dimanche 19 août 2018

Photo du 19 août

199


La zone industrielle située entre Yasinovataya (côté républicain) et Avdeevka (côté ukrainien) est depuis plus de 3 ans traversé par une ligne de front dont le no man's land réduit régulièrement comme peau de chagrin sous les "sauts de crapauds" de l'armée ukrainienne.

Dans ce décor digne de la série "Walking dead", les squelettes industriels rappellent aux soldats invisibles qui s'y affrontent le passé florissant de cette zone qui il y a très peu de temps desservaient les 2 cités minières  de Yasinovataya et Avdeevka et qui était peuplée en conséquence.

Ici sur cette photo prise lors d'un déplacement dans une tranchée, une route désertée de Promka, traversant cette ligne de front où la végétation, surgissant des trous d'obus et des fossés abandonnés, repart à la conquête d'un territoire où, par les armes remplaçant les débroussailleuses, ce sont désormais les vies humaines qui sont fauchées.

A l'horizon vit la population d'Avdeevka dont une grande majorité attend depuis 4 ans que cesse l'occupation ukrainienne qui l'a plongé dans une fracture sociétale douloureuse et une occupation militaire répressive.

Parfois je songe au travail colossal qu'il faudra réalisé après la guerre pour restaurer la vie et l'activité de cette zone complètement dévastée et pourrie de munitions, pièges et mines. Mais ces cicatrices défigurant les arbres et les bâtiments, les maisons et les vergers restent encore de légères blessures à côté de celles des cœurs...

Erwan Castel

Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du front

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.