dimanche 1 avril 2018

Ni rouge ni blanc !

Cette steppe d'Ukraine qui dans l'Histoire fiut écartelée entre les empires germanique, russe, ottoman et même britannique a connu plus 'd'une rébellion avant celle du Donbass refusant la dictature du Nouvel Ordre Mondial.

La Makhnovtchina, en référence Nestor Ivanovitch Makhno, est le nom de cette armée insurrectionnelle de 50 000 hommes qui va être levée après que le traité de Brest Litovsk (1918) ait livré l'Ukraine à l'Allemagne.

Makhno est un communiste libertaire qui va lutter contre les blancs de Denikine puis contre les rouges de Trotsky. Vaincu par les bolcheviques il se réfugie en France en 1921 tandis que la propagande bolchevique tente de le dépeindre comme un bandit anarchiste et antisémite.

Étudiant le mouvement indépendantiste breton que j'allais rapidement rejoindre, je me souviens de cette formule lancée de tous temps contre les tyrans par les rebelles d'Armorique : "Na ruz na gwen, breizhad hepken !" (ni rouge ni blanc, breton d'abord)

Comme quoi la Liberté a elle aussi son internationale !

Le souvenir du cosaque noir et de son armée libertaire est immortalisé comme ceux des cosaques blancs et rouges dans une version du très populaire chant des partisans.

Ici la version française.

Merci à Philippe Khalfine pour m'avoir découvrir cette belle interprétation.

Erwan Castel

"Alexander Parkhomenko." 1943 Dans le rôle de Nestor Makhno.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires (soumis à modération) sont les bienvenus, à condition qu'ils ne soient pas diffamatoires et injurieux. Merci de respecter la charte du groupe que vous trouvez sous l'onglet "Charte" en haut et à droite. Erwan Castel.