mardi 18 février 2020

Trop c'est trop !


Depuis plus de 3 semaines, le front de la République populaire de Lugansk subit d'incessantes provocations de la part des forces ukrainiennes, dont l'artillerie en bombardant les positions défensives républicaines mais aussi les zones résidentielles civiles a provoqué de nombreuses destructions et plusieurs blessés civils mais aussi des pertes de plus en plus importantes et inacceptables parmi les soldats tenant la ligne de front. Au début de ce mois de février, la situation s'est encore aggravée, les forces de défense de Lugansk ayant eu, lors de violations répétés du cessez le feu par Kiev, encore 8 tués au minimum, dans le secteur de Kirovsk.

Et ce 18 février matin, de 6h00 à 9h00, 1 tentative d'infiltration et pas moins de 7 bombardements utilisant des armes de gros calibres ont été réalisés par les unités ukrainiennes positionnées à Kryakovka, Krymskoye, Novotoshkovskoye, Orekhovo contre les villages de Smelye, Sokolniki, Donetsk, Golubovskoye sur le territoire de la République Populaire de Lugansk.
  • A 6 heures, un groupe de reconnaissance et destruction ukrainien a tenté une percée du front dans le secteur de Golubovskoye, attaque qui a été repérée par les unités défensives républicaines puis s'est échouée dans un champ de mines où au moins 2 soldats ukrainiens ont été tués et 3 autres blessés. 
  • Puis l'artillerie ukrainienne a réalisé 7 bombardements intensifs, en utilisant des mortiers et des obusiers lourds, dont les tirs étaient corrigés par des drones d'observation, dont l'un a été abattu par les soldats républicains.A nouveau de nouvelles victimes sont à dénombrer lors de ces agressions ukrainiennes dont 1 homme civil âgé du village de Golubovskoye qui a été blessé, ainsi que de nombreuses destructions d'habitations et d'infrastructures collectives.
Bombardements ukrainiens à l'artillerie lourde
au lever du jour,18 février 2020 secteur Kirovsk
  • Enfin, pour cette première phase des affrontements qui ont duré 5 heures, les forces républicaines de Lugansk, après avoir fait "le dos rond" depuis 3 semaines ont décidé de riposter à leur tour pour faire taire les bouches à feu ukrainiennes.Et suite à ces ripostes républicaines, au minimum 1 soldat ukrainien a été tué et 4 autres blessés et des informations évoquent même qu'une position aurait été prise par les forces de Lugansk (à confirmer).
Ripostes ciblées républicaines sur des positions
ukrainiennes repérées, front de Kirovsk le 18 février 20.

Cette inattendue riposte républicaine semble donc avoir surpris autant les militaires qui ont appelé des renforts dans ce secteur que les politiques ukrainiens qui eux, ont convoqué en en poussant des cris d'orfraie une réunion du Conseil National de Défense et de Sécurité de l'Ukraine. Et probablement que Zelensky, puis Macron and Co dans le contexte d'une nouvelle crise de russophobie hystérique et en commençant leur chronologie des faits seulement à partir de la réaction républicaine, ne manqueront pas d'accuser la Russie d'avoir organisé une violation meurtrière des accords de Minsk.


Ce secteur de Lugansk n'a pas été le seul secteur du front du Donbass a avoir été pilonné par les forces ukrainiennes, et en République Populaire de Donetsk par exemple, les villages de Trudovsky (Sud Ourst Donetsk) et Zaitsevo (Nord Gorlovka) ont été également dès le matin, la cible de mortiers ukrainiens et d'autres armes d'infanterie.

Erwan Castel

Voir aussi sur le même sujet


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.