dimanche 5 août 2018

Photo du 5 août

193


Après une soirée agitée par des bombardements ukrainiens sur des positions républicaines tenant la route Donetsk-Gorlovka contre laquelle nous sommes adossés, la nuit s'est poursuivie au rythme des tirs rapprochés et des bombardements lointains.

Mais au matin tous les orages, ceux des dieux et ceux des hommes, se sont estompés devant notre étoile rayonnante réveillant sur cette terre dévastée par la haine et la bêtise humaines le rêve des enfants, la beauté des amoureux et la sagesse des anciens.

Dans le Donbass sous les cendres sans cesse ravivées d'une guerre sans nom, le coeur de l'espérance bat à chaque instant de plus en plus fort rejoint progressivement par ceux des autres peuples européens.

Et loin des impostures occidentales ayant enlevé la princesse Europa vers les intérêts d'une thalassocratie anglo-américaine amorale, les peuples du vieux continent remuent à nouveau aujourd'hui leurs chaînes dans une reconquête de leur liberté fondatrice.

Nietzsche l'avait annoncé: 
"l'Europe se fera au bord du tombeau !"

L'Europe cette fille d'Agenor...

Pas celle des technocrates de cette Union Européenne servant les intérêts d'une élite financière apatride.
Pas même celle de ces Etats' Nations occidentaux servant les intérêts d'une élite colonialiste criminelle .
Pas celle non plus des ces délires ethniques ou religieux servant les intérêts d'une pensée unique hégémonique.

Non, l'Europe qui se lève sous le "sol invictus" est celle de ses peuples fondateurs, celle dont l'Histoire est écrite depuis les gorges des Thermopyles grecques jusqu'aux barricades du Donbass slave.

Le temps des princes et des clercs esclavagistes est révolu et l'Europe, tel le Phoenix renaîtra des cendres de leur folie et leur démesure criminelles.

Alors, de l'Atlantique à l'Oural et semées par un vent d''Est, les Républiques populaires renaîtront, parfois comme ici dans la fureur des combats, pour l'Honneur et la Liberté des peuples anciens secouant le joug des tyrannies politiques, religieuses, économiques et militaires.

Et l'amour et la paix, à nouveau fleuriront demain à l'ombre des remparts des cités d'Europa.

C'est pour cela que je me bats

Erwan Castel

Les autres extraits de ce journal du front peuvent être retrouvés ici : Journal du front

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.