dimanche 21 février 2021

Permis de tuer !

Le 20 février 2021, à Gorlovka, les forces ukrainiennes ont initié des affrontements meurtriers
au cours desquels plus d'une dizaine de leurs soldats ont été tués lors des ripostes républicaines.


Aleksey Danilov
Ce 20 février 2021, à l'issue d'une réunion du Comité de Sécurité Nationale et de Défense de l'Ukraine tenue la veille, son secrétaire Aleksey Danilov a péroré lors d'un "Talk Show" télévisé où il s'était précipité que les militaires ukrainiens déployés dans le Donbass "n'ont pas seulement le droit de tirer, mais le devoir de le faire !", rajoutant que, selon lui, le seul responsable de la continuité de la guerre était le Président Russe Vladimir Poutine.

Lors de cette même intervention télévisée Danilov a précisé que des décisions secrètes avaient été prises lors de cette réunion et concernées les scénarios ukrainiens pour le Donbass. 

Quelques heures plus tard plusieurs secteurs du front se sont enflammés sous des tirs ukrainiens et notamment celui de Gorlovka, la ville minière située à 60 km au Nord de Donetsk où dr sont déroulés de violents échanges de tirs meurtriers.

Dans la soirée, les informations filtrant de la ligne de front étaient encore confuses voire contradictoires. Cependant il était confirmé à 22 h00 que :

Bombardements ukrainiens...
  • Très tôt ce matin, dès 04h00 du matin, les forces ukrainiennes ont bombardé violemment le front de Gorlovka dans le secteur les villages miniers de Gagarine et Yuzhnaya et le village de Chigari en face duquel se trouvent des positions du bataillon spécial ukrainien Aydar majoritairement composé de radicaux nationalistes et néo-nazis du "Prayvi sector" (Secteur Droit).

Ainsi, sur le front de Gorlovka, c'est une cinquantaine d'obus de mortier ukrainiens qui se sont abattus à l'aube de ce 20 février sur la périphérie de la ville dont une vingtaine sur le secteur de Golma  tirés par les mortiers de 120mm de la 35àme Brigade ukrainienne.

Il est à noter que les bombardements ukrainiens se sont abattus principalement sur des villages miniers, entre 3h00 et 5h30 du matin, période où sont effectuées les relèves des mineurs . Les  bombardements ukrainiens étaient corrigés par des drones d'observation.

La veille les ukrainiens dans un mépris total des accords de Minsk mais aussi des Conventions de Genève avaient bombardé des positions républicaines avec des obus au phosphore :



Les forces de défense républicaines ont subi des pertes :
  • A 10 heures du matin le porte paroles de l'armée reconnaissait la mort du commandant de l'unité Vladimir Alekseevich Gorbatchev, indicatif "Crystal", ainsi que 2 autres soldats blessés.
Les données concernant les pertes subies sont toujours un domaine sensible et même protégé surtout lorsque les opérations militaires concernées sont toujours en cours. Cependant il est difficile aujourd'hui d'ignorer les déclarations confuses mais qui fusent ici et là sur les réseaux sociaux et qu'il est important de prendre avec beaucoup de prudence. 

20 février. Valera,
indicatif "Lis", 34 ans
Ainsi par exemple pour ces attaques ukrainiennes sur Gorlovka: 
  • D'autres informations non confirmées évoquent dès le matin un minimum de 5 autres tués parmi des forces républicaines. 
  • Plus tard en soirée, d'autres sources évoquent 7 tués et 4 blessés dans le secteur de la mine de Glubokaya.
Quelques heures après les tirs ukrainiens les noms de miliciens tués et identifiés apparaissaient déjà sur les réseaux, comme ceux de Shepetko Evgeny et Valera, en plus de celui de Vladimir Alekseevich Gorbatchev déclaré dans le communiqué officiel initial. 

Si ces chiffres venaient à être confirmés, en totalité ou partie, nous aurions donc une des journées les plus meurtrières pour les forces républicaines depuis les accords de Minsk. 


...et ripostes républicaines :

La violence des frappes ukrainiennes a obligé la défense républicaine à riposter dans des tirs de contre batteries sur les positions ennemies identifiées :
  • Une position de la 35e brigade ukrainienne d'infanterie de marine a été touchée près de Gorlovka,
  • Un dépôt de munitions de la 56e brigade ukrainienne d'infanterie mécanisée a été détruit dans la région de Vodyanoye,
  • Le nombre provisoire des pertes ukrainiennes s'élève à 11 soldats tués l'estimation pour les blessés est encore en cours.
Plusieurs sources confirment que les forces républicaines n'ont reçu l'autorisation de riposter que vers 5h00 du matin, après qu'une de leurs positions ait été détruite par des tirs ukrainiens et que l'aggravation de la situation imposait de répondre aux tirs ukrainiens.


Perspectives

Cette aggravation du front qui a été amorcé il y a environ 1 mois présente ici une exponentialité d'autant plus inquiétante qu'elle fait suite à différentes annonces bellicistes du régime ukrainien évoquant la mise en "œuvre du plan B" (option militaire) pour reprendre le Donbass ("le plan A" étant l'option diplomatique). Et sur le terrain de nombreux renseignements confirmés viennent étayés l'hypothèse d'actions offensives ukrainiennes prochaines, comme par exemple :
  • De nombreux renforts blindés et d'artillerie arrivant dans le Donbass depuis février, en plus des mouvements liés aux rotations habituelles,
  • L'absence observées par l'OSCE de nombreuses pièces d'artillerie lourde ukrainiennes de leurs zones de retrait à 40 km du front (accords de Minsk),
  • Un mouvement généralisé des effectifs combattants de la deuxième ligne du front vers les avants postes,
  • Un approvisionnement de carburant exceptionnellement important réalisé vers les dépôts logistiques de l'"Opération des Forces Combinées" ukrainienne,
  • Une augmentation sensible des missions d'observation des drones ukrainiens et le retour au sol des groupes de reconnaissance et des snipers,
  • Etc
Il est donc fortement probable que les autorités ukrainiennes, bien qu'ayant initié ces affrontements meurtriers de Gorlovka, viennent très rapidement à prétexter des pertes subies lors des ripostes républicaines pour hurler aux balcons internationaux et poursuivre sur le terrain leur escalade militaire. 

Et c'était certainement l'objectif majeur de ces bombardements ukrainiens meurtriers du février 2021, comme semble le confirmer l'arrêt de leurs bombardements juste après la riposte républicaine.
Erwan Castel

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.