vendredi 12 décembre 2014

L'onde de choc ukrainienne frappe le Caucase

Le volcan caucasien se réveillerait-il ?

Le Caucase, cette zone de fracture historique, née des pression russe, ottomane et perse du passé est le sanctuaire de républiques autonomes de la Fédération de Russie. 

Cette région qui est une zone de fracture géographique marquée par l'immense chaîne du Caucase (5000 m) séparant les républiques russes au Nord, des Etats "indépendants" au Sud (très relatif pour la Géorgie par exemple soumise à l'Occident) est devenue l'objet de l'avidité occidentale. 

Le Caucase est ainsi devenue depuis la chute de l'Union Soviétique un point d'entrée pour déstabiliser la Russie, grâce à sa fragilité née de la diversité de ses peuples, la présence de 'organisations terroristes en recherche de parrainage et l'avancée de l'OTAN en Géorgie qui a fait de ce pays un allié libre car non intégré, et une base arrière pour des opérations "spéciales" et terroristes.

20 ans après que la guerre qui a ravagé la Tchétchénie, la violence est revenue dans le Caucase et elle semble avoir des connexions directes avec la crise qui embrase l'Ukraine depuis 1 an.

Le 4 décembre Grosny, la capitale de la Tchétchénie a été frappée par une attaque terroriste très violente (saluée au parlement de Kiev !) où plus de 20 personnes ont été tuées.

L'attaque terroriste du 4 décembre contre des médias locaux à Grosny

Depuis hier, l'onde de choc frappe à leur tour 2 autres républiques autonomes du Caucase de la Fédération de Russie : la Kabardino-Balkarie où dans la capitale Naltchik, des combats meurtriers ont éclaté entre la guérilla et la police russe, et le Daguestan où des émeutes ont éclatées à Makhatchkala la capitale située sur les bords de la mer Caspienne...

Lorsque 3 tentatives de déstabilisations violentes éclatent en une semaine dans une région russe frontalière de l'Ukraine cela ne peut être dû au hasard surtout lorsqu'on connaît les objectifs et les méthodes des faucons incendiaires de Washington.

Zbigniew Brzezinski, le théoricien moderne de l'endiguement de la Russie a toujours associé cette région avec autour de l'Azerbaïdjan à l'Ukraine, définies comme « verrous » du continent eurasien...

La mise en pratique de cette théorie a été confirmée au cours de l'entretien privé du 30 juillet 2013 entre le Président Poutine et le Prince Bandar chef des services de renseignement saoudien. Ce dernier avait menacé la Russie d'actions terroristes dans le Caucase si elle continuait à s'opposer à la stratégie étasunienne en Syrie. 

Donc, après avoir provoqué en vain Moscou, tenter de l'isoler sur le plan politique, de l'affaiblir économiquement, le Nouvel Ordre Mondial, s'appuyant comme d'habitude sur les factions extrémistes les plus violentes lance des attaques terroristes par procuration sur le territoire national de la Fédération de Russie...

Il ne faudra pas oublier de présenter nos condoléances joyeuses à Obama et Mac Cain lorsque ces chiens seront abattus par les forces de sécurité russes !

En attendant un théâtre d'opérations aux enjeux et menaces très importantes à suivre attentivement...

Erwan Castel

Article référence : Combats à Naltchik

Forces de sécurité russes nettoyant les rues de  Naltchik en Kabardino-Balkarie

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.