vendredi 11 janvier 2019

Des assassins impunis


Alors que les résultats de l'autopsie médico-légale du volontaire Valery Ivanov décédé le 9 décembre dernier dans sa prison ukrainienne nous sont connus, on apprend que Alexei Sedikov, un autre volontaire russe venu combattre dans le Donbass et capturé par les forces ukrainiennes vient également de décéder à la suite de tortures et mauvais traitements infligés par ses geôliers ukrainiens.

Bien sûr les versions officielles données par les autorités ukrainiennes concluent, dans une approbation silencieuse des autorités mais aussi des organismes internationaux, à des morts accidentelles dont les circonstances invoquées sont tout aussi ridicules que le martyr enduré par les victimes est atroce.

Ainsi de Valery Ivanov par exemple dont les autorités pénitentiaires ukrainiennes attribuent le décès à "une chute de tabouret pendant un changement d'ampoule électrique" ! Or les médecins légistes qui ont autopsié son corps lors de son rapatriement ont constaté 4 côtes fracturées, de multiples hématomes sur l'ensemble du corps, et des hémorragies internes au niveau des poumons, des intestins, des reins et du cerveau. De plus à l'issue de ses blessures multiples Ivanov n'a pas reçu de soins médicaux mais a été jeté dans une cellule disciplinaire où il a agonisé plusieurs jours.

Et aujourd'hui, on apprend donc le décès de Alexei Sedikov, un autre volontaire russe qui a vécu également le martyr depuis sa capture sur le front du Donbass intervenu en 2016.
Lors de sa capture au combat, Sedikov a été blessé par 5 impacts de balles dans une jambe, mais malgré cela il n'a pas été évacué vers un hôpital mais jeté en prison où une opération dans des conditions sanitaires lamentables a été réalisée. Après son opération Sedikov a été victime d'une infection mais faute de médecin, n'a reçu comme traitement que des drogues. Malgré ces maltraitances répétées, le volontaire a survécu jusqu'à son décès récent dont on attend de connaître les circonstances exactes.

Pour l'un et l'autre comme pour de nombreux autres prisonniers détenus dans les geôles ukrainiennes il s'agit ici de multiples violations de la Convention de Genève du 27 juillet 1929 relative au traitement des prisonniers de guerre. 

Il est à noter que Sedikov, tout comme Ivanov étaient inscrits tous deux sur la liste des prisonniers de l'échange de prisonniers réalisé le 27 décembre 2017, dans le cadre des accords de Minsk. Or le jour même de l'échange, plusieurs prisonniers (dont le brésilien Rafael Luzvarghi) ont été débarqués des autobus en route vers le Donbass sur ordre personnel de Irina Gerashchenko, première vice-présidente du parlement ukrainien, la Verkhovna Rada.

Je pense que la Vérité qui ne manquera pas ici encore de faire surface ne fera que confirmer une nouvelle fois le caractère criminelle de cet Etat ukrainiens composé en grande majorité de psychopathes.

Erwan Castel


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.