mardi 23 février 2021

Le jour du Soldat russe

"C днем солдата !"

Cette année, le "jour du soldat" qui est célébré dans toute la Grande Russie chaque 23 février connait une résonnance et une signification encore plus radicales pour la population du Donbass qui observe à nouveau depuis plusieurs semaines de sombres nuages de haine se précipiter au devant de ses milices républicaines arc boutées depuis 7 ans sur une ligne de front toujours en feu. 

Mes premières pensées au matin de ce jour sacré vont aux camarades républicains tués ces derniers jours par les canons ukrainiens et vers tous ceux qu'ils ont rejoint dans les rangs innombrables du régiment des immortels de l'empire, puis vers mes frères d'armes de la brigade Piatnashka dont je partage la destinée depuis 4 ans et à qui je dois d'être encore en vie aujourd'hui. 

"Ici, la guerre qui d'habitude nous enlève tant, 
nous apporte quelque chose, 
elle nous apprend la communauté virile 
et remet à leur vraie place des valeurs à moitié oubliées."

Ernst Jünger "Le boqueteau 125", chroniques des combats de tranchée - 1918

C'est un 23 février 1918, que l'Armée Rouge était créée, et cette date va devenir l'anniversaire commémorant les soldats soviétiques sous le nom de "jour de l'armée et de la marine de l'Union soviétique". Aujourd'hui la Fédération de Russie perpétue cette tradition : c'est le "Jour du défenseur de la patrie" et dont la célébration est restée populaire et sacrée au delà de ses frontières, pour tous ceux qui de près ou de loin sont solidaires au monde russe.


Ce matin au milieu des accolades fraternelles, des groupes de combat se dirigeaient vers les véhicules pour une nouvelle rotation sur les avants postes de Promka tenus par le bataillon sue le front de Yasnovataya Et dans le matin frisquet de ce 23 février 2021 nous parvenaient ténus, les échos des explosions ukrainiennes envahissant à nouveau notre front républicain (on devait apprendre plus tard que c'était des tirs de mortiers ukrainiens de 82mm sur Staromikhailovka à l'ouest de Donetsk)

Et les chansons des peuples en lutte pour leur Liberté, qui sont ces cris de l'âme fusionnant à la fois la guerre et l'amour, continuent d'environner de leur noblesse mes pensées et mes actes, ainsi de cette magnifique chanson "No pasaran" du nicaraguayen Carlos Mejía Godoy:

 

"La guerre commencera, mon amour
Je m’engagerai dans son ombre invincible
comme un lion féroce, je protégerai cette terre,
mes lionceaux,
personne, mais personne n’arrêtera la victoire
armée du futur, jusqu’aux dents
qui résonne jusqu’à la frontière
nous luttons pour vaincre

Ils ne passerons pas…"


Bonne fête du défenseur de la Patrie à tous les peuples en lutte pour leur Liberté !

Erwan Castel


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.