jeudi 25 février 2021

Mortiers de l'OTAN contre le Donbass

L'escalade ukrainienne sur le front du Donbass continue sur fond d'invectives occidentales de plus en plus virulentes contre la Russie. Après les bombardements meurtriers de la périphérie de Gorlovka (7 tués et 6 blessés dans les rangs de la milice républicaine, 11 tués ukrainiens lors des ripostes), ceux de la périphérie de Donetsk au cours desquels un résident de 21 ans à été grièvement blessé à Aleksandrovka (actuellement stabilisé après une nuit complète d'intervention chirurgicale), l'artillerie ukrainienne poursuit ses pressions offensives contre les positions républicaines, principalement entre Donetsk et Gorlovka inclus et dans le Sud de la République sur le secteur de Leninskoe/Sahanka/Shirokino.

Bombardements ukrainiens sur des positions défensives 
républicaines, positionnées sur la route reliant Donetsk à 
Gorlovka. Front de Yasinovataya, secteur Yakolevka.


Armes de l'OTAN contre civils du Donbass

Ce matin du 25 février 2021, dans leur poursuite des bombardements contre les territoires des républiques de Donetsk et Lugansk, les forces ukrainiennes appartenant à la 28ème Brigade motorisée ont pilonné pour la deuxième journée consécutive le village de Yelenovka à une vingtaine de kilomètres au Sud de Donetsk avec des mortiers de 60mm.
Au total 20 obus ont été tirés, endommageant 2 immeubles d'habitations civiles aux 95 et 108 rue Perezdnaya, 3 maisons individuelles et les lignes électriques fournissant de l'électricité à tout le village dont la distribution a pu être rétablie rapidement grâce à la présence d'une ligne de secours.


Il est a noter ici que le mortier de 60mm est une arme occidentale de conception occidentale qui, avant le Maïdan, n'était en dotation dans l'armée ukrainienne, l'arsenal de cette dernière étant d'origine soviétique. 

Ce type de mortier, qui a déjà été employé sporadiquement sur le front du Donbass par les ukrops (comme à Staromikhailovka en juin 2017 pare exemple), provient donc de l'aide militaire occidentale accordée au régime de Kiev pour mener cette guerre contre les russes de Donetsk et Lugansk. Cette guerre, commanditée par la CIA (Le Directeur de la CIA, John Brennan, supervisera le 13 avril 2014 à Kiev le lancement de l'Opération Spéciale antiterroriste contre le Donbass), est l'occasion pour l'OTAN d'accélérer la militarisation de l'Ukraine (candidate pour l'intégrer) et notamment par une assistance technique et logistique et des fournitures d'armes de plus en plus importantes.

Exemple de mortier de 60:
le M224 étasunien
Le mortier de 60mm est idéal pour les guerres de tranchées. léger maniable il permet de réaliser des tirs en cloche sur des positions enterrées jusqu' environ 2.5 / 3 kilomètres de portée.

L'emploi de ce type d'arme contre Yelenovka montre bien la proximité de la ligne de front avec certains villages et district urbains dont certains sont même coupés par elle. provoquant dans ces cas précis d'inévitables "dommages collatéraux' parmi les civils.

Cependant, dans le cas de Yelenovka, il est impossible qu'il puisse s'agir de dommages collatéraux, du fait des séparations existantes entre les zones de combat (village de Signalnye par exemple) et le bourg en lui-même situé à l'Est d'une voie de chemin de fer arborée. De même l'hypothèse d'une erreur de tir ou d'un défaut déviant de l'obus (au niveau d'une ailette par ex) sont écartés par le nombre d'arrivées observées sur la zone résidentielle civile.


Une fois encore, pour ce bombardement ukrainien de Yelenovka, nous sommes face à des tirs qui sont intentionnellement dirigés contre des populations civiles du Donbass russe.

 
Cette nouvelle escalade militaire initiée par Kiev risque d'imposer aux civils du front l'enfer de bombardements ukrainiens et de ripostes républicaines qui font aussi mais dans des fréquences et proportions incomparables des dégâts chez les populations occupées par les ans  forces ukrainiennes. Ainsi de ce civil de 74 ans qui serait mort des suites de ses blessures après une riposte républicaine dans le secteur de Khutor Volny sur le front de Lugansk (à confirmer). Et déjà les propagandes ukrainienne et occidentale de s'emparer de cette rarissime victime civile des tirs républicains pour hurler aux quatre horizons du monde à l'agression des forces armées de la Fédération de Russie tant qu'à faire !

Refusant d'être comme certains propagandistes de caniveau, le thuriféraire d'une vision manichéiste de ce conflit, je rends compte aussi lorsque cela survient des pertes civiles observées côté ukrainien et qui restent des victimes russes d'un Donbass écrasé par cette guerre insensée menée par les marionnettes occidentales de Kiev contre les russes du Donbass.

Les semaines à venir seront cruciales pour savoir si cette armée ukrainienne, tendue sur ses starting blocks, va recevoir le feu vert de ses parrains étasuniens pour une blitzkrieg suicidaire ou engager une nouvelle désescalade pour revenir à ce conflit étrange mais meurtrier à mi chemin entre guerre des tranchées et "Désert des tartares".

Erwan Castel





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.