Essayons ensemble pour reconstruire l'incident.

Lundi soir les communiqués des deux agences d'information populaires ukrainiennes, «Kontekst — Prichernomor'ye» et «V gorode», ont expliqué l'avarie par des coupures d'électricité dans Odessa — «l'arrêt d'avarie du bloc numéro de 3 de la centrale nucléaire de Zaporogié a té causé par une coupure non réparée du réseau ».

À "Odessaoblenergo" les communqués sont plus précis : les arrêts peuvent être longs «à cause des difficultés apparues pour l'élimination des incidents» sur le 3ème réacteur monobloc (les représentants "d'Odessaoblenergo" de plus ont souligné plusieurs fois que l'avarie est apparue non dans les réseaux électriques, mais sur la centrale nucléaire). La remise en fonctionnement du réacteur est prévu pour le  5 décembre. Et dans la nuit du 1 au 2 décembre à Zaporojie ont étaient entendues soit deux, soit plusieurs fortes explosions.

Aujourd'hui sur le réseau internet il y avait des photos du réacteur endommagé, mais, comme les experts ont établi, qu'elles n'étaient as celles du réacteur de Zaporojie. Et le matin du 3 Décembre le ministère de l'Énergie de l'Ukraine a informé qu'aucun commentaire concernant l'accident dans le Zaporozhye ne sera pas donné - "en attendant la mise en place des causes et des conséquences de ce qui est arrivé." Par conséquent, l'accident de la centrale nucléaire est toujours en cours.

En fait, il n'y a rien de surprenant dans le fait qu'un accident se soit produit à la centrale nucléaire de Zaporodje... En Septembre de cette année, un représentant de Greenpeace Toby Myunhmayer avait mis en garde contre deux dangers associés à la station. Le premier - un impact possible par les obus d'artillerie des centrales nucléaires. Le second - le problème avec le remplacement de "l'alimentation" de la station (annoncé par la direction de la centrale nucléaire : le changement du combustible russe TVEL par celui de la production américaine, que la station ne peut pas "évaluer")

Nous savons que les obus ne peuvent pas êrte tiré du Donbass sur Zaporodje et qu'il n'ya aucun renseignement sur des attaques terroristes. La seule explication : la centrale "ne digère pas" le combustible américain. S'exprimant sur les conséquences possibles de l'accident à Zaporozhye, Myunhmayer averti: "Le nouveau Tchernobyl peut détruire non seulement l'ensemble de l'Ukraine, mais aussi une partie importante de l'Europe."

Et pourtant - il est extrêmement important dans le contexte de ce qui est arrivé: selon le représentant de Greenpeace, même un "accident électrique peut être désastreux, et conduire à l'échec du système de refroidissement d'un réacteur nucléaire." Et ce qui est arrivé dans la nuit du 1er au 2 Décembre, n'a rien a voir avec un  accident dans les réseaux électriques,  a averti Myunhmayer.


"Le Printemps russe"


Sources de l'article
- Site "LE PRINTEMPS RUSSE", le lien : ICI

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.