mercredi 3 décembre 2014

FLASH ! Incident nucléaire en Ukraine...


Incident dans une centrale nucléaire en Ukraine

Article publié le 3 décembre sur le site "FIGARO.FR", le lien : ICI

Un réacteur de la centrale de Zaporijia dans l'est du pays est à l'arrêt depuis la semaine dernière. Simple incident électrique assurent les autorités du pays de Tchernobyl, qui plus est en guerre.

Un incident électrique a provoqué l'arrêt d'un réacteur nucléaire de la centrale de Zaporijia, ont reconnu les autorités ukrainiennes vendredi. Le court-circuit s'est produit vendredi dernier et le réacteur pourrait retrouver sa pleine puissance le 5 décembre, a assuré le ministre ukrainien de l'Énergie Volodymyr Demtchichine.


«Il n'y a aucune menace (de rejets radioactifs, ndlr). L'incident est survenu dans le troisième réacteur de la centrale nucléaire de Zaporijia, au sein du système de sortie électrique. Ce n'est en aucun cas lié au réacteur», a précisé le ministre. En France, l'IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) a indiqué qu'aucune «radioactivité inhabituelle» n'avait été détectée autour de la centrale.

Même mineur, un incident nucléaire survenu dans le pays de Tchernobyl, théâtre de la pire catastrophe nucléaire civile de l'histoire, et dont une partie du territoire est une zone de guerre, peut légitimement inquiéter. Au mois d'août, l'organisation anti-nucléaire Greenpeace avait mis en garde sur le fait que la centrale de Zaporijia était vulnérable à des bombardements. Plus grande centrale d'Europe, avec six réacteurs de 1000 mégawatts (en France, Gravelines, dans le Nord, a six réacteurs de 950 MW), Zaporijia est située à 190 kilomètres à l'ouest de Donetsk, le bastion des séparatistes pro-russes.

Le réacteur numéro 3, affecté par le court-circuit, a été mis en service en 1986, l'année de la catastrophe de Tchernobyl. De conception soviétique, il n'appartient ni à la même génération ni à la même technologie que celui de Tchernobyl, c'est un réacteur à eau sous pression, fonctionnant sur le même principe que ceux d'EDF.


Dans l'immédiat, la préoccupation des autorités ukrainiennes est la fourniture de courant. La scission de fait d'une partie du Donbass, la principale région productrice de charbon de l'Ukraine, complique l'approvisionnement énergétique du pays. Avec l'arrivée de l'hiver, la situation sur le front électrique est tendue. Le parc nucléaire de 15 réacteurs fournit quant à lui 44 % de l'électricité du pays, donc l'arrêt d'un seul réacteur le prive potentiellement de près de 3 % de ses besoins.

Fabrice Nodé-Langlois
__________

Autres articles sur le sujet 
- Site "TASS", le lien : ICI 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.